09/09 11:21

Etats-Unis: Un enfant autiste âgé de 13 ans grièvement blessé par un agent de la police de Salt Lake City qui lui a tiré dessus à plusieurs reprises

Un enfant autiste a été grièvement blessé par un agent de la police de Salt Lake City, après que sa mère eut lancé un appel à l’aide, une affaire alimentant la controverse sur les abus policiers aux Etats-Unis.

Linden Cameron, 13 ans, était en crise de détresse mentale lorsque sa mère, Golda Barton, a appelé le numéro d’urgence américain 911 pour qu’on l’aide à l’hospitaliser. "Je leur ai dit 'il n’est pas armé, il s’énerve juste et commence à crier, c’est un enfant, il a besoin d’attention’", a-t-elle raconté à la chaîne locale KUTV.

Lorsque la police de cette ville de l’Utah est arrivée sur place, l’adolescent est parti en courant. Un policier lui a alors tiré dessus à plusieurs reprises. "Au cours d’une courte poursuite à pied, un officier a fait feu avec son arme et a atteint cette personne", a relaté l’officier de police Keith Horrocks lors d’une conférence de presse. Le jeune souffre de blessures à l’épaule, aux intestins, à la vessie et aux chevilles. "C’est un petit enfant, pourquoi ne l’avez-vous pas juste plaqué au sol ?", a imploré sa mère, en larmes.

Selon la version policière, Linden Cameron était suspecté d’avoir "menacé des personnes avec une arme". Mais, selon l’officier Horrocks, aucune trace d’une arme n’a été relevée "à ce stade" sur le lieu des faits.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Nono75
9/septembre/2020 - 19h36
Citoyen87 a écrit :
@seb2746 : rien à voir, la police tire sur n'importe qui, quel que soit la couleur de peau, l'âge, le sexe ou l'handicap ! Tu n'obtempère pas, ils tirent. Ils ne veulent prendre aucun risque dans ce pays de fous où tout le monde peut être armé. Quelle idée d'appeler les flics pour calmer son fils sachant cela.

La mère dit avoir appelé en précisant que son fils était atteint de troubles mentaux et a demandé qu'un officier spécialement formé à cela soit envoyé.

La police de Salt Lake City a affirmé plus tard que l'ensemble de ses effectifs était formé à cela.

On voit le résultat.

Portrait de Climato
9/septembre/2020 - 18h41

Si l'enfant était noir, on aurait crié au racisme et ça aurait fait les gros titres pendant 1 semaine, mais comme il est blanc, tout le monde s'en fiche. J'espère qu'un jour les gens se rendront compte de l'escroquerie médiatique "Black Lives Matter".

Portrait de th93100
9/septembre/2020 - 17h27

et dire que chez nous les racailles se plaignent de notre police !!!

Portrait de Parapluie
9/septembre/2020 - 14h32
Stonewall56 a écrit :

Certes humour... mais... Mais en regardant les milices armées d'extrême-droite soutenant Trump on ne peut plus ne pas faire le parallèle avec les pratiques nazi du milieu des années 30...

Et vous en pensez quoi de cette milice BLM armée ?

Si l'image n'apparaît pas en commentaire je vous invite à taper dans google image "black militia blm" vous aurez un aperçu et les liens vers les articles.

Portrait de Parapluie
9/septembre/2020 - 14h23

Il est blanc, dans deux jours on en parle plus !

Portrait de Citoyen87
9/septembre/2020 - 13h38 - depuis l'application mobile
seb2746 a écrit :

"tu vois un truc qui part vite (qu'importe la couleur) => tu tires"


"Si il est noir, il est donc coupable => tu tires"

Assez simple la formation de la police US.

@seb2746 : rien à voir, la police tire sur n'importe qui, quel que soit la couleur de peau, l'âge, le sexe ou l'handicap ! Tu n'obtempère pas, ils tirent. Ils ne veulent prendre aucun risque dans ce pays de fous où tout le monde peut être armé.
Quelle idée d'appeler les flics pour calmer son fils sachant cela.

Portrait de Mougnos
9/septembre/2020 - 12h39

C'est ça le Rêve Américain !smiley

Portrait de endimion34
9/septembre/2020 - 11h30

ralalala hitler n'avait rien compris, il aurait du embaucher la police américaine pour faire du ménage (plus de black, plus de gay, plus d'autiste)

humour biensur