10/07 09:41

Le slogan «Black Lives Matter» a été peint, cette nuit, en lettres jaunes géantes devant la tour Trump, sur la 5e Avenue au coeur de New York

Six semaines après la mort de George Floyd, tué par un policier blanc à Minneapolis le 25 mai, c'est la prestigieuse avenue new-yorkaise qui s'est parée aux lettres du mouvement, sous les regards de nombreux de photographes et télévisions.

A la fin du marquage de «Black Lives Matter», le maire très à gauche Bill de Blasio est venu ajouter quelques touches de jaune, avec d'autres responsables dont le révérend Al Sharpton, figure de la lutte pour la justice raciale.

Le 1er juillet, le maire avait expliqué qu'il voulait ainsi que le président républicain entende «trois mots pour lesquels il n'a jamais montré aucun respect». Donald Trump n'a pas immédiatement réagi. Début juillet, il avait tweeté que la police ne devrait «peut-être» pas laisser apposer «ce symbole de haine sur la plus prestigieuse rue new-yorkaise». Les quelques policiers présents jeudi ont assisté sans un mot à l'opération.

L'ex-magnat de l'immobilier new-yorkais habitait dans un triplex au sommet de ce gratte-ciel proche de Central Park jusqu'à son départ pour la Maison Blanche en janvier 2017.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Parapluie
10/juillet/2020 - 13h27
Blek37 a écrit :

Un hommage à  Secoriea Turner ,fillette noire de 8 ans , abattue dans la voiture de sa mére à Atlanta par des "manifestants" noirs lors d'un barrage le 8 juillet 2020 ?

Sans oublier les morts, tous noirs, dans la fameuse zone autonome de Seatle créée par BLM dont un ado de 16 ans et son copain de 14 ans gravement blessé...

Portrait de seki
10/juillet/2020 - 10h24
Alexdelouest a écrit :

Les démocrates font à chaque fois ce coup là ! Quand ils sont donnés perdant, ils montent les communautés les unes contre les autres. Ce mouvement faisait la même chose en 2016 juste avant l’élection de Trump. C’est une magnifique entreprise de manipulation qui fusionne les blancs gauchistes paternalistes + les indigénistes + les anarchistes. Au moins aux USA, les médias sont critiques sur ce mouvement. En France, ce mouvement n’est vu que positivement sans aucune réflection sur ces financements ni rien. 

Les chiffres parlent d'eux mêmes, il y a un problème et ce n'est pas que flic VS noirs, mais noirs VS noirs. Trump l'a démontré depuis le début, il s'en branle du social dans son pays, suffit de voir la gestion de la crise sanitaire, il divise pour mieux régner et ce n'est pas une pratique démocrate, loin de là.

Portrait de seki
10/juillet/2020 - 10h19
Sorj a écrit :

Au lieu de peinturlurer le bitume, ils devraient plutôt s’interroger et se demander comment ils sont passés d’une revendication puissante « Black Power » a un slogan misérabiliste «  La vie des noirs compte ».

Je ne vois aucune avancée là dedans.

C’est la raison pour laquelle je déteste l’emploi du « White lives Matter » et que je lui préfère nettement le « White Power »

Sans le génie inventif des Blancs, dont tout le monde profite, on serait encore scotchés à l’âge de pierre. C’est factuel, historique.

On peut donc bien parler légitimement de White Power.

H.S. C'est surtout une question de ressources disponibles et de conditions géographiques.

Portrait de Alexdelouest
10/juillet/2020 - 10h16

Les démocrates font à chaque fois ce coup là ! Quand ils sont donnés perdant, ils montent les communautés les unes contre les autres. Ce mouvement faisait la même chose en 2016 juste avant l’élection de Trump. C’est une magnifique entreprise de manipulation qui fusionne les blancs gauchistes paternalistes + les indigénistes + les anarchistes. Au moins aux USA, les médias sont critiques sur ce mouvement. En France, ce mouvement n’est vu que positivement sans aucune réflection sur ces financements ni rien. 

Portrait de Sorj
10/juillet/2020 - 10h12

Au lieu de peinturlurer le bitume, ils devraient plutôt s’interroger et se demander comment ils sont passés d’une revendication puissante « Black Power » a un slogan misérabiliste «  La vie des noirs compte ».

Je ne vois aucune avancée là dedans.

C’est la raison pour laquelle je déteste l’emploi du « White lives Matter » et que je lui préfère nettement le « White Power »

Sans le génie inventif des Blancs, dont tout le monde profite, on serait encore scotchés à l’âge de pierre. C’est factuel, historique.

On peut donc bien parler légitimement de White Power.

Portrait de Blek37
10/juillet/2020 - 10h12

Un hommage à  Secoriea Turner ,fillette noire de 8 ans , abattue dans la voiture de sa mére à Atlanta par des "manifestants" noirs lors d'un barrage le 8 juillet 2020 ?

Portrait de Blek37
10/juillet/2020 - 09h58