04/07 17:12

Après 25 ans de règne de Jean-Claude Gaudin, la gauche a reconquis le fief Républicain de Marseille grâce à l'écologiste Michèle Rubirola, cheffe de file d'une union de la gauche et première femme à diriger la deuxième ville de France

Après 25 ans de règne de Jean-Claude Gaudin, la gauche a reconquis le fief Républicain de Marseille grâce à l'écologiste Michèle Rubirola, cheffe de file d'une union de la gauche et première femme à diriger la deuxième ville de France, après une campagne à rebondissements. Des centaines de personnes rassemblées près de la mairie, sur le Vieux-Port, ont crié leur joie à l'annonce du résultat, scandant "Michèle, Michèle" lors de l'apparition de l'élue après son premier discours de nouvelle maire.

Médecin dans les quartiers populaires de la ville, cette femme de 63 ans, l'a emporté au deuxième tour de vote samedi, lors du premier conseil municipal de la mandature. Un véritable "3e tour" des municipales, après une élection qui n'avait pas permis de dégager de majorité absolue en sièges.

Avec 51 voix, la cheffe de file du Printemps Marseillais, large alliance de partis de gauche, d'écologistes et de collectifs citoyens, a devancé le député LR Guy Teissier (41 voix), candidat de dernière minute jeudi après le retrait de Martine Vassal, plombée par sa défaite dans son propre fief des 6e et 8e arrondissements, et par une enquête sur de possibles fraudes aux procurations chez LR. Les larmes aux yeux, sous les applaudissements, Mme Rubirola monte sur l'estrade.

Et c'est Jean-Claude Gaudin lui-même qui lui remet l'écharpe de maire, avant de s'esquiver et de prendre définitivement sa retraite politique. Promettant "la fin du clanisme, du népotisme et du clientélisme" à Marseille, la nouvelle élue, "soulagée de voir que la volonté de la majorité du peuple de Marseille a été respectée", a inauguré son mandat par un long discours.

Citant Blaise Cendrars, selon qui "Marseille appartient à qui vient du large", elle a salué le succès de cette large alliance qui l'a portée au pouvoir: "Je ne sais pas si le Printemps Marseillais vient du large, mais je sais qu'il vient de loin".

Candidate au premier tour de vote, Samia Ghali, la sénatrice ex-PS victorieuse dimanche dans les 15e et 16e arrondissements, avait mis fin à tout suspense avant même le second tour, en annonçant ne pas se représenter et "apporter son soutien à Mme Rubirola", qui venait aussitôt la saluer et l'embrasser.

Autre possible trouble-fête, le Rassemblement national et ses neuf élus avaient quitté la séance dès le départ. "Nous laissons (entre eux) les magouilleurs, les marchands de tapis", avait lancé le sénateur Stéphane Ravier. Arrivé largement en tête au second tour des élections municipales dimanche, avec 38,3% des suffrages, soit plus de 13.000 voix d'avance sur les listes LR alors conduites par Martine Vassal, la présidente de la métropole et du département, le Printemps marseillais aura longtemps tremblé jusqu'au dénouement de samedi. Et l'interminable suspension de séance entre les deux votes --près de quatre heures--, n'a fait que renforcer sa crainte d'"un hold-up démocratique".

En l'absence des élus RN, c'est bien Mme Ghali et ses huit colistiers qui détenaient les clefs du bureau de l'hôtel de ville, avec sa vue imprenable sur le Vieux Port et Notre-Dame-de-la-Garde. Et jusqu'au bout, elle aura durement négocié sa place aux côtés du Printemps, après avoir revendiqué haut et fort vendredi la place de première adjointe.

Une requête aussitôt balayée par Mme Rubirola, qui s'était élevée contre ce "chantage". En pleine nuit samedi, à quelques heures à peine du Conseil municipal, Mme Ghali avait même semblé basculer vers le camp Teissier, stigmatisant le "mépris insupportable" du "Printemps" pour les quartiers populaires et reprenant sa totale liberté de vote. Si les élus Républicains n'ont pas apprécié le scenario de ce feuilleton interminable --"une bien mauvaise bouillabaisse", a dénoncé le général David Galtier, tombeur de Stéphane Ravier dans son fief des 13e et 14e arrondissements--, la gauche a réussi son pari: reconquérir une ville qu'elle avait perdue il y a un quart de siècle. Mais sa majorité est très fragile.

