25/05 16:18

La revalorisation des salaires du personnel soignant promise par le gouvernement sera "significative", assure le Premier ministre Edouard Philippe - VIDEO

Edouard Philippe a promis lundi que « le quotidien des personnels soignants » à l’hôpital changerait « dans les tout prochains mois » en précisant que la question du temps de travail n’était « pas un tabou » et en réaffirmant que la revalorisation des salaires serait « significative ».

« Ce que je crois, c’est que la crise exige de nous, non pas de changer de cap, mais de changer de rythme », a insisté le Premier ministre en ouvrant lundi le « Ségur de la santé ». Il a souligné que « cette concertation générale » entre gouvernement et partenaires sociaux déboucherait sur des décisions « en juillet ».

Plaidant pour des « changements radicaux », « rapides », « assumés », s’appuyant sur des « moyens nouveaux », M. Philippe a jugé nécessaire « de garder intacte » la « motivation » des professionnels de santé, mis à l’épreuve par la crise du coronavirus.

La « reconnaissance » envers les soignants, « elle est immense dans notre pays, et elle se traduira, le président l’a dit, dans les rémunérations. Sur ce point, je le dis sans ambiguïté, la revalorisation sera significative », a assuré M. Philippe, en saluant la résistance du système de santé dont les Français peuvent être « fiers ».

Dans le sillage du ministre de la Santé Olivier Véran, M. Philippe a également estimé que la question du temps de travail à l’hôpital public « n’est pas un tabou ».

« Le maître-mot sera celui du pragmatisme. Je ne préjuge pas ici du résultat des discussions qui se tiendront dans les prochains jours, mais j’ai dit qu’il fallait lever les contraintes de toute nature. Le temps de travail doit être regardé de la même façon », a encore souligné le chef du gouvernement.

M. Philippe a fixé cinq axes pour la concertation, qui se déroule sous l’égide de l’ancienne dirigeante de la CFDT Nicole Notat: « reconnaissance pour nos soignants » ; « Investissement massif » ; « Agilité retrouvée » ; « Organisation territoriale » ; « Modernisation par le numérique ».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Tampouille
26/mai/2020 - 09h48
seki a écrit :

N'importe quelle personne qui se forme peut faire leur travail. C'est ce qui explique bien souvent l'écart de revenus, maintenant, la pénibilité du travail devrait être prise en compte dans leurs revenus tout comme pour les forces de l'ordre. La question est plutôt, Etes vous prêt à payer plus d'impôts ?

N'importe qui peut faire leur travail s'il se forme? NON..il faut le bac et 3 ans d'études ! Pauvre con!!!!!

Portrait de Maison Imaque
26/mai/2020 - 00h14

Dernière chanteuse de rue de Paris, Lily Lian est décédée dimanche à l’hôpital d’Ivry dans le Val-de-Marne selon son filleul Michaël Gautier.

Portrait de seb2746
25/mai/2020 - 23h30
À mon humble avis a écrit :
@Wouhpinaise La moitié des français ne gagnent pas plus de 1789€/mois! qui vit avec ça? même à 2000€! tu ne fais pas de folie de nos jours, pour peu que tu es des gosses, un crédit immobilier, les impôts, ect.. Passé le 10, et les prélèvements automatiques, combien te reste t’il pour finir le mois.. peanuts!

tout à fait,déjà les 1000 euros pour un 50m² en banlieue300 euros de factures400 euros de repas avec les enfants (en ayant aucune marque et 0 sortie)

100 euros d'impots

Ah bin, y'a juste assez (merci la caf et les 131 euros avec 2 enfants)...

J'attends la Grosse "hausse" et la prime "promise"... ensuite on parlera des milliers d 'heures supp, nos rtt et nos congés impossibles à prendre ou à payer...

Portrait de À mon humble avis
seki a écrit :

C'était nos revenus avec un enfant et on se plaignait pas, on mettait même de l'argent de côté.

@seki Bravo à vous, si vous vous en sortez avec de petits revenus.. mais je maintiens mes propos, avec ce type de salaires, ol est difficile de vivre décemment, sans la calculette à partir du 15 du mois..

Portrait de À mon humble avis
seki a écrit :

N'importe quelle personne qui se forme peut faire leur travail. C'est ce qui explique bien souvent l'écart de revenus, maintenant, la pénibilité du travail devrait être prise en compte dans leurs revenus tout comme pour les forces de l'ordre. La question est plutôt, Etes vous prêt à payer plus d'impôts ?

