06/08 18:47

Beyrouth - Emmanuel Macron: "La France ne lâchera jamais le Liban, nos destins sont liés indéfectiblement" - Médecins sans frontières craint une crise humanitaire au Liban comparable à celles connues pendant la guerre civile

18h35: Emmanuel Macron s'exprime: "Après avoir vu, entendu et écouté aujourd'hui les regards et les voix de nos frères libanais, [je veux] vous dire combien je ressens une infinie tristesse, une profonde solidarité et partage la saine colère que nous avons vue s'exprimer aujourd'hui. L'objet de ce déplacement [...] était d'abord et avant tout celui d'un soutien au peuple libanais, à un Liban libre, fier et souverain. Il n'y a qu'une évidence : être présent et aider. C'est ce que nous avons fait dès les premières heures."

Et d'ajouter qu'une "cinquantaine de français a été touchée au moins"

"La France ne lâchera jamais le Liban. Elle n'abandonnera jamais les Libanaises et les Libanais. Nos destins sont liés indéfectiblement par les liens du temps, de l'esprit, de l'âme, de la culture, du rêve, en ce jour de deuil, à Beyrouth mille fois morte, mille fois revécue. [...] C'est aussi le cœur de la France qui est frappé."

Avant d'annoncer une conférence internationale de soutien et d'appui à Beyrouth et à la population libanaise pour mobiliser les financements internationaux.

"Il y a dans la détonation du 4 août comme la métaphore de la crise contemporaine du Liban et le résultat d'à quoi peut conduire quelque chose dont on en s'occupe pas, un endroit dont on s'occupe plus. Il y avait, ce matin, dans la colère de la jeunesse et de la rue, les ingrédients d'un formidable espoir. Je veux ici dire à tous les Libanaises et tous les Libanais, et particulièrement les plus jeunes, que nous serons là au-delà de l'aide d'urgence que je viens d'évoquer."

"Je demande aux responsables libanais des engagements forts sur l'Etat de droit, la transparence, la liberté, la démocratie et les réformes indispensables. Je les en crois capable. Je reviendrai le 1er septembre prochain."

17h57: Médecins sans frontières craint une crise humanitaire au Liban comparable à celles connues pendant la guerre civile (1975-1990), a fait savoir ce jeudi à l'AFP son président, le Franco-libanais Mego Terzian.

"Nous avons déjà vécu pendant la guerre libanaise des périodes difficiles et similaires avec, je me souviens, des bombardements sur des entrepôts de pétrole qui se trouvent pas loin du port. C'étaient les même scènes, la ville était complètement sinistrée, les gens circulaient dans les rues, blessés, désespérés, sans savoir où aller. "

16h35: L'Elysée publie sur les réseaux sociaux des images de l'intervention des secours français dans les décombres et la visite sur place d'Emmanuel Macron:

15h54: Emmanuel Macron s'adresse aux Libanais : «Je vais leur proposer un nouveau pacte politique cet après-midi et je reviendrai pour le 1er septembre, et s'ils ne savent pas le tenir, je prendrai mes responsabilités avec vous»

13h18: Au moins 40 Français ont été blessés , selon un nouveau bilan provisoire du parquet de Paris

11h26: "Je viens d'abord de manière quasi-immédiate pour apporter un témoignage de soutien, d'amitié, de solidarité fraternelle au peuple libanais", déclare Emmanuel Macron depuis Beyrouth. "Nous avons un architecte Français qui est décédé mais également beaucoup de blessés. Parce que c'est le Liban, parce que c'est la France. Je me devais d'être là pour apporter cette amitié, cette fraternité au peuple libanais. Je me devais d'être là pour apporter cette amitié, cette fraternité au peuple libanais. Je souhaite rencontrer l'ensemble des autorités politiques pour avoir un dialogue de vérité. Au-delà explosion, nous savons que crise est grave. C'est une crise politique, morale économique et financière dont la première victime est le peuple libanais. Elle impose des réactions extrêmement rapides. Nous avons dans quelques heures un avion qui va arriver avec des moyens d'enquête, de police et de recherches. On sera là et on ne vous lâchera pas"

11h15: Emmanuel Macron vient d'arriver dans la capitale libanaise. Il est accueilli par le président du Liban, Michel Aoun.

.

09h18: Le dernier bilan s'alourdit à 137 morts et plus de 5 000 blessés, a annoncé le ministère de la Santé libanais . La France déplore au moins un mort, trois blessés graves et 21 blessés plus légers.

08h55: Le président français Emmanuel Macron a décollé  peu avant 08H00 pour le Liban, afin d'y rencontrer l'ensemble des acteurs politiques et témoigner son soutien au pays au surlendemain des violentes explosions à Beyrouth, a indiqué l'Elysée. Le chef de l'Etat doit atterrir autour de 11H00 françaises (12H00 locales) à Beyrouth où il sera accueilli par le président libanais Michel Aoun. Il se rendra ensuite directement au port, lieu des déflagrations.

07h28: Les énormes déflagrations, les pires vécues par le Liban, ont été déclenchées par un incendie qui s'est déclaré dans un entrepôt abritant depuis six ans quelque 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium, "sans mesures de précaution", selon les autorités. Elles ont pratiquement détruit le port et dévasté des quartiers entiers de Beyrouth, soufflant les vitres des kilomètres à la ronde. Des dizaines de personnes restaient portées disparues mercredi selon le gouvernement, tandis que les secouristes poursuivaient leurs recherches dans l'espoir de retrouver des survivants.