Et cette campagne municipale interminable n'a fait qu'exacerber les fractures béantes de la ville. Drame de la rue d'Aubagne, avec ses huit morts dans l'effondrement de deux immeubles, le 5 novembre 2018, au coeur de la ville; rapports cinglants de la Chambre régionale des comptes sur la gestion de la ville; campagne polluée par des soupçons de fraudes aux procurations dans leur camp: usés, les Républicains ont perdu leur bastion.

Mais s'ils ne dirigent plus l'hôtel de ville, ils pourraient en fait détenir le vrai pouvoir, avec la métropole, qui devrait élire son nouveau président jeudi. Et ce celui-ci pourrait être une présidente: Martine Vassal, déjà à la tête de cette institution depuis 2018, après en avoir héritée de Jean-Claude Gaudin.

15h19: Michèle Rubirola est élue maire de Marseille avec 51 voix contre 41 voix pour Guy Teissier. Jean-Claude Gaudin vient en personne remettre l'écharpe de maire à Michèle Rubirola. "Toutes mes félicitations madame, bonne chance !", lui glisse-t-il à l'oreille après lui avoir fait la bise.  La nouvelle maire de Marseille prononce un discours, après son élection: "'Marseille appartient à qui vient du large'. Pour ma part, je ne sais pas si le Printemps marseillais vient du large, mais je sais qu'il vient de loin. Le premier sentiment qui m'anime, c'est le soulagement. Je suis soulagée et heureuse de savoir que la volonté de la majorité du peuple de Marseille a été respectée. Car, dimanche dernier, la ville de Marseille, rebelle et fraternelle, a donné une belle leçon à la France. Rien ne peut me faire oublier la joie immense d'avoir mené cette campagne et de l'avoir remportée. J'ai une pensée sincère pour Jean-Claude Gaudin qui a donné une partie de sa vie pour cette belle fonction. Je mesure le poids des responsabilités qui me sont confiées. Mais je mesure aussi l'espoir que notre mouvement a suscité, a ajouté Michèle Rubirola, remerciant Samia Ghali et ses colistiers. Je sais que nous allons bientôt être amenés à prendre de grandes décisions et j'assumerai les responsabilités."

Saluant également Benoît Payan, son porte-parole, qui a "préféré l'intérêt de Marseille à son destin personnel et dont l'oeil lucide qu'il porte sur Marseille sera précieux pour préparer l'avenir", la nouvelle maire a remercié tous ses soutiens.

"Je voudrais surtout que mon discours s'adresse à toutes les Marseillaises et tous les Marseillais, aux gens qui ont peu, aux gens qui n'ont rien, à ceux auxquels il ne reste que leur dignité, à ceux qui souffrent de la misère et de la pauvreté de notre ville, je veux leur dire : 'On ne vous abandonnera pas'", a-t-elle lancé. "Je veux que chacun retrouve la fierté d'être Marseillais et se retrouve dans ses représentants", a-t-elle adressé comme message aux abstentionnistes. 

14h04: Commentaire du président de la région Paca, Renaud Muselier, qui observe l'élection du maire de Marseille. "Les 4 premières heures de ce conseil municipal sont consternantes et donnent une image affligeante de Marseille", écrit-il sur Twitter.

13h19: Finalement la séance ne reprendra pas avant 14h15 annonce la présidente alors que la confusion est totale

12h49 : La présidente de séance Marguerite Pasquini  a repris sa place et annonce que le deuxième tour va pouvoir se tenir, le temps que tous les élus reviennent dans l'hémicycle.

12h02: Stéphane Ravier (RN) est de retour dans l’hémicycle.

11h52: Une grande partie des élus se trouvent toujours à l'extérieur de l'hémicycle mais ils commencent à revenir petit à petit selon La Provence. Michèle Rubirola vient de retrouver son siège, suivie de près par Benoît Payan. De nombreux élus LR sont présents depuis un bon moment, réclamant que la séance reprenne. Samia Ghali, elle, est toujours en réunion avec ses colistiers.

11h16: Interruption de séance avant le deuxième tour et tractations en vue

 

 

10h53: Au premier tour de scrutin, voici les résultats pour l'élection du maire de Marseille : Michèle Rubirola : 42 voix, Guy Teissier : 41 voix, Samia Ghali : 8 voix, vote blanc : 1

10h26: Trois candidats se sont déclarés : Michèle Rubirola (Printemps marseillais), Guy Teissier (Les Républicains) et Samia Ghali.

