23/05/2020 14:04

Coronavirus - Olivier Véran demande une révision urgente des règles de prescription de l'hydroxychloroquine après une étude montrant qu'elle serait inefficace et même dangereuse

13h28: Le ministre de la Santé Olivier Véran annonce ce samedi avoir saisi le Haut Conseil de la Santé Publique à la suite de la publication d'une étude parue dans la revue The Lancet alertant sur l'inefficacité et les risques de certains traitements dont l'hydroxychloroquine.

.

10h22; Une vaste étude parue vendredi dans The Lancet, menée sur près de 15.000 malades,  est la "première à large échelle" à montrer une "preuve statistique robuste" que ces deux traitements, promus notamment par le professeur Didier Raoult et le président américain Donald Trump, "ne bénéficient pas aux patients du Covid-19", déclare le docteur Mandeep Mehra, auteur principal de l'étude publiée dans la prestigieuse revue médicale.

Ces patients ont reçu quatre combinaisons différentes à base de chloroquine (un antipaludéen) et d'hydroxychloroquine (prescrit contre la polyarthrite rhumatoïde par exemple) : les traitements étaient soit administrés seuls, soit associés à un antibiotique de la famille des macrolides.

L'étude a analysé des données d'environ 96 000 patients infectés par le virus Sars-CoV-2 admis dans 671 hôpitaux entre le 20 décembre 2019 et le 14 avril 2020, sortis ou décédés depuis.

Environ 15 000 d'entre eux ont reçu l'une des quatre combinaisons (chloroquine seule ou associée à l'antibiotique, hydroxychloroquine seule ou associée à ce même antibiotique), puis ces quatre groupes ont été comparés aux 81 000 malades du groupe témoin n'ayant pas reçu ce traitement.

Un risque de mortalité bien plus élevé Résultat, les quatre traitements ont tous été associés à un risque de mortalité bien plus élevé qu'au sein du groupe témoin (qui était de 9,3%) : 16,4% de décès pour la chloroquine seule, 22,2% quand elle était combinée à l'antibiotique ; 18% pour l'hydroxychloroquine seule, et 23,8% quand elle était associée au même antibiotique.

Les auteurs estiment ainsi que le risque de mortalité est de 34% à 45% plus élevé chez des patients prenant ces traitements que chez des patients présentant des facteurs de comorbidité, c'est-à-dire de facteurs de risque. Ils ont aussi découvert de sérieuses arythmies cardiaques graves plus fréquentes chez les patients recevant chloroquine ou hydroxychloroquine, surtout avec la combinaison hydroxycholroquine-macrolide (8% des malades contre 0,3% dans le groupe témoin).

Le risque d'arythmie serait en définitive cinq fois plus élevé avec la prise de ces deux molécules, même si le lien de cause à effet n'est pas directement prouvé, expliquent les auteurs, qui demandent une confirmation "urgente" via des essais cliniques randomisés (patients choisis par tirage au sort) avant toute conclusion.

Soulignant que des études préliminaires à petite échelle ont déjà "échoué à identifier des preuves robustes d'un bénéfice" de ces deux traitements, "nous savons maintenant avec notre étude que les chances d'améliorer" l'état des malades du Covid-19 "sont plutôt minces", écrit le docteur Frank Ruschitzka, du centre hospitalier universitaire de Zurich, coauteur de l'étude.

Alors que plusieurs pays comme le Brésil parient sur l'usage de la chloroquine et de son dérivé, l'étude recommande de ne pas administrer ces traitements en dehors des essais cliniques. L'hydroxychloroquine est actuellement testée dans plusieurs essais cliniques, dont l'essai européen Discovery. 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de 7440
24/mai/2020 - 09h16

Que c'est savoureux de voir la manipulation de cet exécutif de pacotille, si ce médicament est si dangereux que ça, pourquoi l'armée en a-t-elle commandé 70KG, on se le demande.

Portrait de oblabla
24/mai/2020 - 09h09

Tout le baratin de tous les pseudo spécialistes médicaux officiels ou pas coulent comme l'eau sur les plumes d'un canard. A la fin de l'épidémie probablement d'ici quelques semaines, nous verrons les chiffres de létalité à Marseille, dans l'IHU du professeur Raoult et au niveau national et nous pourrons comparer. En attendant, pour le moment il n'y a pas photo...

