08/04 12:59

Coronavirus - Le consultant médical de "Morandini Live" sur CNews, le Dr Dan Bensadoun, révèle se battre contre le Covid-19: "C'est atroce. J'ai perdu plus de 50% de capacité pulmonaire" - VIDEO

Ce matin, Jean-Marc Morandini présentait une nouvelle édition spéciale de "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People consacrée au coronavirus. Au cours de l'émission, le docteur Dan Bensadoun, le consultant médical de "Morandini Live", a évoqué le Covid-19 après l'avoir contracté.

"Le vendredi 20 mars, en fin de journée, je ne me suis pas senti bien. Un petit frissonnant, de la fièvre. Le soir, juste après m'être mis à table, il y a eu une sorte de déconnexion complète. Je me suis effondré. Je suis allé dans ma chambre et j'ai tout déconnecté jusqu'à J-14. J'étais au fond de mon lit, confiné, sans sortir de ma chambre, à peine pour aller aux toilettes et dans la salle de bain. C'était juste atroce", a confié le médecin.

Et d'ajouter : "Ayant été en contact avec des patients, je supposais que j'avais déjà contracté le coronavirus. Donc, j'avais un certain degré d'immunité après cet épisode. Or, il n'en était rien. Je me suis effondré, avec des épisodes de désaturation à 87-88% [une saturation normale en dioxygène est entre 93/95% et 99%, ndlr]. Ce qui n'est pas top".

Dan Bensadoun a contacté son réseau médical afin de transformer la chambre de son habitation en chambre d'hôpital avec de l'équipement médical. "A J-14, j'ai fait un scanner pulmonaire qui a montré une atteinte pulmonaire à plus de 50%. Plus de la moitié de mes poumons étaient atteints par ce coronavirus (...) J'ai fait venir de l'oxygène à domicile", s'est-il souvenu en précisant que ça lui a "rappelé l'escalade du Kilimandjaro (...) tellement le manque d'oxygène vous essouffle".

"Dans les premiers jours, j'ai eu très très peur. (...) Quand je me suis effondré, je ne savais pas si c'était une atteinte pulmonaire. J'étais essoufflé. Je me demandais si ce n’était pas une dépression profonde, sans raison", a conclu Dan Bensadoun en "tirant le chapeau" à son épouse, qui a été "[son] esclave et [son] infirmière".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Harriet
8/avril/2020 - 15h19
Sorj a écrit :

Certains biochimistes évoquent une nouvelle hypothèse.

La clé serait le microbiote, et plus précisément une interaction entre le virus et la bactérie Prevotella.

Ca expliquerait entre autre, pourquoi les jeunes enfants sont très rarement touchés, Prevotella étant quasi inexistante dans leur microbiote.

Les articles parus sur le sujet sont très intéressants.

Merci pour l'information ...  smiley

Portrait de Sorj
8/avril/2020 - 15h12
Harriet a écrit :

Exact ...

Même si on ne connaît pas encore tous les mécanismes de ce virus , je pense également que la charge virale doit avoir un impact sur la gravité de la maladie ... entre les asymptomatiques et ceux, même jeunes, qui développent une forme sévère , il doit bien y avoir une explication ...  :~

Certains biochimistes évoquent une nouvelle hypothèse.

La clé serait le microbiote, et plus précisément une interaction entre le virus et la bactérie Prevotella.

Ca expliquerait entre autre, pourquoi les jeunes enfants sont très rarement touchés, Prevotella étant quasi inexistante dans leur microbiote.

Les articles parus sur le sujet sont très intéressants.

Portrait de Harriet
8/avril/2020 - 14h14
thiistiime a écrit :

Ça laisse penser que plus les personnes sont au contact du virus, plus leur charge virale va être élevée, et plus les symptômes vont être puissants. Sinon comment expliquer que des vieux, jusqu'à une dame de 97 ans en Ehpad, s'en remettent ?

Exact ...

Même si on ne connaît pas encore tous les mécanismes de ce virus , je pense également que la charge virale doit avoir un impact sur la gravité de la maladie ... entre les asymptomatiques et ceux, même jeunes, qui développent une forme sévère , il doit bien y avoir une explication ...  smiley

Portrait de thiistiime
8/avril/2020 - 13h29

Ça laisse penser que plus les personnes sont au contact du virus, plus leur charge virale va être élevée, et plus les symptômes vont être puissants. Sinon comment expliquer que des vieux, jusqu'à une dame de 97 ans en Ehpad, s'en remettent ?