10h14: Le candidat du Rassemblement national à la mairie phocéenne, Stéphane Ravier, annonce qu'il ne participera pas au vote et qu'il ne présente pas de candidat, et quitte la salle en dénonçant les "tractations de ces derniers jours".

09h52: L'élu LR Lionel Royer-Perreaut, qui avait annoncé son intention de se présenter pour le poste de maire de Marseille au conseil municipal aujourd'hui, a finalement indiqué il y a quelques minutes qu'il soutiendrait l'autre candidat LR, Guy Teissier, au premier tour.

09h26: Les élus sont en train d'arriver avant l'ouverture de la séance pour élire le nouveau maire de Marseille

08h17: Après une semaine complètement folle à Marseille, les Républicains, battus dans les urnes, comptent sur le «3e tour» au conseil municipal samedi pour empêcher la gauche et Michèle Rubirola de leur ravir la mairie. Malgré ses 38,3% des suffrages au second tour dimanche, loin devant les listes LR (30,8%), cette élue de 63 ans, médecin dans des quartiers populaires et écologiste de la première heure, n'est toujours pas assurée d'être la première femme à la tête de la deuxième ville de France. Loi PLM (Paris-Lyon-Marseille) oblige, l'élection se fait par secteurs.

Et aucune majorité absolue n'est sortie des urnes: 42 élus au conseil municipal pour le Printemps marseillais, large alliance de gauche et d'écologistes, 39 pour les Républicains. Loin, donc, des 51 voix nécessaires, sur 101, pour conquérir l'hôtel de ville et sa vue imprenable sur le Vieux Port et la «Bonne Mère». Tous les regards se tournent donc vers les neuf élus du Rassemblement national, autour de leur leader Stéphane Ravier, les neuf rassemblés autour de la sénatrice des quartiers Nord Samia Ghali, «femme de gauche» en rupture de ban avec le PS, et les deux voix du dissident LR Bruno Gilles.

Battue dans les 6e et 8e arrondissements, réputés imperdables pour la droite, Martine Vassal, dauphine désignée de Jean-Claude Gaudin, a abdiqué. Fini le «duel de dames» face à Michèle Rubirola. Place à Guy Teissier, 75 ans, vieux routier passé dans sa jeunesse par l'extrême droite. Avantage supplémentaire pour le député LR: prime au doyen oblige, c'est lui qui l'emporterait au troisième tour, disputé à la majorité relative, si deux candidats étaient à égalité...

Mais le coup tactique de la présidente LR de la métropole et du département a fait long feu. Suppléant de Guy Teissier à l'Assemblée nationale et maire des 9e et 10e arrondissements, Lionel Royer-Perreaut, 47 ans, a aussi annoncé sa candidature pour la mairie centrale, refusant de «s'inscrire dans une stratégie d'alliance» avec le Rassemblement national -- une éventualité pourtant officiellement écartée par les leaders de LR.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Wouhpinaise
5/juillet/2020 - 08h57

On verra bien ce qu'elle apportera à cette ville gangrénée par les trafics en tout genre, la délinquance, les meurtres, et j'en passe.

Portrait de arquen
5/juillet/2020 - 05h42

Moi qui croyais, naïvement, quel seules les communes en périphérie de Paris pouvaient porter à leur tête des édiles d'extrême-gauche... Porte ouverte sur la Méditerranée il va falloir renforcer très sérieusement tous les contrôles car hier la nouvelle élue a carrément lancé un appel.

Portrait de bruno.13
5/juillet/2020 - 01h58

Promettant "la fin du clanisme, du népotisme et du clientélisme" !! Elle commence bien avec les tractations interminables d'aujourd'hui et le fait qu'il y a toujours autant de conseillers municipaux (7smiley  mais il y a beaucoup de monde à remercier en nature! Quant à Mme GHALI, elle a rapidement oublié que si LR s'était retiré de son secteur pour lui laisser le champ libre, le Printemps Marseillais avait maintenu sa liste pour la battre. Un petit mot sur Mme NARDUCCHI  qui virevolte depuis des années selon le sens du vent. Sans oublier FO, surpuissante parmi les municipaux et avec laquelle la nouvelle maire va devoir composer. De plus sa majorité faite d'un peu de tout sera instable selon les votes et LR et le RN ne lui feront pas de cadeaux. Elle va certainement vivre un enfer pendant 6 ans et finalement rien ne changera pour les marseillais. 