Portrait de Enigma
23/mai/2020 - 21h37

Une grande spécificité de la France est systématiquement refaire dans les conditions décrites toute les expériences que les autres on fait. Et là, ce n'est pas fait. Pourquoi ?J'ai l'impression que l'on tire à boulet rouge sur ce Professeur Raoult, il faudrait pas oublier qu'il n'est pas devenu Professeur (grade émérite) comme cela....Cet antipaludique existe depuis longtemps, les ES sont connus depuis le début, et l'on s'offusque de ces derniers seulement maintenant. Il est pourtant spécifié sur la notice de ce médicament de ne pas donner ce dernier aux personnes souffrants du cœur. C'est marqué noir sur blanc, je ne comprends pas.Bref encore des personnes qui brassent de l'air et s’étonnent ensuite !

Portrait de gusgus
23/mai/2020 - 20h50

17944 morts à l'hopital en france

64209 sortis guéris de l'hopital

17944/64209+17944 =21,8%

Quand on rentre à l'hopital, on en sort mort ou guéri...

 

Portrait de gusgus
23/mai/2020 - 20h45

Les rageux anti-Raoult, si il en a un qui peut m'expliquer, je suis preneur.

Portrait de gusgus
23/mai/2020 - 20h44

Serieusement le groupe témoin à 9%, ça choque personne ???

Portrait de gusgus
23/mai/2020 - 20h43

Moi qui croyais que Lancet c'était du serieux, tout fout le camp.

Portrait de gusgus
23/mai/2020 - 20h42

La preuve que cette étude est pas claire c'est le taux annoncé de mortalité du groupe témoin de malades hospitalisés à 9,3%.

Ce taux est complètement farfelu, en France il de plus de 20%, sauf à avoir pris que des moins de 65 ans dans ce groupe...

Portrait de gusgus
23/mai/2020 - 20h26
gusgus a écrit :

Alors là je suis mort de rire.

Non seulement le traitement ne servirait à rien mais ferait doubler la mortalité chez les malades du Covid hospitalisés.

Mais alors pourquoi donc, avec les chiffres officiels donnés en france, la mortalité chez les malades du covid à l'hopital est de :

14,5% à Marseille

17% dans la region la moins touchée de Nouvelle Aquitaine

23% à 30% dans les départements d'Ile de France.

Etonnant non ???

 

 

Pour ceux qui veulent vérifier une région en particulier :

Vous faites le nombre de morts à l'hopital divisé par ( le nombre de malades sortis guéris de l'hopital + le nombre de morts )

Tout le monde peut le faire, garanti sans contrefaçon.

Portrait de gusgus
23/mai/2020 - 20h20

Alors là je suis mort de rire.

Non seulement le traitement ne servirait à rien mais ferait doubler la mortalité chez les malades du Covid hospitalisés.

Mais alors pourquoi donc, avec les chiffres officiels donnés en france, la mortalité chez les malades du covid à l'hopital est de :

14,5% à Marseille

17% dans la region la moins touchée de Nouvelle Aquitaine

23% à 30% dans les départements d'Ile de France.

Etonnant non ???

 

 

Portrait de stbx00
23/mai/2020 - 19h10
Allenlecui a écrit :

Encore un qui doit avoir des actions d'un labo pharmaceutique. smiley

Même pas smiley - J'essaie juste de me renseigner un peu plutôt que d'être persuadé (sans aucun argument) que forcement on nous cache le médicament magique et pas cher... Je crois juste que même si le tarif était modeste si un labo avait le remède miracle, il s'empresserait de le produire et de le vendre en masse plutôt que d'attendre des millions de morts pour vendre un médicament plus cher...

Portrait de stbx00
23/mai/2020 - 16h54
Calmos a écrit :

Nous savons que les revues médicales prestigieuses dans le passé ne sont plus que des coquilles vides. Instruments à la botte des lobbies pharmaceutique malheureusement . Raoult explique qu il faut administrer le traitement Hydroxy+ antibio au début de la maladie . Eux l administrent bien trop tard et se gardent bien de l expliquer clairement. Également comment peuvent ils avoir un nombre de décès aussi important alors qu à Marseille et partout dans le monde , le dépistage et l administration du traitement en début de contamination donne des résultats spectaculaires . Un nombre aussi important de mort est inacceptable , des personnes mortes simplement pour laisser croire qu aucun traitement ne fonctionne .
Pourtant pour la première fois de notre histoire il y a moins de morts dans le tiers monde qu en Europe + États Unis .
Le Maroc , la Thaïlande , le Cambodge et j en passe ont utilise le protocole à la lettre , il suffit de voir les chiffres .
Conclusion , nous européens avons un pouvoir d achat plus important , les labos veulent se gaver peu importe si des gens doivent mourir , un vaccin doit être administré aux européens avec la complicité de nos politiques , qui ne sont que des marionnettes face à l argent .
Raoult est le cailloux dans la chaussure , ils mettent donc tous les moyens disponible pour éloigner les gens d un traitement qui peux les guérir . Nous savons également que les vaccins ne peuvent pas être au point car c est un virus nouveau , l objectif est simplement, nos vies sont de l argent . En faire mourir quelque uns fera peur aux autres dès lors ils seront prêt à se faire injecter n importe quel produit . Le lobbying autour de ce nouveau vaccin sera terrible , média , tv , presse , gouvernement , stars . Hors de question qu un médicament à 3€ la boîte viennent faire foirer un coup à plusieurs milliards .