@seki Si nos impôts augmentaient, au point où nous en sommes de tout de façon!.. et si tous les français en payaient au prorata de leurs revenus, et sans exception, et je fais partie de ceux qui en paie beaucoup.. pouvaient servir à augmenter nos personnels de santé et forces de l’ordre, j’en serais ravi, car ils sont d’utilité public...

Portrait de seki
25/mai/2020 - 18h20
À mon humble avis a écrit :
@Wouhpinaise La moitié des français ne gagnent pas plus de 1789€/mois! qui vit avec ça? même à 2000€! tu ne fais pas de folie de nos jours, pour peu que tu es des gosses, un crédit immobilier, les impôts, ect.. Passé le 10, et les prélèvements automatiques, combien te reste t’il pour finir le mois.. peanuts!

C'était nos revenus avec un enfant et on se plaignait pas, on mettait même de l'argent de côté.

Portrait de seki
25/mai/2020 - 18h19
À mon humble avis a écrit :
Trois milles euros pour une infirmière serait bien mérité, avec une prime de risque! Peu de monde sont habilités à effectuer certaines de leurs tâches, parfois très ingrates.. L’ensemble de la grille des salaires de ce pays devraient être revu à la hausse.. qui vit avec un SMIC aujourd’hui??! même avec 1500€?! Avec ce type de revenus, nous parlons de survis, une fois les frais fixes honorés, il reste quoi à ces salariés pour finir le mois, qui pour certains ne contient que 15 jours.. la deuxième quinzaine se faisant en apnée..

N'importe quelle personne qui se forme peut faire leur travail. C'est ce qui explique bien souvent l'écart de revenus, maintenant, la pénibilité du travail devrait être prise en compte dans leurs revenus tout comme pour les forces de l'ordre. La question est plutôt, Etes vous prêt à payer plus d'impôts ?

Portrait de À mon humble avis
Wouhpinaise a écrit :

27 % des salariés français touchent moins de 1.500 € net par mois et 13,4 % des salariés sont payés au SMIC. Ce qui représente 2,3 millions de smicards en France.

@Wouhpinaise La moitié des français ne gagnent pas plus de 1789€/mois! qui vit avec ça? même à 2000€! tu ne fais pas de folie de nos jours, pour peu que tu es des gosses, un crédit immobilier, les impôts, ect.. Passé le 10, et les prélèvements automatiques, combien te reste t’il pour finir le mois.. peanuts!

Portrait de Wouhpinaise
25/mai/2020 - 18h04
À mon humble avis a écrit :
Trois milles euros pour une infirmière serait bien mérité, avec une prime de risque! Peu de monde sont habilités à effectuer certaines de leurs tâches, parfois très ingrates.. L’ensemble de la grille des salaires de ce pays devraient être revu à la hausse.. qui vit avec un SMIC aujourd’hui??! même avec 1500€?! Avec ce type de revenus, nous parlons de survis, une fois les frais fixes honorés, il reste quoi à ces salariés pour finir le mois, qui pour certains ne contient que 15 jours.. la deuxième quinzaine se faisant en apnée..

27 % des salariés français touchent moins de 1.500 € net par mois et 13,4 % des salariés sont payés au SMIC. Ce qui représente 2,3 millions de smicards en France.

Portrait de À mon humble avis

Trois milles euros pour une infirmière serait bien mérité, avec une prime de risque! Peu de monde sont habilités à effectuer certaines de leurs tâches, parfois très ingrates.. L’ensemble de la grille des salaires de ce pays devraient être revu à la hausse.. qui vit avec un SMIC aujourd’hui??! même avec 1500€?! Avec ce type de revenus, nous parlons de survis, une fois les frais fixes honorés, il reste quoi à ces salariés pour finir le mois, qui pour certains ne contient que 15 jours.. la deuxième quinzaine se faisant en apnée..

Portrait de dadouronron
25/mai/2020 - 16h44

« Ce que je crois, c’est que la crise exige de nous, non pas de changer de cap, mais de changer de rythme »

Oh que c'est beau, on dirait du Macron dans le texte. Traduisez : jusqu'à maintenant on gérait tranquille, on fermait les lits et les services discrètement, dans le feutré. Là les gars on vous prévient, on va changer le rythme, çà va swinger...

Les soignants, vous voulez du blé ? ben va falloir bosser plus, être plus rentable, éliminer les maillons même les pas faibles. Et surtout arrêtez de vous plaindre car on va faire ça de manière significative...