11:16

Un homme, placé en garde à vue pour ivresse, a été retrouvé pendu dans sa cellule à la gendarmerie du Tréport, en Seine-Maritime

Un homme, placé en garde à vue pour ivresse, a été retrouvé pendu dans sa cellule à la gendarmerie du Tréport, en Seine-Maritime. L'homme qui était âgé d'une soixantaine d'années, était agité et avait été placé en cellule vers 20h30 mardi soir pour ivresse manifeste. Au contrôle effectué vers 01h30/02h00 du matin, l'homme a été retrouvé pendu avec un élastique ou une cordelette, qui pourrait provenir du short qu'il portait, a-t-on indiqué de même source.

Sollicité ce mercredi matin, le parquet de Dieppe n'avait pas communiqué en début d'après-midi au sujet de l'affaire. Selon France Bleu Seine-Maritime, il a ouvert une enquête. Les circonstances du décès du sexagénaire placé en garde à vue pour ivresse restent à éclaircir.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de KenShiro
16/juillet/2020 - 16h38
jp91 a écrit :

on met en garde à vue un homme de  60 ans qui est ivre , en revanche les racailles qui brulent les voitures et agressent la Police eux courent toujours !

Il est écrit qu'il a fait résistance, ce qui veut dire qu'il n'a pas voulut obtempéré et à essayer de résister à son arrestation. Très loin d'un homme de 60 ans pacifique, il devait plutôt être du genre véhément et violent dans son état, d’où la garde à vue légitime, ne serait-ce que pour le faire dégriser.

Doit-on rappeler, qu'une femme gendarme en est morte de ce genre d'individu refusant d'être arrêté au volant d'un véhicule il y a peu ?

Sa mort est certes regrettable, mais il devait avoir déjà des problèmes personnel profond, parce que l' on ne se suicide pas pour ça...

Portrait de jp91
16/juillet/2020 - 14h25

on met en garde à vue un homme de  60 ans qui est ivre , en revanche les racailles qui brulent les voitures et agressent la Police eux courent toujours !

Portrait de rick007rt
16/juillet/2020 - 12h50 - depuis l'application mobile

« ...pendu avec un élastique «  il est mort d’une fracture du crâne...

Portrait de Clem...Entine
16/juillet/2020 - 12h35

La "garde à vue"...expression poétique pour un emprisonnement réel, dans une pièce indigne d'un animal selon la SPA, sauf pour Nicolas Sarkozy qui lui avait pu rentrer dormir chez lui.