Un bon concentré de théories complotistes sans aucune argumentation : "nous savons que...", les labos qui préfèrent tuer plutôt que de vendre un médicament pas cher et 3 pays qui utiliseraient le protocole Raoult avec des résultats exceptionnels (sans préciser que bien d'autres qui ne l'utilisent pas ont des résultats tout aussi "bons".

"Eux l administrent bien trop tard...". Non ! Différentes études ont justement testé en début d'infection mais aussi après quelques jours et au moment critique. Toutes concluent la même chose... 

"résultats spectaculaires" du traitement de Raoult... bah justement non. Aucune étude ne va dans ce sens...

Portrait de Pierre henry 115
23/mai/2020 - 16h05
nibali a écrit :

En même temps, je pense qu'il ne vous a pas échappé  qu'on parle ici de la Chloroquine. Demain on interdit le médicament, les gens qui partent en Afrique, ils prennent quoi pour luter contre le paludisme qui tue 400 000 personnes par an.

Bas un antipaludique pardi....Lariam, Doxycline, Malarone, Paludrine, Quinimax, etc.

Et où vous avez vu qu'il fallait interdire le Nivaquine (chloroquine) ?

Et sachez que les antipaludiques sont loin d'être des traitements miracles, contre le palu le mieux c'est de tout faire pour se protéger des moustiques.

Portrait de nibali
23/mai/2020 - 15h43
Soi-même a écrit :

oui il n'y a pas de doute pour le paludisme.

Je pense qu'il ne vous a pas échappé qu'on parle ici du Covid.

En même temps, je pense qu'il ne vous a pas échappé  qu'on parle ici de la Chloroquine. Demain on interdit le médicament, les gens qui partent en Afrique, ils prennent quoi pour luter contre le paludisme qui tue 400 000 personnes par an.

Portrait de Pierre henry 115
23/mai/2020 - 15h28
hummerH2 a écrit :

Plus inquiétant encore !!! Comment se fait il , si ce médicament est si dangereux, qu'il était en vente libre !! en pharmacie en France (comme de la vulgaire vitamine C) depuis des dizaines d'années, et qu'il n'est passé sous ordonnance que fin Janvier 2020 ??

Achtung! Grosse erreur, on ne répétera jamais assez que vente libre ne veut pas dire absence de danger. A titre d'exemple, la première cause de greffe hépatique d’origine médicamenteuse c'est à cause du Paracétamol qui est pourtant en vente libre (enfin 2 tubes max depuis janvier). Et pas besoin de faire n'importe quoi, juste une petite surdose peut potentiellement vous abimer le foie.  Sinon pour la Chloroquine c'est très bien expliqué plus bas, le rapport bénéfice/risque c'est le principe de base de la pharmacopée, surtout qu'en effet plus les études tombent plus le bénéfice semble de plus en plus se rapprocher de zéro.

Portrait de Jilou1994
23/mai/2020 - 15h05

J'ai moins de crainte d'être contaminé et tué par le Covid que d'être contaminé par la sottise et l'illusion humaine. 

