30/07 17:16

Laon: Le conducteur du poids lourd mis en cause dans l'accident de la route qui a tué 4 enfants mis en examen

Le conducteur du poids lourd mis en cause dans l'accident de la route qui a tué 4 enfants a été mis en examen notamment pour homicide et blessures involontaires, indique le parquet de Laon.

Quatre enfants ont été tués mardi dans un accident de la route impliquant leur voiture et quatre autres véhicules sur la RN2 à Laon (Aisne), huit jours après la tragédie qui avait fauché cinq mineurs sur l'A7 dans la Drôme.
Survenu vers 15H00, l'accident a "impliqué un poids lourd de type camion-benne, deux fourgonnettes et deux véhicules de tourisme. Malheureusement dans l'un des véhicules de tourisme se trouvaient les quatre enfants et leur mère. La voiture, en quittant la chaussée, a pris feu", avait expliqué à l'AFP le service d'incendie et de secours (SDIS) de l'Aisne.
Arrivé sur place, le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebarri, avait indiqué que la conductrice, mère d'au moins "une partie de la famille", était "en urgence absolue même si son pronostic vital, en l'état, ne semble pas engagé".
"Les circonstances ne sont pas complètement claires, elles feront évidemment l'objet d'enquêtes administrative et judiciaire. Il semble néanmoins qu'un véhicule ait été percuté par un camion qui venait en sens opposé et que ce même véhicule ait été également percuté par l'arrière. C'est l'effet conjugué de ces deux chocs qui a entraîné l'embrasement du véhicule", avaitt-il déclaré aux journalistes sur les lieux du drame, selon une vidéo publiée par France Bleu Champagne-Ardenne sur Twitter.
"Dès les premiers appels à partir de 15H06, on avait cette notion d'enfants dans un véhicule en feu. Le véhicule s'est embrasé dès le choc et des témoins ont appelé immédiatement", avaient indiqué les pompiers à l'AFP, précisant que l'accident s'était produit "à hauteur d'un collège et d'un terrain de sport".
Les secours avaient également apporté leur aide à un blessé léger dans l'un des autres véhicules. "Les autres personnes, durement choquées psychologiquement, sont prises en charge par les services du centre hospitalier de Laon", avaient-ils encore détaillé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Stonewall56
31/juillet/2020 - 15h37
lucieat a écrit :

chauffeur récidiviste en conduite ivre, déjà un accrochage un peu avant,le téléphone, tout pour plaire ... quel drame affreux, on ne demande rien à personne sur une route normale et pan, on se fait exploser par des chauffards qui eux n'ont rien en général. On ne parle pas du père des enfants, mais ce doit être horrible pour lui, perdre 4 enfants d'un coup et une femme qui ne sera plus jamais la même , traumatisée physiquement et moralement à vie, quelle mort atroce !

Autant je vous rejoins sur l'atrocité de cet accident, autant votre message manque de précision. Ce chauffeur a été condamné pour conduite en état d'ivresse, certes, mais il y plus de dix ans. Or les tests d'alcoolémie et de stups qu'il a forcément subi se sont révélés négatifs. En revanche il y a bien deux circonstances aggravantes : le délit de fuite pour lequel il est poursuivi pour un accrochage ayant eu lieu dix minutes auparavant et ce manque d'attention du selon lui à un fil. On saura plus tard je pense si cette inattention était due à ce fameux fil ou si cet homme était au téléphone.

Portrait de lucieat
31/juillet/2020 - 12h13

chauffeur récidiviste en conduite ivre, déjà un accrochage un peu avant,le téléphone, tout pour plaire ... quel drame affreux, on ne demande rien à personne sur une route normale et pan, on se fait exploser par des chauffards qui eux n'ont rien en général. On ne parle pas du père des enfants, mais ce doit être horrible pour lui, perdre 4 enfants d'un coup et une femme qui ne sera plus jamais la même , traumatisée physiquement et moralement à vie, quelle mort atroce !

Portrait de dominique.
31/juillet/2020 - 05h21
Mimosas06 a écrit :

Et toujours pas de nouvelles concernant les assassins du chauffeur de bus....! On fini par penser que ces gens sont protégés?

pourquoi ne pas appeler vous mème le juge chargé de cette affaire...vous parlez sans savoir de la suite donné a ce triste événement   laissez faire la justice