27/05 13:31

Une journaliste de Mediapart convoquée par l'IGPN dans le cadre de l'enquête sur les violences subies par une manifestante en 2019 à Nice

Une journaliste de Mediapart a été convoquée mardi par l'IGPN dans le cadre de l'enquête sur les violences subies par une manifestante en 2019, lors d'une charge de police contre un rassemblement interdit de "gilets jaunes" à Nice.

"La journaliste de Mediapart Pascale Pascariello, qui avait permis de démontrer les mensonges du président de la République dans une affaire de violences policières, a été entendue comme suspecte, mardi 26 mai, par l'IGPN", a indiqué le média en ligne mardi soir. "C'est la quatrième fois en moins de 18 mois que la justice essaye de s'en prendre aux sources de Mediapart à la suite d'enquêtes embarrassantes pour l'exécutif", ajoutait-il.

Pascale Pascariello s'est rendue à sa convocation dans les locaux parisiens de l'IGPN mais a refusé, durant 1H30 d'interrogatoire sous le régime de l'audition libre, de répondre aux questions des enquêteurs "afin de protéger ses sources", précise Médiapart. Le 23 mars 2019, Geneviève Legay, 73 ans, avait été grièvement blessée pendant une charge. Le procureur de Nice a d'abord démenti tout "contact" physique de la part des forces de l'ordre, des propos repris par Emmanuel Macron. Puis le magistrat a reconnu qu'elle avait été poussée par un policier, suite à l'exploitation d'images de vidéosurveillance.

Le procureur a été muté à la cour d'appel de Lyon fin 2019. L'enquête sur les violences a aussi été dépaysée à Lyon. Dans une déclaration liminaire, la journaliste de Mediapart a évoqué une "convocation [qui] pose des problèmes juridiques fondamentaux" et s'apparente à un "contournement du droit de la presse". "Le but de cette manoeuvre est de donner toute latitude à la police pour rechercher l'auteur principal du délit dont nous serions les receleurs, c'est-à-dire nos sources", a souligné Pascale Pascariello, dénonçant "un climat de pression sur notre profession et d'intimidation vis-à-vis de nos sources".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions