02/06 06:55

Mort de George Floyd - Donald Trump menace de déployer l'armée dans le pays et annonce des "milliers de soldats lourdement armés pour mettre un terme aux émeutes à Washington" - Vidéo

Le président américain Donald Trump a promis cette nuit de restaurer l'ordre dans une Amérique en proie à un déferlement de colère historique, menaçant de déployer l'armée pour faire cesser les violences. Face aux troubles se surajoutant à la pandémie de coronavirus, Donald Trump avait annoncé plus tôt d'un ton martial le déploiement dans la capitale de "milliers de soldats lourdement armés" et policiers pour mettre un terme "aux émeutes" et "aux pillages".

Il a jugé que les troubles de la veille à Washington étaient "une honte". Appelant les gouverneurs à agir vite et fort pour "dominer les rues" et briser la spirale des violences, il leur a lancé une mise en garde. "Si une ville ou un Etat refuse de prendre les décisions nécessaires pour défendre la vie et les biens de ses résidents, je déploierai l'armée américaine pour régler rapidement le problème à leur place", a-t-il lancé, dénonçant des actes de "terrorisme intérieur".

"Il utilise l'armée américaine contre les Américains", a dénoncé sur Twitter Joe Biden, son adversaire à la présidentielle de novembre. Le candidat démocrate doit se rendre mardi matin à Philadelphie pour s'exprimer sur les "troubles civils". Le visage couvert d'un masque, il s'est rendu lundi dans l'église d'une paroisse noire de son Etat du Delaware pour y rencontrer des responsables locaux.

L'ancien vice-président de Barack Obama compte sur cet électorat pour remporter la Maison Blanche. Tandis que Donald Trump s'exprimait dans les jardins de la Maison Blanche aux airs de camp retranché, la police dispersait avec du gaz lacrymogène des centaines de manifestants rassemblés à l'extérieur de l'enceinte.

L'objectif était de libérer le champ vers l'église Saint John, bâtiment emblématique tout proche qui a été dégradé dimanche soir. Le président s'y est rendu à pied, entouré de membres de son cabinet, pour s'y faire photographier, une bible en main. La maire démocrate de Washington, Muriel Bowser, a dénoncé une dispersion "honteuse" qui, selon le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, ne servait qu'à offrir au président "une séance photo".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de B612
2/juin/2020 - 16h54
zig et puce a écrit :

Si c'était Trump le soucis , en novembre se sera/serait réglé , mais le problème est bien plus profond que cela aux Etats-Unis  ça fait des décennies que ça dure dans ce pays , qu'il y ait un démocrate ou un républicain à la tête du pays 

Alors ça serait un peu comme chez nous en France avec les Gilets Jaunes, ou en Tunisie avec l’homme qui s'est immolé par le feu et qui a donné le printemps arabe. Sans vouloir comparer tout cela, mais au bout d'un moment, a force que ça dure, un jour il y a une étincelle, et soudain les peuples explosent, mais pour de bon. Et là, suite à l'affaire Georges Floyd, ça commence à faire tache d'huile un peu partout. Tout cela sur fond de contexte de Covid, et surtout post-confinement et ses conséquences économiques...

Portrait de lilirose45
2/juin/2020 - 15h09
Bob28 a écrit :

Je n'ai pas compris le lien entre Trump et l'affaire Floyd...

 

Il y avait moins de racisme sous Obama ? Le policier à tué le mec sur ordre du président ?

Depuis quand le président est responsable de la police municipale ?

Ils pensent que virer Trump pour mettre un démocrate va être mieux pour eux

Ils se trompe lourdement, c'est utopique

Obama pourtant démocrate et de surcroît métisse qui a été élu grâce aux minorités noires n'a rien fait pour eux pendant les 8 années de son mandat

Sans compter que pendant ce temps là, le chômage avait fortement augmenté 

 

Portrait de Bob28
2/juin/2020 - 13h28

Je n'ai pas compris le lien entre Trump et l'affaire Floyd...

 

Il y avait moins de racisme sous Obama ? Le policier à tué le mec sur ordre du président ?

Depuis quand le président est responsable de la police municipale ?

Portrait de thiistiime
2/juin/2020 - 12h21
lilirose45 a écrit :

Ca va mal finir aux USA 

Ca sent pas bon

En même temps c'est un pays qui voue un culte pour la violence, la guerre et l'apocalypse... ils consomment ça à longueur de temps à la téloche, en plus du gras, du sucre et du sel, donc finalement... Heureux d'être Français, malgré tout, ça se passe mieux chez nous smiley

Portrait de zig et puce
2/juin/2020 - 11h45
colin33 a écrit :
L'armée devrait chasser l'odieux Trump en premier et rétablir l'ordre ensuite

Si c'était Trump le soucis , en novembre se sera/serait réglé , mais le problème est bien plus profond que cela aux Etats-Unis  ça fait des décennies que ça dure dans ce pays , qu'il y ait un démocrate ou un républicain à la tête du pays 

Portrait de lilirose45
2/juin/2020 - 10h51

Ca va mal finir aux USA 

Ca sent pas bon

Portrait de bengalister
2/juin/2020 - 09h09
colin33 a écrit :
L'armée devrait chasser l'odieux Trump en premier et rétablir l'ordre ensuite

La côte de popularité de Trump est largement supérieure à notre Micron national et sa légimité supérieure n'en déplaisent aux médias et aux Gafa. Leur paysage politique est moins morcellé mais le fossé entre les camps se creuse.

La situation en France est pire, l'islamise et le gauchisme gagnent du terrain chaque jour et se radicalisent.

Portrait de bengalister
2/juin/2020 - 09h00
Angelussauron a écrit :

Le problème c'est qu'il va perdre toute crédibilité vis à vis de la Chine & Hong Kong.

Tout à fait, la Chine ne se gênera pas de rappeler à Trump qui est lui aussi obligé de faire intervenir l'armée pour rétablir l'ordre.

Pas de chance pour les Hong-Kongais qui luttent contre la main mise Chinoise, cette crise + celle de la covid19 va donner carte blanche au pouvoir Chinois.

Portrait de Skall
2/juin/2020 - 08h41
colin33 a écrit :
L'armée devrait chasser l'odieux Trump en premier et rétablir l'ordre ensuite

Une armée que destitue par la force un chef d'état élu démocratiquement , ça s'appelle  un coup d'état !!   Je vois que vous êtes "démocrate"   smiley 

Portrait de Angelussauron
2/juin/2020 - 08h07

Le problème c'est qu'il va perdre toute crédibilité vis à vis de la Chine & Hong Kong.

Portrait de colin33
2/juin/2020 - 07h58 - depuis l'application mobile

L'armée devrait chasser l'odieux Trump en premier et rétablir l'ordre ensuite