31/07 13:01

Trois femmes tuées depuis mardi par leur conjoint, une autre dans un état grave après une défenestration - 43 féminicides depuis le début de l'année

Trois femmes ont été tuées depuis mardi par leur conjoint à Cannes, dans la Somme et près de Lyon et une quatrième est dans un état grave après une défenestration à Marly (Nord), a-t-on appris de sources policières. Ces cas portent à 43 le nombre de féminicides présumés recensés depuis le début de l'année, selon un décompte de l'AFP. 

Jeudi, une femme d'une vingtaine d'années a été tuée en milieu de journée par son conjoint, à son domicile de Cannes (Alpes-Maritimes), dans le quartier sensible de la Bocca, selon une source policière. Cet homme d'une trentaine d'années s'est présenté de lui même au commissariat de police de La Bocca, a précisé cette source, confirmant l'information de Nice-Matin.

La jeune femme, mère d'un enfant d'un an, présent au moment des faits, a été tuée de plusieurs coups de couteau. Le conjoint, qui a été placé en garde à vue, a déclaré à la police avoir eu "une espèce de coup de folie", selon cette source policière.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jeanseb54
31/juillet/2020 - 21h28 - depuis l'application mobile
pas de blague a écrit :

C'est tout à votre honneur de ne chercher quelconque origine, qu'elle soit ethnique, religieuse ou sociale pour le responsable d'un quelconque crime ou délit.

Mais au vu du nombre important de crimes commis contre les femmes, les violences intra-familiales constituant quarante pour cent des actes de violence en France, le terme féminicide me semble parfaitement justifié.

Ne pas mettre dans le même "panier" un règlement de comptes entre trafiquants de drogues, un homicide involontaire sur la route et le meurtre d'une femme au prétexte d'une rupture non acceptée.

@pas de blague donc lorsque une femme tue un homme on appelle ça comment selon vos critères ? On dit homicide pour le meurtre d’un être humain pas d’un mâle en particulier, de plus on sait aussi que des hommes sont battus et tués par leurs femmes mais bizarrement aucun article ! Lorsque l’on veut s’attaquer aux violences conjugales on ne fait pas de différences sinon on appelle ça sexisme

Portrait de pas de blague
31/juillet/2020 - 21h01
KenShiro a écrit :

Je n'aime pas ce mot inventé de féminicide. Quand une femme tuera un homme on va aussi parler d' homminicide ?  Ridicule... :tired:

Homicide est plus que suffisant pour comprendre l’horreur, pas besoin de lui donner un sexe pour que cela paraisse plus monstrueux et c'est surtout un mot qui met sur un point d'égalité, toutes les victimes de la barbarie.

C'est tout à votre honneur de ne chercher quelconque origine, qu'elle soit ethnique, religieuse ou sociale pour le responsable d'un quelconque crime ou délit.

Mais au vu du nombre important de crimes commis contre les femmes, les violences intra-familiales constituant quarante pour cent des actes de violence en France, le terme féminicide me semble parfaitement justifié.

Ne pas mettre dans le même "panier" un règlement de comptes entre trafiquants de drogues, un homicide involontaire sur la route et le meurtre d'une femme au prétexte d'une rupture non acceptée.

Portrait de Sorj
31/juillet/2020 - 16h41
Stonewall56 a écrit :

Ces femmes sont tuées justement car elles sont femmes, car elles sont la conjointe, l'épouse d'un mari violent. Ce mot au contraire met en valeur un point particulier qui doit être réglé. Et en creux, il met également en relief la violence de l'homme envers sa compagne.

Cet acte répond à un fonctionnement propre : celui de l'emprise psychologique de l'homme violent sur se femme.

Enfin si vous n'aimez pas ce terme qui caractérise des violences faites aux femmes vous conviendrez avec moi que le terme de pédophile doit être aussi banni puisque caractérisant des crimes envers une partie de la population.

Notre langue est vivante et permet d'apporter des précisions. Un féminicide est un homicide particulier tout comme une berline est un type de voiture particulier.

Elles ne sont pas tuées parce qu’elles sont des femmes, elles sont tuées parce qu’elles sont chosifiées.

Elles sont d’abord le sujet d’une conquête masculine, puis, une fois conquises, deviennent une possession, au même titre qu’un bien.

Personnellement, je garderais le terme « feminicide » pour un serial killer qui assassine exclusivement des femmes, comme Ted Bundy, par exemple.

Portrait de KenShiro
31/juillet/2020 - 13h50

Je n'aime pas ce mot inventé de féminicide. Quand une femme tuera un homme on va aussi parler d' homminicide ?  Ridicule... smiley

Homicide est plus que suffisant pour comprendre l’horreur, pas besoin de lui donner un sexe pour que cela paraisse plus monstrueux et c'est surtout un mot qui met sur un point d'égalité, toutes les victimes de la barbarie.