Portrait de Calmos
23/mai/2020 - 14h14 - depuis l'application mobile

Nous savons que les revues médicales prestigieuses dans le passé ne sont plus que des coquilles vides. Instruments à la botte des lobbies pharmaceutique malheureusement . Raoult explique qu il faut administrer le traitement Hydroxy+ antibio au début de la maladie . Eux l administrent bien trop tard et se gardent bien de l expliquer clairement. Également comment peuvent ils avoir un nombre de décès aussi important alors qu à Marseille et partout dans le monde , le dépistage et l administration du traitement en début de contamination donne des résultats spectaculaires . Un nombre aussi important de mort est inacceptable , des personnes mortes simplement pour laisser croire qu aucun traitement ne fonctionne .
Pourtant pour la première fois de notre histoire il y a moins de morts dans le tiers monde qu en Europe + États Unis .
Le Maroc , la Thaïlande , le Cambodge et j en passe ont utilise le protocole à la lettre , il suffit de voir les chiffres .
Conclusion , nous européens avons un pouvoir d achat plus important , les labos veulent se gaver peu importe si des gens doivent mourir , un vaccin doit être administré aux européens avec la complicité de nos politiques , qui ne sont que des marionnettes face à l argent .
Raoult est le cailloux dans la chaussure , ils mettent donc tous les moyens disponible pour éloigner les gens d un traitement qui peux les guérir . Nous savons également que les vaccins ne peuvent pas être au point car c est un virus nouveau , l objectif est simplement, nos vies sont de l argent . En faire mourir quelque uns fera peur aux autres dès lors ils seront prêt à se faire injecter n importe quel produit . Le lobbying autour de ce nouveau vaccin sera terrible , média , tv , presse , gouvernement , stars . Hors de question qu un médicament à 3€ la boîte viennent faire foirer un coup à plusieurs milliards .

Portrait de Calmos
23/mai/2020 - 14h14 - depuis l'application mobile

Nous savons que les revues médicales prestigieuses dans le passé ne sont plus que des coquilles vides. Instruments à la botte des lobbies pharmaceutique malheureusement . Raoult explique qu il faut administrer le traitement Hydroxy+ antibio au début de la maladie . Eux l administrent bien trop tard et se gardent bien de l expliquer clairement. Également comment peuvent ils avoir un nombre de décès aussi important alors qu à Marseille et partout dans le monde , le dépistage et l administration du traitement en début de contamination donne des résultats spectaculaires . Un nombre aussi important de mort est inacceptable , des personnes mortes simplement pour laisser croire qu aucun traitement ne fonctionne .
Pourtant pour la première fois de notre histoire il y a moins de morts dans le tiers monde qu en Europe + États Unis .
Le Maroc , la Thaïlande , le Cambodge et j en passe ont utilise le protocole à la lettre , il suffit de voir les chiffres .
Conclusion , nous européens avons un pouvoir d achat plus important , les labos veulent se gaver peu importe si des gens doivent mourir , un vaccin doit être administré aux européens avec la complicité de nos politiques , qui ne sont que des marionnettes face à l argent .
Raoult est le cailloux dans la chaussure , ils mettent donc tous les moyens disponible pour éloigner les gens d un traitement qui peux les guérir . Nous savons également que les vaccins ne peuvent pas être au point car c est un virus nouveau , l objectif est simplement, nos vies sont de l argent . En faire mourir quelque uns fera peur aux autres dès lors ils seront prêt à se faire injecter n importe quel produit . Le lobbying autour de ce nouveau vaccin sera terrible , média , tv , presse , gouvernement , stars . Hors de question qu un médicament à 3€ la boîte viennent faire foirer un coup à plusieurs milliards .

Portrait de Monsieur Zerotrois
23/mai/2020 - 13h52

Il a donc decider de sceller son destin. On verra qui aura parié sur le bon cheval dans cette vie.

Portrait de Kevin 29
23/mai/2020 - 13h42
Soi-même a écrit :

Un médicament c'est un rapport bénéfice/risque !

Contre le paludisme, maladie endémique, le bénéfice est majeur dans les pays d'Afrique. Et le risque de complication au regard ne pèse pas lourd.

Maintenant un tel traitement pour des malades fragilisés par le Covid, on voit que le risque de complication est fort, alors que ce traitement ne sert à rien pour combattre le covid. L'étude conclut même qu'il conduit à plus de mortalité !

Basta, passons à la recherche d'autres traitements maintenant.

Vous vous fatiguez pour rien, ça a déjà été expliqué des dizaines de fois ici, il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Portrait de Kevin 29
23/mai/2020 - 13h42
Big Robert a écrit :

J'y crois pas, encore un coup de ce fourbe Bigpharmasmiley

Sans compter tous les parisiens infiltrés en sous marin dans les hôpitaux étrangers, labos, journaux internationaux et qui s’évertuent à saboter la réputation du génial traitement du bon Pr Raoult sous prétexte qu'il est provincial. smiley

Portrait de hummerH2
23/mai/2020 - 12h47
lily6228 a écrit :

On connaissait déjà les résultats de l'étude avant qu'elle commence vu qu'il s'agit d'utiliser un antiviral à un stade où il n'y a plus ou presque plus de virus... C'est même assez scandaleux d'avoir utiliser autant de cobayes pour démontrer cela.

