16/08/2020 15:31

Plusieurs géants de l’industrie de la tech tentent de faire valoir leurs arguments contre le gel des visas décidé en juin par le président Donald Trump

Facebook, Amazon, Netflix et d'autres piliers des technologies tentent de faire valoir leurs arguments contre le gel des visas décidé en juin par le président Donald Trump, qui nuit selon eux à tous les acteurs de l'économie américaine.

Dans un document appuyant une plainte de la Chambre américaine du Commerce contre le gouvernement, quelque 50 entreprises et organisations affirment que le gel des cartes vertes et de certains visas de travail "va freiner l'innovation, entraver la croissance et au final nuire de façon irréparable aux travailleurs, aux entreprises et à l'économie américaine en général". Les visa H-1B très utilisés dans le secteur des hautes technologies sont particulièrement cruciaux, assurent-elles.

Les géants de la tech ont décidé de se faire ainsi entendre via un "amicus curiae", qui permet à un acteur non partie d'un litige d'intervenir dans la procédure pour aider une instance juridique à prendre sa décision. Donald Trump a assuré qu'il voulait aider les travailleurs américains, confrontés à la forte hausse du chômage (10,2% de la population active en juillet contre 3,5% en février), liée à la pandémie.

Mais la Silicon Valley, berceau de start-up et licornes devenues des leaders planétaires, dépend lourdement des immigrants qualifiés pour répondre à la forte demande en ingénieurs, spécialistes des données, développeurs informatiques, etc. "Depuis des décennies, les sociétés américaines ont accueilli des milliers de travailleurs motivés et ultra-qualifiés venus de l'étranger via des programmes de visas temporaires", rappellent les signataires.

Ailleurs sur le web

Vos réactions