10/06 13:12

Le témoignage bouleversant du père de Cédric Chouviat, mort après son arrestation à Paris, dans "Morandini Live": "Je n’ai qu’un combat : la justice pour mon fils"- VIDEO

Ce matin, Christian Chouviat était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Le père de Cédric Chouviat, livreur mort à Paris le 5 janvier dernier deux jours après son interpellation lors d'un contrôle de police, a témoigné cinq mois après le décès de son fils.

"Je le crie haut et fort : on a assassiné mon fils (...) On n'a pas de nouvelles des quatre policiers. Ils sont en relation avec leurs avocats, ils n'ont pas été suspendus. Hier, on m'a confirmé qu'ils continuaient de travailler, mais je n'ai pas de preuve (...) Je pense que la police est au-dessus des lois en France", a débuté le père de famille avec émotion.

Et d'ajouter : "Je suis en colère. Je vais mourir avec ma colère maintenant. J'ai des petits enfants âgés de 4 ans à 21 ans. Qu'est-ce qu'on dit au petit de 4 ans quand il est devant la tombe de son père au cimetière ? Le grand rumine, rumine, rumine. Il est dans un mutisme. Les quatre policiers, eux, ont le droit de vivre normalement".

Christian Chouviat précise que sa famille "n'en veut pas à la police et n'est pas anti-police". "A mes petits-enfants, je dis que l'on va au combat, on va rendre justice pour papa. Aujourd'hui, on a confiance en la justice. On y croit (...) Je n'arrive pas à lire la plaque de mon fils sur sa tombe. Quand je la lis, je pars. L'être humain n'est pas programmé pour enterrer ses enfants. Ce sont nos enfants qui nous enterrent. Mon fils devait m'enterrer. Aujourd'hui, on est dans un système à l'envers, qui a été provoqué par des gens qui, un matin, sont partis au boulot et ils ont arrêté un gars", a continué le père de Cédric.

Avant de continuer : "Aujourd'hui, je n'ai qu'un combat : la justice pour mon fils. Que quand mes petits-enfants me regardent me disent 'papy, tu es un tueur [dans le sens 'un combattant']'. Je souhaite beaucoup de malheur aux policiers. Ils ne savent pas le malheur qu'ils nous ont faits. Les enfants ont perdu leur repère, qui était leur père (...) J'ai croisé le Ministre de l'Intérieur Christophe Castaner dans les couloirs de BFMTV. Je lui ai dit que ce n'est pas l'homme que je n'aime pas, mais c'est le Ministre, parce qu'il dit que des mensonges".

Pour conclure, face caméra, Christian Chouviat a tenu à s'adresser aux quatre policiers : "J'ai la haine après vous. Sachez qu'elle ne s'estompera jamais ! Je ne peux pas, j'ai trop de peine".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Capri
24/juin/2020 - 11h42

Mr. Christian Chouviat "Que vais-je dire à mes petits-enfants ?". A-t-il pensé à ce qu'il aurait dit si son fils, roulant sans permis depuis 2018, avait été responsable d'un accident sans avoir d'assurance (puisque sans permis) ? Qu'aurait dit Mr. Christian Chouviat aux parents, enfants... des victimes de son fils Cédric ?

Portrait de Capri
24/juin/2020 - 11h39

LePoint : "Cédric Chouviat, l'homme de 42 ans décédé à la suite d'un contrôle policier, faisait l'objet d'une annulation de son permis de conduire depuis le 2 octobre 2018. Il n'avait plus de points"

Commentaire : normalement, plus de permis = immobilisation du véhicule ; ça veut dire aussi qu'il n'était pas assuré non plus (!!) pour lui, pour les accidents qu'il aurait pu commettre, pour les personnes qu'il aurait renversé... il aurait pu tuer d'autres personnes et créer beaucoup de malheur.

lePoint : "Il était propriétaire de trois scooters qui ont tous été verbalisés à de très nombreuses reprises, notamment pour dépassement des limitations de vitesse, non-respect des feux rouges, stationnement gênant pompiers, trottoir ou piste cyclable. Au total, il devait près de 40000 euros d'amende au Trésor public pour un total de 375 PV, pour la plupart majorés.

Commentaire : on comprend mieux son agressivité vis a vis des policiers

Portrait de B612
10/juin/2020 - 22h40
Rustik a écrit :

C'est marrant ça 100% des gens qui cherchent pas la merde avec la police, ne font pas constamment les malins et sont droit dans leurs bottes et ben ils leurs arrivent jamais rien c'est ouf ça :party:

C'est marrant ça, toutes les personnes interpellées ne finissent pas à l’hôpital ou au cimetière.

Portrait de luciep
10/juin/2020 - 16h53

Au fait, de quelle couleur de peau était C.Chouviat ? Alors, raciste la police ? Juste anti délinquant et anti racaille, ce qu'elle doit être.

Portrait de Mimosas06
10/juin/2020 - 16h38
Rustik a écrit :

C'est marrant ça 100% des gens qui cherchent pas la merde avec la police, ne font pas constamment les malins et sont droit dans leurs bottes et ben ils leurs arrivent jamais rien c'est ouf ça :party:

Oui c'est très surprenant ça!

Portrait de Rustik
10/juin/2020 - 15h48

C'est marrant ça 100% des gens qui cherchent pas la merde avec la police, ne font pas constamment les malins et sont droit dans leurs bottes et ben ils leurs arrivent jamais rien c'est ouf ça smiley

Portrait de M. Gentil
10/juin/2020 - 14h39

Monsieur, quand on ne sait pas éduquer son fils à respecter la loi, on ne la ramène pas

Si vous aviez rempli votre rôle de père jusqu'au bout, il aurait respecté la loi, n'aurait pas fait le con face aux policiers, et serait toujours en vie

C'est tellement facile de rejeter à chaque fois la faute sur les autres plutot que de se regarder dans un miroir

Encore un qui aurait du jouer aux sims plutot que de faire des gosses

Portrait de hummerH2
10/juin/2020 - 14h18
Citoyen87 a écrit :
375 Pv pour plus de 40.000 euro, plus de permis, insultes... un petit ange.

En effet, malgré les 375 PV, les 40.000 Euros impayés au trésor public, et malgré l'annulation de son permis il s'adressait et menaçait ainsi aux policiers lors du contrôle: " « Vous n’avez que ça à faire, vous kiffez gratter les gens. Vous êtes des clowns, bande de guignols. Tu n’es rien sans ton uniforme, si tu ne l’avais pas, tu passerais un sale quart d’heure »

Portrait de Blek37
10/juin/2020 - 14h12

Encore un article , pro racaillle ,pour mettre le feu ,dans l'article il n'est jamais donné les circonstances de l'arrestation et le CV de ce chauffard . 

Article jamais signé !

 

 

Portrait de Mimosas06
10/juin/2020 - 14h07

Encore un rebelle qui ne respectait pas les policiers, pas de chance pour lui.

Portrait de Citoyen87
10/juin/2020 - 14h03 - depuis l'application mobile

375 Pv pour plus de 40.000 euro, plus de permis, insultes... un petit ange.

Portrait de sergio43
10/juin/2020 - 13h30

On dit aux petits qu'il faut être poli et que lorsqu'un policier s'adresse à vous, on lui répond normalement sans l'injurier !...