29/05 12:31

L'hommage acide de Bernard Mabille à Guy Bedos après sa disparition: "Moi je l'adorais, lui me détestait" - VIDEO

Ce matin, Jean-Marc Morandini présentait un nouveau numéro en direct de "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Au cours de l'émission, une page spéciale était consacrée à Guy Bedos, décédé à l'âge de 85 ans. L'humoriste Bernard Mabille a tenu à lui rendre un hommage acide.

"J'adorais Guy Bedos, mais lui me détestait. Il le disait partout d'ailleurs. Il me détestait parce qu'il me reprochait d'avoir écrit pour Thierry Le Luron des textes fachos. Si je n'étais pas passé par là, Thierry Le Luron aurait été un homme de gauche, parait-il. Il ne se gênait pas pour le dire", a-t-il débuté.

Et d'ajouter : "Je n'aimais pas le bonhomme du tout. Par contre, j'aimais bien l'artiste. Il a dépoussiéré les chansonniers, l'humour politique. Il a inventé le one-man-show français tel que plein de copains le font aujourd'hui".

Pour lui, Guy Bedos ne faisait pas d'humour de gauche. "C'était un type qui était engagé. Il se voulait de gauche, il avait des copains à gauche. Dès qu'il y avait une manif pour les mal-logés, il était là au premier rang, puis après, il rentrait dans son bel appartement et sa maison en Corse", a précisé Bernard Mabille en saluant son "superbe talent".

"Il ne faut pas oublier que derrière les grands sketchs de Guy Bedos, il y a Monsieur Jean-Loup Dabadie. Il a mis très longtemps à parler de son auteur. Il en a parlé quand Jean-Loup Dabadie est devenu très très célèbre. C'était une certaine noblesse et fierté d'avoir un auteur tel que Dabadie", a indiqué l'humoriste.

Et de conclure : "Il a fait un peu comme Madonna. Il a eu des traversées du désert terribles, et là, il s'est acoquiné avec Desproges, Muriel Robin, Guillon. Il s'est relancé grâce à la jeunesse".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de geneve
30/mai/2020 - 09h08
Alhekine a écrit :

Je crois surtout me souvenir que mabille a dit qu'il avait une sensibilité de gauche contrairement à ce qu'on pense.

Est-ce si facile dans ce milieu de se dire "de droite" ??? On a vu le sort réservé à ceux qui ont dit avoir voté pour Sarkozy...

 
Portrait de turfin
29/mai/2020 - 20h04

Bernard Mabille a tout résumé, au même titre que Muriel Robin (son amie) dont je n'ai eu que des mauvais échos par diverses sources dans le privé, absolument odieuse, entre l'image et la réalité..On aimait ou pas thierry Le Luron, mais c'était un grand coeur, il ne trichait pas !

Portrait de geneve
29/mai/2020 - 19h05

Il est de bon ton de dire des compliments des gens qui disparaissent... et encore plus s'ils étaient "de gauche"... Bedos était pour moi, un type détestable et je ne l'aimais pas !

Comme tous les gens de gauche, si tu ne l'étais pas, tu étais facho et Bernard Mabille a le mérite de dire ce qu'il pense de lui ce qui est très estimable. Je ne vois d'ailleurs pas en quoi ce que disait Le Luron était fasciste, mais les gens "de gauche" aiment bien dire ça, cela les rassure certainement quelque part.

Il ne laissera pas un grand souvenir, comparé à Jean-Loup Dabadie qui, lui, était un grand Monsieur avec un talent énorme ; lui qui n'a jamais cherché à faire la leçon aux autres.

 
Portrait de Citoyen87
29/mai/2020 - 16h22 - depuis l'application mobile

Si Bedos était de gauche c'est parce que sa mère et son beau-père étaient de la droite pétainiste.

Portrait de Pierre henry 115
29/mai/2020 - 14h40
Stuzen.CZ a écrit :

C'est votre lecture et votre interprétation mais pas du tout la mienne. Pour moi Mabille souligne juste qu'on peut faire autres chose que de se contenter de manifester, surtout quand on a les moyens et les pistons. 

Bas qui sait... Il faisait peut être quelque chose avec son argent. On a Bigard qui fait une vidéo pour expliquer qu'il finance des orphelinats et maternités et c'est très bien mais on peut aussi penser qu'une grande partie des philanthropes n'en fassent pas mention et je ne suis pas sûr que Mabille soit davantage informé que nous sur ce point. Bref, on en sait rien, donc autant rien dire. smiley

Portrait de Pierre henry 115
29/mai/2020 - 14h25

C'est son avis et je le respecte. Après la partie sur le mal logement je ne suis pas d'accord. Pour lui lorsqu'on milite pour le mal logement, il laisse entendre qu'afin d'être cohérent avec ses idées il aurait dû habiter dans un logement de "français moyen". Avec la même logique les artistes qui font le concert des restos du cœur pour être cohérents eux aussi devraient donc se nourrir de boites de cassoulet William Saurin. Ou alors pour pouvoir être d'accord avec les revendications des gilets jaunes il faudrait soi-même être au smic. Bref...

Portrait de Voltaire .
29/mai/2020 - 13h41

Excellente analyse oui , mais quand même un peu tôt par rapport au décès .

permettez moi Stuzen.Cz de ( pour une fois ) ne pas être d’accord avec vous .je trouve qui il y a un certain délai de décence à respecter et si l’on n’aime pas un défunt juste se taire pendant un moment ...Je ne dis pas de tresser des louanges mais juste ne rien dire ...

Et smiley Robin est décidément une sorte de vautour tournoyant  autour des moribonds , à chaque fois  elle les voit dans leurs derniers moments .... 

Portrait de hummerH2
29/mai/2020 - 13h09
Stuzen.CZ a écrit :

Bravo Mabille. Excellente analyse. 

Analyse et propos tout simplement honnêtes, sincères, et sans compromis.

Ca change des discours édulcorés ou bien souvent hypocrites.

smiley