30/03 07:31

Coronavirus - En pleine crise sanitaire, Donald Trump se félicite des audiences de ses points de presse sur le chaînes de télé américaines - Vidéo

Donald Trump a un grand motif de satisfaction: le succès, en terme de nombre de téléspectateurs, de ses points de presse quotidiens sur le coronavirus. "Les audiences de mes conférences de presse sont si bonnes (...) que les médias deviennent FOUS", a tweeté dimanche le président américain. "+Trump touche trop de gens, nous devons l'arrêter+, a dit un cinglé", a-t-il ajouté, donnant rendez-vous aux Américains, comme presque tous les jours, à 17H00 (21H00 GMT).

Accusant dans un autre tweet les journalistes de souhaiter à tout prix l'échec de son gouvernement face à cette pandémie, il a ajouté: "Cela n'arrivera JAMAIS!"

Lors du point quotidien du "groupe de travail sur le coronavirus", qui a lieu dans la salle de presse de la Maison Blanche, le milliardaire républicain passe tour à tour d'explications sur l'urgence sanitaire à des attaques virulentes contre les élus démocrates ou des considérations purement électorales. Face à ces digressions, et aux nombreuses approximations du locataire de la Maison Blanche sur la pandémie, des voix se sont élevées au sein de certains médias pour déplorer la tournure prise par ce rendez-vous conçu pour informer, expliquer, rassurer.

Les chaines américaines avancent désormais en ordre dispersé. Si Fox News le retransmet la plupart du temps dans son intégralité, CBS, NBC et CNN ont ajusté le tir ces derniers jours et reprennent l'antenne sans attendre le départ du magnat de l'immobilier.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Kevin 29
30/mars/2020 - 13h22

zéro commentaire, j'imagine que Macron déclarerait un truc pareil, avec raison ce serait l’émeute. Le gars est juste cinglé, je ne parle pas de sa politique, juste de sa personnalité, il faut être vraiment atteint du point vue psychiatrique pour dans un moment pareil ne pas être capable de faire la part des choses. Ce n'est pas une insulte, je suis persuadé que d'un point de vue clinique il est vraiment malade dans sa tête.

Portrait de Batori
30/mars/2020 - 08h33 - depuis l'application mobile

Plutôt que de faire de l’anti Trump du matin au soir, faite plutôt un article sur la chloriquine quint d’être autorisée en traitement dans les hôpitaux américains...