J'aimerais par contre le même type d'étude sur un usage potentiellement utile, à savoir dès la détection.

Une grande étude anglaise va même aller plus loin. smiley

 

Les Anglais ont annoncé avant hier qu'une grande étude allait être menée par les hôpitaux universitaires de Brighton et Oxford, en Grande-Bretagne.

Au total, 40.000 professionnels de santé d’Europe, d'Afrique, d'Asie et d'Amérique du Sud vont se voir administrer un placebo, de l’hydroxychloroquine ou de la chloroquine dans le corps ces trois prochains mois.

Ces professionnels de santé, qui auront dû préalablement s’inscrire pour participer à cette étude, ont comme points communs de soigner des malades atteints du coronavirus et de ne pas encore avoir été infectés par la maladie. Les chercheurs veulent savoir s’ils peuvent être protégés, ou non, en prenant de la chloroquine ou de l’hydroxychloroquine. Cette étude implique également des chercheurs de Thaïlande, du Vietnam, du Laos, du Cambodge et d'Italie selon la BBC, qui ne précise pas où exercent les professionnels qui vont y participer. Les résultats sont attendus d'ici la fin de l'année.

smiley

Portrait de JF_Lacour
23/mai/2020 - 12h43
Mimosas06 a écrit :

Comment se fait-il alors que l'on donne toujours ces médicaments aux personnes qui vont dans les pays tropicaux touchés par le palus..

C'est pas les mêmes doses. L'aspirine ou le paracétamol sont également des médicaments dangereux au delà d'une certaine dose journalière.

Perso comme un peu tout le monde à l'époque ( années 70/80 ) j'ai pris de la Nivaquine ( 100 mg/jour en préventif du palu ) pendant environ 45 jours avant d'arrêter un beau matin car je ne supportais plus ( modification du goût, vomissements fréquents, problèmes ophtalmiques ). J'ai constaté à l'époque que j'étais loin d'être le seul à ne pas supporter ce médoc qui faisait pas mal débat parmi les "coloniaux" ou les expats en Côte d'Ivoire. 

Portrait de lily6228
23/mai/2020 - 12h35

On connaissait déjà les résultats de l'étude avant qu'elle commence vu qu'il s'agit d'utiliser un antiviral à un stade où il n'y a plus ou presque plus de virus... C'est même assez scandaleux d'avoir utiliser autant de cobayes pour démontrer cela.

J'aimerais par contre le même type d'étude sur un usage potentiellement utile, à savoir dès la détection.

Portrait de stbx00
23/mai/2020 - 12h34
Stuzen.CZ a écrit :

Déjà ! 

De plus je viens de voir une épidémiologiste à la TV qui démonte point par point la méthodologie de cette étude qu'elle juge plus que farfelue. 

A la vue de comment se passe les choses je conseille vivement au Professeur Raoult de ne pas fréquenter une priscine car j'ai peur qu'on risque de le retrouver noyé dans le pédiluve. 

J'aimerais bien savoir de qui il s'agit ? Quoiqu'il en soit la plupart des revues médicale qui comptent (JAMA, le NEJM, BMJ et maintenant The Lancet) n'ont pour le moment que des résultats négatifs au sujet de ce traitement. Moi aussi j'aimerais que ça marche mais aucun résultat probant n'a été démontré...

Portrait de nibali
23/mai/2020 - 11h27

En même temps, selon une étude, depuis 1945 les 5 millards d'humains qui l'on pris à dose modéré pour lutter contre le paludisme en son très satisfait.

Portrait de hummerH2
23/mai/2020 - 11h25
Mimosas06 a écrit :

Comment se fait-il alors que l'on donne toujours ces médicaments aux personnes qui vont dans les pays tropicaux touchés par le palus..

Plus inquiétant encore !!! Comment se fait il , si ce médicament est si dangereux, qu'il était en vente libre !! en pharmacie en France (comme de la vulgaire vitamine C) depuis des dizaines d'années, et qu'il n'est passé sous ordonnance que fin Janvier 2020 ??

Portrait de Big Robert
23/mai/2020 - 11h06

J'y crois pas, encore un coup de ce fourbe Bigpharmasmiley