Portrait de Angelussauron
4/juillet/2020 - 22h23
550Stuzen CZ a écrit :

Ehhhh bééé !   Un "fasciste" adoubé par un gauchiste !  Mais où va le monde ?

 

Il va dans le mur smiley

Je suis de gauche mais je suis droitier ça fait que je jongle très bien. smiley

J'ai toujours dis que des bonnes idées il y en a dans tous les partis, le tout c'est de s'entendre et c'est là où c'est très compliqué c'est aussi pour ça que je suis pas dans un parti j'aime pas ce coté fermé.

 

Et sinon c'est pas parce que je dis que le fascisme est d’extrême droite que je vous traite de fasciste. Tous les électeurs du RN ne sont pas fascistes heureusement. Comme tous les électeurs d’extrême gauche ne sont pas islamistes ce sont des raccourcis trop facile que je n'ai jamais fais ici. C'est d'ailleurs bien souvent qu'une minorité donc il y a pas de raison de traiter les personnes ainsi.

Portrait de Angelussauron
4/juillet/2020 - 21h54
swatss a écrit :

Un impôt sur les chômeurs  , qui permet une égalité avec une baisse de la TVA ?

Autant je suis sociale démocrate , autant vous dires sont  une ineptie total.

Le chômeur aura moins de pouvoir d'achat , consommera à la normale ( tout en profitant il est vrai de cette baisse de TVA ) , mais les autres classes social eux ( vue que la dépense mensuel et plus importante sera ravi de ce gain ) ....

CQFD

 

Enfin en meme temps je suis parti sur les 50€ d'impot minimum et pas 1000€ donc non même le chômeur va retrouver ses 50€ très rapidement avec la baisse de la TVA.

Oui tout le monde en profitera en même temps la TVA est connu pour être la taxe la plus injuste ça changera pas. A moins de faire une TVA par revenu mais alors là bonjour le casse tête.

Portrait de Angelussauron
4/juillet/2020 - 21h49
swatss a écrit :

Mon brave , mais que dite-vous ?

Vous vous rendez-compte de vos dires ?

Si demain le vote devient obligatoire , fini vos jubilations d'après élection.

Presque plus aucune chance de voir beaucoup d'élus FN.

Héééé oui , l'abstention a toujours bénéficié au vote des extrêmes de gauche comme de droite ainsi que aux écolos...

 

Mais bien-sur pour contrer ceci , vous avez pensé à la proportionnelle... C'est qu'il a bien appris ça leçon , pour cette démonstration un 20/20... :bigsmile:

 

Je suis pas totalement d'accord. Pour le RN oui car les électeurs du RN se déplacent c'est bien connu, par contre pour l’extrême gauche je suis pas du tout d'accord l'abstention ne les favorisent pas du tout.

Ceux qui se disent apolitique sont souvent plus d’extrême gauche malgré tout avec notamment les anarchistes et les zadistes. Tout ceux là ne votent pas et donc le vote obligatoire augmenterait le chiffre de l’extrême gauche (pas énormément non plus mais ça les favoriserait c'est sur). Sans parler des jeunes des quartiers.

Je pense que c'est d'ailleurs pour ça qu'on oblige pas le vote en France.

Après il faut savoir aussi si on oblige le vote est ce que l'inscription sur les listes se fait automatiquement? car là aussi ça va changer pas mal le visage politique.

Portrait de swatss
4/juillet/2020 - 21h47
Angelussauron a écrit :

 

Je suis rarement d'accord avec vous même si je le dis pas :bigsmile: mais là pour le vote obligatoire ainsi que l’impôt sur le revenu obligatoire j’adhère totalement.

Je rajouterai évidemment le vote blanc (Je préfère que le ras le bol de la politique s'exprime par ce vote plutôt que l'abstention) si le vote est obligatoire.

Déjà je suis depuis longtemps pour un impôt sur le revenu pour tous même les chômeurs  (J’appellerai ça d'ailleurs l'impôt solidaire tout le monde le paye du plus petit au plus gros revenu).

Avec ça on pourrait financer la baisse de la TVA sur les matières premières à 2-3% par exemple et il y aurait plus de gagnants.