Cette tragédie frappe un pays plongé depuis des mois dans une très grave crise économique, marquée par une dépréciation inédite de sa monnaie, une hyperinflation, des licenciements massifs et des restrictions bancaires drastiques.

Ses effets ont été encore aggravés par la pandémie de coronavirus, qui a contraint ces derniers mois les autorités à confiner pendant plus de trois mois sa population. L'Agence de l'ONU pour l'agriculture et l'alimentation, la FAO, dit à présent craindre à brève échéance un problème de disponibilité de farine pour le Liban, des silos de céréales installés près du port ayant été éventrés.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Cl
7/août/2020 - 09h19
dindon a écrit :

Quand je lis les commentaires sur ce blog , je n'y vois que des gens dont la haine pour E.Macron leur fait perdre tout raisonnement, tout ceci est bien dégradant pour la France.

Dindon !!!!!

Portrait de Cl
7/août/2020 - 07h02

C'est bien que le Président se soit rendu au Liban c'est son rôle quoique Le Drian aurait dû l'accompagner !! 

A mon avis il en a fait un peu trop !!!  La France n'est pas toute seule !!!! : la France ne doit pas commander les Gouvernants du Liban !!!!! Idem , ils pourraient venir en ·France et dire à Macron  il faut augmenter les salaires des pauvres  et baisser ceux des riches !!!! 

Là , il va se brûler les ailes !!!!    c'est certain qu'il joue sa com  ... c'est quitte ou double .....;

Portrait de celina
6/août/2020 - 21h17
dindon a écrit :

Quand je lis les commentaires sur ce blog , je n'y vois que des gens dont la haine pour E.Macron leur fait perdre tout raisonnement, tout ceci est bien dégradant pour la France.

Desolee mais votre pseudo est parfait 

Portrait de dindon
6/août/2020 - 20h27

Quand je lis les commentaires sur ce blog , je n'y vois que des gens dont la haine pour E.Macron leur fait perdre tout raisonnement, tout ceci est bien dégradant pour la France.

Portrait de KenShiro
6/août/2020 - 20h09

Il se sent plus pisser le Macron. de le voir j'en ai la nausée de tout son cinéma.

Peut-être lui rappeler, que lui qui veut jouer au sauveteur du Liban, de tout les pauvres sans abris de ce pays, qu'il avait promis dans son programme 0  SDF en France à la fin de son mandat.

On attend toujours, c'est quand qu'il s'y met ? Serait-il touché d'un Alzheimer sélectif ? 

Portrait de celina
6/août/2020 - 18h08

Allo allo on se reveille et on arrete de penser que les complotistes sont complotistes allez on eclaire les lanternes

Portrait de moije
6/août/2020 - 17h58

Je vois tout de suite la réaction en France si le président Libanais était venu faire la leçon aux dirigeants lors de la catastrophe de Toulouse !

Mr Macron n'ayant pas pu faire ce qu'il voulait en UE il se mêle de politique à l'étranger !

Portrait de Cathodegauche
6/août/2020 - 15h13

Il a l'air sympa le nouveau président du Liban, jeune, dynamique, plein de projets de réformes... ah c'est cool. Mais il me rappelle quelqu'un...

Noooon, ce n'est tout de même pas Macron ? Pas celui qui ruine nos acquis sociaux ? Pas celui qui est à la tête d'un pays où les pauvres pillulent? Pas celui qui oblige nos anciens à se tuer au travail pour une réforme des retraites inique? Pas celui qui demande à la police de bastonner d'honorables mères de familles et d'eborgner des manifestants pacifistes? 

Et il ose aller donner des leçons au gouvernement libanais et s'y promener comme un colon ? Il ose expliquer aux libanais comment réussir ce qu'il a échoué ici?

Ah, il est mimi le réformateur du monde !!

Portrait de lythos
6/août/2020 - 14h16

Pensez vous un instant que vos messages y changeront quelque chose ... le mien évidemment non plus. Passez à autre chose. Tous cela nous dépasse chers internautes... le pouvoir est ailleurs

Portrait de Alexdelouest
6/août/2020 - 13h52

Sans être méchant avec certains commentateurs ici présent, vous êtes au courant du lien entre la France et le Liban ? La France a crée le Liban et les libanais se sentent français.  C’est comme une région française. 

Portrait de swatss
6/août/2020 - 13h06

Quand je lis autant de bêtises , je comprends mieux le pourquoi du comment d'autant de dénigrement , c'est juste par manque d'information de culture etc..

Et bien sûr le seul but en bon Français franchouillard c'est le dénigrement dans le seul but de dénigrer... smiley

Portrait de Skall
6/août/2020 - 12h33

Ce président voulait serrer tous les boulons en France sur les dépenses de l'état ! Depuis les gilets jaunes , et surtout depuis la Coronavirus c'est "OPEN BAR " sur les dépenses  ! Quid du futur? Et qui va payer ?

Portrait de Kenza28
6/août/2020 - 12h17

Maintenant on sait ce qu'il faut pour que Macron se pointe à une vitesse record la main sur le coeur pour aider, il suffit de ne pas être français.

Portrait de KenShiro
6/août/2020 - 11h53

Comme si ils n'avaient déjà pas assez de malheur comme ça les libanais, faut que maintenant ils se tapent le Macron.

En venant sur place il complique en plus tout, vu qu'il faut organiser tout un service de sécurité pour le protéger. C'est sûr qu'ils ont que ça à faire en ce moment au Liban... Encore une fois ce Macron ne pense qu'a son image et fait sa campagne rien de plus. Tout pour sa gueule. smiley

Portrait de Leon48Leon
6/août/2020 - 09h55 - depuis l'application mobile

Prières - Pensées - Compassion