08/06/2020 15:01

EXCLU - Menacé de mort en raison de ses prises de position contre la chasse, il témoigne à visage découvert pour la première fois - VIDEO

Ce matin, Pierre Rigaux était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Le militant anti-chasse a témoigné pour la première fois en exclusivité à visage découvert après avoir été la cible de nombreuses menaces.

"Je suis menacé par certains chasseurs. Quand on vit à la campagne et qu'on est engagé sur ce sujet qui est la chasse, on est menacé et intimidé sans cesse. Depuis un petit moment, je m'y engage publiquement", a débuté l'auteur du livre "Pas de fusils dans la nature - Les réponses aux chasseurs" (éd. HumanSciences).

Et de détailler les formes de menaces qu'il reçoit : "Les menaces directes sur les réseaux sociaux, menaces de mort anonymes dans ma boîte aux lettres, des menaces quand on me croise, agression physique (...) En sortant de chez moi, j'ai retrouvé un renard mort avec son sang sur ma voiture. Je trouve cette méthode mafieuse dans le sens où on essaye d'intimider pour faire taire les personnes qui s'engagent contre la chasse".

Pierre Rigaux a indiqué qu'il n'est pas "contre les chasseurs, mais contre la chasse". Une pratique qu'il considère comme "dépassée". "Il y a une transmission culturelle d'un vieux truc qui était utile il y a longtemps. Aujourd'hui ça ne l'est plus", a-t-il expliqué en évoquant ceux qui chassent par loisir en précisant que "certains ont du plaisir à tuer". "Je voudrais qu'on ne puisse plus s'amuser à tuer des animaux", a-t-il continué.

A la question de savoir s'il a peur, le militant anti-chasse a expliqué qu'il a "un petit stress". "Je ne m'engagerais pas sur ce sujet si j'avais des enfants", a-t-il détaillé.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Cunimb
9/juin/2020 - 01h33

D'un côté on a un individu pacifique, qui défend ses idées avec des mots, en écrivant un livre, de l'autre côté on a des individus qui prennent du plaisir à tuer qui l'insultent et le menacent. En France, le chasseur est roi. La nature lui appartient. Il tue des animaux sauvages, des animaux d'élevage, des animaux domestiques, des promeneurs, des ramasseurs de champignons, des cyclistes... ils se tuent même entre-eux. Il faut l'accepter, ils ont le pouvoir.

Portrait de Raspoutine from South
8/juin/2020 - 23h38
Citoyen87 a écrit :

Je ne suis pas chasseur et je n'aime pas trop le comportement macho de certains mais l'homme a déboussolé la nature et tué les prédateurs naturels qui attaquaient son bétail aussi. Comment faudra-t-il réguler les surpopulation de certains animaux comme les sangliers qui ravagent les cultures ?

Entre autres:

1)Arrêter de les nourrir (l'agrainage permet de garder les sangliers sur son territoire de chasse)

2)Arrêter de les élever (des centaines d'élevages légaux et illégaux en France)

3)Arrêter de préserver les laies ou au moins les non suitées (en ne tirant que les mâles et en épargnant les reproductrices on s'assure un cheptel pour la prochaine saison de chasse )

Je n'ai rien contre la chasse, je préfère largement manger du gibier que des animaux d'élevage industriel, mais sur des petits territoires denses comme  la France, gérer le gibier ça demande du sérieux et de la rigueur. Or, en France, c'est du GRAND N'IMPORTE QUOI depuis des décennies, beaucoup trop de laxisme et de laissez faire à dessein électoraliste (suffit de regarder les courbettes de Macron aux chasseurs à peine élu). Si les gens savaient comment ça fonctionne et les magouilles....Si la population des sangliers a explosé ils en sont les premiers responsables, pour ensuite expliquer qu'ils sont indispensables à l'agriculture française, bref ceux qui décident (je ne parle du petit chasseur qui fait ce qu'on lui dit de faire et répète ce qu'on lui dit de dire mais des fédérations) sont des pompiers pyromanes. Je le répète je ne suis pas anti-chasse mais à faire n'importe quoi ils se mettent sur le dos également ceux qui ne sont pas anti-chasse. D'ailleurs dans ma campagne ceux qui sont les plus énervés contre les chasseurs ce ne sont pas les écolos/bobos/etc, ce sont les agriculteurs qui eux savent comment ça fonctionne.

Portrait de Gégé69
8/juin/2020 - 21h51
À mon humble avis a écrit :

La chasse comme la pêche, sont d’utilité public, et dégagent à eux deux une économie importante, qui crée des emplois! et permettent de réguler la présence des parasites dans la nature, et à proximité des villes..l’exemple de la surpopulation des sangliers, renards dans certaines régions sont les plus probants! Et souvent réclamer par des résidents excédés, de se faire détruire leurs jardins.. Et les carnassiers pour la pêche en eau douce, qui détruisent toutes populations aquatiques.. Je pêchais enfant avec des amis, ce que peu d’enfants font aujourd’hui, et même ceux vivants à la campagne, ou alors sur une appli de leur smart phone ou Ipad?..
Nous pouvons pas tout interdire dans notre société, sinon nous nous rapprocherons à force d’une dictature de la pensée unique, je peux comprendre les associations de la protection animale.. mais il ne faut pas tout mélanger.. Nous sommes pas tous vegan..

J'apprécie votre ton mesuré, mais vous faites erreur: il a été prouvé que si les chasseurs n'étaient plus là, la nature assez vire reprendrait le dessus et "régulerait" la faune. Et quand je vois vers chez moi des élevages de faisans, qu'on relâche après et que ces... de chasseurs se défoulent dessus, alors qu'ils viennent naturellement vers vous...quel courage, quel exploit! 

 

Portrait de Melanaxxx
8/juin/2020 - 18h41

C'est une pratique qui doit etre beaucoup plus encadrer... Des test psychologique devraient etre fait etc etc... Il y a eu trop d'accident et les gens oublient vite... 

Portrait de hummerH2
8/juin/2020 - 17h43

Et moi en tant que chasseur, exerçant mon droit de chasse sur mes propres terres, j'ai eu droit à plusieurs reprises aux 4 pneus de mon véhicule crevés, aux 4 boulons d'une roue avant dévissés (la, on dépasse le stade des "menaces de mort" pour passer carrément à la tentative !!), à des dégradations sur ma voiture à coup de masse !!!, et à des dénonciations classées et considérées comme calomnieuses auprès de la gendarmerie, tout ça de la part "d'anti chasseurs".

 

Comme quoi, des vrais cons , violents et dangereux, on peut en trouver dans tous les milieux !

Portrait de Le_promeneur
8/juin/2020 - 16h27

Perso, je pense que c'est la race des chasseurs qu'il faudrait réguler..... Appeler ça une passion, un sport, etc .. ne dois pas leur faire oublier que la chasse était à l'origine faite pour se nourrir et vu le physique de certains, ça ne me semble pas nécessaire.

Portrait de Citoyen87
8/juin/2020 - 15h14 - depuis l'application mobile

Je ne suis pas chasseur et je n'aime pas trop le comportement macho de certains mais l'homme a déboussolé la nature et tué les prédateurs naturels qui attaquaient son bétail aussi. Comment faudra-t-il réguler les surpopulation de certains animaux comme les sangliers qui ravagent les cultures ?