Un impôt sur les chômeurs  , qui permet une égalité avec une baisse de la TVA ?

Autant je suis sociale démocrate , autant vous dires sont  une ineptie total.

Le chômeur aura moins de pouvoir d'achat , consommera à la normale ( tout en profitant il est vrai de cette baisse de TVA ) , mais les autres classes social eux ( vue que la dépense mensuel et plus importante sera ravi de ce gain ) ....

CQFD

Portrait de Angelussauron
4/juillet/2020 - 21h36
550 Stuzen CZ a écrit :

174 00 pour 860 000 habitants donc presque 2/8 ème de la population et juste un peu plus 1/3 des inscrits.  Et sur ce 2/8ème 38%% (66 000 sur 860 00 habitants) vont décider du futur de la ville. 

Raison de plus de rendre le vote obligatoire tout comme un impôt minimum. Ma logique est simple.   On impose tout le monde avec un montant minimum genre 50 euros et on a droit à une ristourne d'impôt de 50 euros avec la copie de sa carte de vote tamponnée.  CQFD.

Bien sûr avec de la proportionnelle à 100/100. 

 

Je suis rarement d'accord avec vous même si je le dis pas smiley mais là pour le vote obligatoire ainsi que l’impôt sur le revenu obligatoire j’adhère totalement.

Je rajouterai évidemment le vote blanc (Je préfère que le ras le bol de la politique s'exprime par ce vote plutôt que l'abstention) si le vote est obligatoire.

Déjà je suis depuis longtemps pour un impôt sur le revenu pour tous même les chômeurs  (J’appellerai ça d'ailleurs l'impôt solidaire tout le monde le paye du plus petit au plus gros revenu).

Avec ça on pourrait financer la baisse de la TVA sur les matières premières à 2-3% par exemple et il y aurait plus de gagnants.

Portrait de Alhekine
4/juillet/2020 - 21h05 - depuis l'application mobile
550 Stuzen CZ a écrit :

174 00 pour 860 000 habitants donc presque 2/8 ème de la population et juste un peu plus 1/3 des inscrits.  Et sur ce 2/8ème 38%% (66 000 sur 860 00 habitants) vont décider du futur de la ville. 

Raison de plus de rendre le vote obligatoire tout comme un impôt minimum. Ma logique est simple.   On impose tout le monde avec un montant minimum genre 50 euros et on a droit à une ristourne d'impôt de 50 euros avec la copie de sa carte de vote tamponnée.  CQFD.

Bien sûr avec de la proportionnelle à 100/100. 

@550 Stuzen CZ Techniquement, le vote est obligatoire. En effet, en France ce n'est pas un droit, comme on le dit souvent mais un devoir.
Moi je pense que tous ceux qui ont leur carte et ne vote jamais devrais en être exclus à vie.
Attention, on peut avoir des dérogations, mais qui devrait être validé par l'administration.

Portrait de Mimosas06
4/juillet/2020 - 21h03
pas de blague a écrit :

Je réfute totalement l'argument de non-représentativité d'un édile élu avec une abstention élevée. La population se sentant concernée par les enjeux de l'élection s'est exprimée. Le problème se pose plus sur la non-implication d'une "majorité" de la population dans l'organisation de la cité.

Votre proposition sur l'impôt obligatoire de 50€ est intéressante, la mienne est différente. Je propose que chaque demande, recours, contestation, plainte d'un citoyen au cours d'un mandat contre une municipalité, soit lié à la participation au scrutin électoral.

La proportionnalité à 100% ? Un beau bordel en perspective... des mois (des ans ?) pour constituer un conseil municipal, un gouvernement...

C'est en effet une bonne idée.

Portrait de swatss
4/juillet/2020 - 20h44
vévert1416 a écrit :

Tout ceci n'est que théorie. Qui a sondé les abstentionnistes pour savoir ce qu'ils auraient voté ?

Mais quelle théorie ?

Mes dires ne sont juste que le reflet de multiple élection , une résultante d'élection depuis la création du FN.

Suffit juste de lire les chiffres...

Portrait de vévert1416
4/juillet/2020 - 20h32
swatss a écrit :

Mon brave , mais que dite-vous ?

Vous vous rendez-compte de vos dires ?

Si demain le vote devient obligatoire , fini vos jubilations d'après élection.

