10/07 18:01

Le Défenseur des droits insiste sur "l'urgence" de faire évoluer le maintien de l'ordre, notamment en interdisant le LBD et le port de la cagoule chez les policiers

Un message opportun après le remaniement: dans une décision adressée au nouveau ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, le Défenseur des droits insiste sur "l'urgence" de faire évoluer le maintien de l'ordre, notamment en interdisant le LBD et le port de la cagoule chez les policiers.

Jacques Toubon, qui quitte dans une semaine cette autorité indépendante après six ans passés à sa tête, semble vouloir faire entendre sa voix jusqu'au bout. Dans cette décision-cadre consultée par l'AFP, le Défenseur des droits actualise ses recommandations en matière de maintien de l'ordre, à la lumière des presque 200 réclamations qu'il a reçues pendant le mouvement des "gilets jaunes".

L'ancien ministre de Jacques Chirac souligne "l'urgence (...) à ce que les réflexions sur ces thématiques aboutissent", alors que Christophe Castaner a quitté Beauvau sans publier le schéma national du maintien de l'ordre promis pour tirer les enseignements du mouvement social, marqué par une grande violence.

Avec cette décision, envoyée pour "être jointe à la définition" de ce schéma, M. Toubon reprend un bon nombre de recommandations déjà formulées par l'institution depuis début 2018 et son rapport dédié à la doctrine du maintien de l'ordre en France, qui proposait de révolutionner les pratiques policières.

Le Défenseur des droits réclame ainsi toujours l'interdiction d'utiliser les lanceurs de balle de défense (LBD) dans les manifestations, une arme accusée de provoquer des blessures graves comme l'éborgnement.

Il recommande aussi de mettre fin aux "nasses", cette technique d'"encagement" utilisée par les forces de l'ordre pour encercler les manifestants, et d'arrêter les "contrôles d'identité délocalisés", qui consistent à interpeller une personne dans la manifestation pour la contrôler ensuite en marge du défilé, parfois dans un commissariat.

Ces pratiques conduisent "à priver de liberté des personnes sans cadre juridique", résume le Défenseur.

L'institution s'interroge également sur le "cadre juridique" des "interpellations préventives" effectuées lors des manifestations de "gilets jaunes".

Souvent "motivées par la détention d'objets" comme des masques de protection pour les yeux, des lunettes de piscine ou de simples gilets jaunes, qui "ne représentent aucun danger", elles peuvent "priver un individu de son droit de manifester", estime-t-elle. Elle demande par ailleurs que le "cadre juridique" permettant aux policiers de confisquer des objets "soit clarifié".

Le Défenseur réclame également des mesures pour "garantir l'identification des forces de l'ordre" et proteste contre les "policiers en civil" qui portent des "casques intégraux" ou des "cagoules".

Des pratiques adoptées "en dehors de tout cadre légal ou réglementaire", rappelle l'institution, qui constate "une forme d'acceptation, de tolérance de la part de la hiérarchie" policière sur ce sujet.

"La confiance que la population doit avoir en sa police repose sur la transparence de son action", estime-t-elle, en jugeant "difficilement admissible" que des plaintes soient classées parce qu'un fonctionnaire n'est pas identifié.

M. Toubon préconise enfin que les forces de l'ordre accordent une "vigilance particulière" aux journalistes et aux observateurs associatifs, pour leur permettre d'exercer leurs missions pendant les manifestations, et à "une vigilance accrue" concernant l'emploi proportionné de la force lorsque les manifestants sont mineurs.

La place Beauvau, où vient d'être nommé Gérald Darmanin, dispose de deux mois pour répondre à ce document consultatif.

Lors de la passation de pouvoirs mardi, M. Castaner a indiqué que le nouveau schéma national de maintien de l'ordre, qui devait initialement être dévoilé en janvier, était "à disposition" du nouveau ministre. Il doit "placer la médiation et la baisse du conflit au cœur même de la gestion de l'ordre public", a-t-il promis.

M. Darmanin doit mener à bien ce chantier dans un contexte délicat, alors que la recrudescence du débat sur les "violences policières", terme réfuté par l'exécutif, a poussé son prédécesseur à annoncer la fin de l'enseignement d'une méthode d'interpellation dite de +la clé d'étranglement", provoquant la colère des policiers.

Lors de son premier discours comme ministre de l'Intérieur, il a assuré mardi les forces de l'ordre de son "soutien total".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de moije
11/juillet/2020 - 19h08

Il faut qu'il em.erde tout le monde avant de partir !

Portrait de C'est Mon Avis
11/juillet/2020 - 15h22

Jacques Toubon, celui qui avait envoyé un hélicoptère dans l'Himalaya pour aller récupérer le procureur de la République d'Evry parce que son adjoint venait de manifester son intention d'ouvrir une information judiciaire contre Xavière Tiberi, épouse du maire de Paris de l'époque. Il voulait que ce procureur freine les ardeurs de son adjoint, le Maire de paris et sa femme étant des amis (l'Humanité, 18 novembre 1996).

