03/09 16:01

Nicolas Hulot tire un bilan amer de son passage au pouvoir en tant que ministre de la Transition écologique: "Je n’étais qu’un exécutant, submergé!"

L'écologiste Nicolas Hulot tire, dans une interview jeudi à Paris-Match, un bilan amer de son bref passage au pouvoir en tant que ministre de la Transition écologique d'Emmanuel Macron (2017-2018), une année pendant laquelle il juge n'avoir été "qu'un exécutant, submergé".

"A Matignon, les énarques autour (du Premier ministre Edouard Philippe) me regardaient comme l’écolo de service. Pour eux, les éoliennes, c’étaient des moulins à vent pour les bobos", rapporte-t-il à l'hebdomadaire, dans un long article accompagné de photos de l'ancien homme de télévision, 65 ans, dans sa propriété bretonne.

L'ex-ministre pointe un conservatisme et une sensibilité aux lobbies des conseillers du pouvoir: "Tous ces gens étaient bien plus jeunes que moi, mais leurs logiciels étaient parfois obsolètes. (...) J’ai vu des conseillers à l'Agriculture plus rigides que la patronne de la FNSEA".

Son passage au gouvernement, après avoir dit non successivement à Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande, s'est résumé selon lui à une succession d'arbitrages perdus: "Il faut le reconnaître, tout se joue à Matignon. Par contre, je suis responsable des non-décisions ou des mauvaises. Je n’étais qu’un exécutant, submergé. Au début, j’ai cru que je n’étais pas au niveau ou mal organisé, avant de réaliser qu’on était structurellement sous l’eau."

Et de conclure : "Quand je parlais d’une mutation sociétale, eux pensaient adaptation, moi transformation du système. C’est là l’immense malentendu : ils voulaient soigner une bronchite, moi un cancer généralisé."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de tobian
5/septembre/2020 - 09h20

   Un pauvre type...

   Il veut sauver la planète (qui ne risque rien, elle en a vu d'autres, c'est nous qui risquons quelque chose), et dès qu'on lui en donne un peu le pouvoir, il se défile. Aux autres de le faire.

Portrait de Agathe Coulon
3/septembre/2020 - 21h12

Va chez le coiffeur...déjà, lave toi les cheveux !

Portrait de hummerH2
3/septembre/2020 - 19h42
tigerbalm75 a écrit :

Mais surtout un incompétent notoire, qui pensait casser la baraque mais qui n'était pas armé pour. C'est beau de vivre dans l'utopie mais quand on est confronté au monde réel c'est une autre histoire, le mec voulait donner des leçons à la terre entière... le superman de l'écologie  n'était en fait que flatulence ! (du méthane qui pollue quoi)  

smileysmiley

Portrait de tigerbalm75
3/septembre/2020 - 17h24

Mais surtout un incompétent notoire, qui pensait casser la baraque mais qui n'était pas armé pour. C'est beau de vivre dans l'utopie mais quand on est confronté au monde réel c'est une autre histoire, le mec voulait donner des leçons à la terre entière... le superman de l'écologie  n'était en fait que flatulence ! (du méthane qui pollue quoi)