Presque plus aucune chance de voir beaucoup d'élus FN.

Héééé oui , l'abstention a toujours bénéficié au vote des extrêmes de gauche comme de droite ainsi que aux écolos...

 

Mais bien-sur pour contrer ceci , vous avez pensé à la proportionnelle... C'est qu'il a bien appris ça leçon , pour cette démonstration un 20/20... :bigsmile:

Tout ceci n'est que théorie. Qui a sondé les abstentionnistes pour savoir ce qu'ils auraient voté ?

Portrait de swatss
4/juillet/2020 - 20h28
550 Stuzen CZ a écrit :

174 00 pour 860 000 habitants donc presque 2/8 ème de la population et juste un peu plus 1/3 des inscrits.  Et sur ce 2/8ème 38%% (66 000 sur 860 00 habitants) vont décider du futur de la ville. 

Raison de plus de rendre le vote obligatoire tout comme un impôt minimum. Ma logique est simple.   On impose tout le monde avec un montant minimum genre 50 euros et on a droit à une ristourne d'impôt de 50 euros avec la copie de sa carte de vote tamponnée.  CQFD.

Bien sûr avec de la proportionnelle à 100/100. 

Mon brave , mais que dite-vous ?

Vous vous rendez-compte de vos dires ?

Si demain le vote devient obligatoire , fini vos jubilations d'après élection.

Presque plus aucune chance de voir beaucoup d'élus FN.

Héééé oui , l'abstention a toujours bénéficié au vote des extrêmes de gauche comme de droite ainsi que aux écolos...

 

Mais bien-sur pour contrer ceci , vous avez pensé à la proportionnelle... C'est qu'il a bien appris ça leçon , pour cette démonstration un 20/20... smiley

Portrait de vévert1416
4/juillet/2020 - 19h34

Une belle marionnette à manipuler

Portrait de 550 Stuzen CZ
4/juillet/2020 - 19h13
pas de blague a écrit :

Les chiffres que vous donnez sont ceux du 1er arrondissement.

Au global on a 174000 suffrages exprimés, Rubirola : env 66000 voix (38%), Vassal : env 52000 voix (30%).

Quant à l'abstention (65%), chacun devrait savoir que s'abstenir, c'est voter pour la vainqueur.

 

174 00 pour 860 000 habitants donc presque 2/8 ème de la population et juste un peu plus 1/3 des inscrits.  Et sur ce 2/8ème 38%% (66 000 sur 860 00 habitants) vont décider du futur de la ville. 

Raison de plus de rendre le vote obligatoire tout comme un impôt minimum. Ma logique est simple.   On impose tout le monde avec un montant minimum genre 50 euros et on a droit à une ristourne d'impôt de 50 euros avec la copie de sa carte de vote tamponnée.  CQFD.

Bien sûr avec de la proportionnelle à 100/100. 

Portrait de 550 Stuzen CZ
4/juillet/2020 - 19h07
Vigilence-nationale a écrit :

Si elle se plante on verra si les commentateurs insisteront autant sur son "genre"

Ce que ça peut m'énerver cette bien bien-pensance qui croit avoir inventé l'eau chaude ...

Se concentrer sur les compétence sans s'occuper du sexe c'est ça l'égalitarisme 

C'est une femme ?  Pinaise ! Toutes mes excuses !  J'ai cru que c'était le frère de Conan. smiley

Portrait de Vigilence-nationale
4/juillet/2020 - 18h54

Si elle se plante on verra si les commentateurs insisteront autant sur son "genre"

Ce que ça peut m'énerver cette bien bien-pensance qui croit avoir inventé l'eau chaude ...

Se concentrer sur les compétence sans s'occuper du sexe c'est ça l'égalitarisme 

Portrait de 550 Stuzen CZ
4/juillet/2020 - 18h26
Batori a écrit :

Marseille était et sera encore plus la 1ère ville du Magreb...une plateforme logistique en somme. 

Ou une réserve ! (Blague compréhensible que par les chasseurs).

Portrait de 550 Stuzen CZ
4/juillet/2020 - 18h25
lilirose45 a écrit :

Avec une gauchiste pour maire de Marseille, les délinquants et les criminels n'ont plus à  s'inquiéter.