Après un tel coup, Jacques Toubon devrait la jouer profil bas ! Non Monsieur Toubon, ce n'est pas TOUS les français qui ont la mémoire courte !

Si des policiers, non cagoulés, sont victimes de représailles de la part des "sauvageons" qu'ils arrêteront, vous devriez être tenu responsable !

En revanche, vous devriez interdire le port de la cagoule, du foulard, et autre textiles pouvant cacher l'identité des racailles, et interdire de même le lancer de tous projectiles de la part de cette même racaille sur les forces DE L'ORDRE !

Ne vous trompez pas, M. Toubon et tous ceux qui défilent au gouvernement, les méchants ne sont pas les policiers, mais bel et bien les racailles qui ne respectent pas nos lois !!!

je suis conscient que quelques policiers ou gendarmes peuvent abuser, mais posez-vous la question du pourquoi ! Ils en ont tellement marre qu'on démonte leurs enquêtes, qu'on libère des racailles (même prises en flagrant délit), alors qu'eux risquent leur vie tous les jours !

Si certains policiers ou gendarmes dérapent, il doit y avoir sanction, mais il est inutile d'incriminer toute la police ou toute la gendarmerie ! Quand un groupe de suédois (par exemple),  tue un chauffeur de bus à coups de pieds parce que celui-ci leur a simplement demandé de mettre leur masque sanitaire, nous n'incriminons pas tous les suédois ! Pour la police c'est pareil !

D'ailleurs, où sont tous ces bien-pensants qui défilaient sur les plateaux pour défendre la famille bien connue des services de police ? Pourquoi ne défilent-ils pas pour s'exprimer sur cette agression ? Pour moi, ça veut simplement dire qu'ils n'en n'ont rien à faire ! On défile pour les racailles mais pas pour un chauffeur de bus mort suite à l'agression d'un groupe de trous du cul !

J'en arrive parfois, et de plus en plus souvent, à regretter qu'il n'y ai pas, en France, un Paul Kersey !!!

Portrait de jevaisvousdire
11/juillet/2020 - 09h02

M. TOUBON, plutôt TOUT PAS BON nommé défenseur des droits de l'homme ou des insurgés ?

 

 

Portrait de jean marc
10/juillet/2020 - 20h56

le port de la cagoule chez les forces de l ordre évite de pouvoir les reconnaitre et faire ainsi de préserver leur vie et aussi celle de leur famille .Avant de proclamer une loi interdisant la cagoule pour les forces de l 'ordre avant faudrait interdire tous les vêtements a cagoule tout ce qui empêche une identification de la personne Pour ceux qui est du LBD faut mieux ça que des balles réelles les gens font les cons mais refusent les représailles mais quand on leur infligent des préjudices que vont ils voire les forces de l ordre

Portrait de flogod
10/juillet/2020 - 19h53

La cagoule n'est pas la pour faire jolie ou pour la jouer BATMAN !!!

Elle est ignifugé contre les cocktails Molotov, quelle bande d'amateur !!! 

Contre un cocktails Molotov, couteau, acide etc.... c'est le LBD ou le 9mm choisissez dans les 2 cas il y a proportionnalité Mr le Défenseur des droits !!

Portrait de Dédérinox
10/juillet/2020 - 19h52

Toubon , 78 ans, va enfin laisser sa place .. Il veut faire le beau une dernière fois, alors que personne n'a oublié son parcours politique.

Portrait de seb2746
10/juillet/2020 - 18h35

Il y a eu tellement de dysfonctionnement dans la gestion des manifs et des gilets jaunes qu'il FAUT revoir toute les procédures.

Les milliers d'abus des CRS ou de la police sur les gestions des missions est inadmissible dans un pays de droit avec une police qui représente le peuple.

Malheureusement, il va falloir purger les services des brebis galeuses en priorité, on l'a encore vu dans le 93 ou c'est un scandale ce qui s'est passé. Idem il y a 2 jours à Montpellier avec la police municipale qui commet des agressions, menaces et violences contre des passants sans motifs car EUX "ils ont un uniforme".

Ensuite il pourra représenter une police droite et fière qui fait respecter les lois mais idem, il faudra y aller réellement et ne pas hésiter à fracasser les casseurs et à employer la force nécessaire (un petit coup de pied "en glissant" peut arriver contre les racailles hein).

Portrait de sergio43
10/juillet/2020 - 18h15

Il parait qu'il y a des faucons qu'on enferme  mais je pense qu'il y en a de vrais qui méritent d'être enfermés !...

Incroyable de lire ce niveau de conneries !... 

 

Portrait de Mimosas06
10/juillet/2020 - 18h08

Incroyable de lire tout cela, alors les voyous et autres racailles pourront mettre des cagoules, utiliser des kalachnikovs, défiler comme bon leur semble, je suppose que le type qui écrit ça est hyper protégé bien sur.