Quand on fait la synthèse des villes où il y a le plus de délinquance ce sont les villes dont les maires sont gauchistes ou communistes

"gauchistes" est bien faible pour qualifier ce qu'est ce nouveau Maire.  Le Ché passerait pour un sale réac à côté.  

Perso je m'en ballec puisque pas Marseillais si ce n'était le fait que cette ville est la porte de l'immigration islamiste de la France. 

Pour ceux qui doutent. Allez sur google image ou youtube et regardez  la fréquentation des urgences à Marseille ! Sans sous-titre on pourrait croire que les images viennent d'Alger. 

 

Portrait de lilirose45
4/juillet/2020 - 18h04

Avec une gauchiste pour maire de Marseille, les délinquants et les criminels n'ont plus à  s'inquiéter.

Quand on fait la synthèse des villes où il y a le plus de délinquance ce sont les villes dont les maires sont gauchistes ou communistes

Portrait de 550 Stuzen CZ
4/juillet/2020 - 17h56
pas de blague a écrit :

J'aimerais être certain que ceux qui parlent de "bouillabaisse", de "cirque", de "non respect du vote des électeurs" ne sont pas les mêmes que ceux qui souhaitent la proportionnelle à tous les scrutins ...

Scrutin majoritaire ou proportionnel sont tous deux imparfaits. Le premier donne une majorité un peu plus claire, en ce sens que si tractations il y a, elles se déroulent entre les 2 tours. Les électeurs votent donc en connaissance de cause.

Quels électeurs ? 

-La liste de Mme le Maire a obtenue 11 377 votes pour environ 507 000 inscrits. 

-20 082 personnes ont voté pour env 860  000 habitants.  

-53% des foyers sont non imposables à Marseille donc non concernés par un vote.  

Voilà la triste réalité. 

Portrait de bengalister
4/juillet/2020 - 17h51

Elle a fait une partie de sa campagne en arrêt maladie !

Bref, ceux qui espèrent moins de magouilles à Marseille vont être déçus.

Portrait de colin33
4/juillet/2020 - 16h38 - depuis l'application mobile

Bravo et bon courage !!!

Portrait de 550 Stuzen CZ
4/juillet/2020 - 16h02
lysniais a écrit :

"Marseille appartient à qui vient du large"

Ok, donc l'ocean viking et l'aquarius vont avoir leur rond de serviette à la cantine de la mairie et Marseille se transformer en Beyrouth!

Marseille c'est déjà Beyrouth !  Ce n'est pas les pirates de l'Ocean Viking et de l'Aquarius qui vont faire déborder le verre. Ce qui est dommage c'est qu'on ne peut pas détacher Marseille de la France pour la faire voguer vers le large. 

Portrait de 550 Stuzen CZ
4/juillet/2020 - 15h59

Ayé ! A peine élue elle adresse déjà un message chaleureux aux gentils immigrants talentueux parce que étrangers.  

 

Pinaise ça commence bien ! 

Portrait de lysniais
4/juillet/2020 - 15h50

"Marseille appartient à qui vient du large"

Ok, donc l'ocean viking et l'aquarius vont avoir leur rond de serviette à la cantine de la mairie et Marseille se transformer en Beyrouth!

Portrait de 550 Stuzen CZ
4/juillet/2020 - 15h02

♬ Pour faire une bonne bouillabaisse

Il faut se lever de bon matin

Préparer le pastis et sans cesse

Raconter des blagues avec les mains

Les courageux prennent leur canne

Et vont eux mêmes la pêcher

Mais le poisson passe et ricane

Y a plus qu'à l'acheter au marché ! Ah ! que c'est bon la bouillabaisse

Ah ! mon dieu que c'est bon bon bon

Ah ! que c'est bon la bouillabaisse ♬♬

Quoique, avec de la pastèque c'est certainement moins bon. Faudra tourner les prochains TAXI autre part qu'à l'Alger du nord. 

 

Portrait de zorro 2020
4/juillet/2020 - 14h49

marseille est vraiment dans l AFRIQUE DU NORD!bientot un passeport!

Portrait de Blek37
4/juillet/2020 - 14h30

Les LR dans toutes leurs conneries et collaborationnistes, plutôt rouge-islamiste- pseudo écolo que Françai(se)s ,( ça fait mauvais genre dans les médias,subventionnés,  Parisien et national !) .

Portrait de jarod.26
4/juillet/2020 - 14h16
quel cirque à marseille