27/03 17:57

Coronavirus : Que sait-on de Aïcha, caissière chez Carrefour, dont la mort a été annoncée cet après-midi après avoir été touchée par le COVID-19 ?

La direction de Carrefour a confirmé le décès d’une salariée de 52 ans au Carrefour de Saint-Denis. "C’est un drame absolu, nos pensées vont à sa famille et ses proches. La direction de l’hypermarché a mis en place une cellule psychologique pour ses collègues", a indiqué l’enseigne. La caissière était en arrêt maladie depuis le 17 mars, précise Carrefour. L’entreprise avait alors appliqué un protocole de désinfection pour prévenir toute contagion. Aïcha travaillait au Carrefour de Saint-Denis depuis de longues années. Les hommages se multiplient notamment sur une page Leetchi, où une cagnotte a été ouverte pour prendre en charge le coût des obsèques.

La CGT, qui a annoncé le décès de cette déléguée syndicale, recense "aujourd’hui (dans ses secteurs) plus de 550 cas supposés et 181 cas avérés, dont plusieurs graves" et réclame que les salariés soient équipés de masques. Elle demande aussi au gouvernement d’imposer à la grande distribution "de n’ouvrir que les rayons des produits de première nécessité, de restreindre les amplitudes d’ouvertures et de fermer le dimanche".

La CGT Intérim a de son côté annoncé le décès d’un intérimaire en mission au hub Fedex de Roissy, mardi, et réclamé "l’arrêt de toutes les missions ne répondant pas aux besoins essentiels de la population", le droit de retrait et l’accès aux mesures d’activité partielle, "quelle que soit la durée de leur contrat de mission, tant que les conditions de travail présenteront des dangers graves de contamination".

Chez Amazon, le premier syndicat du groupe en France, SUD, a tenu une conférence de presse téléphonique après l’annonce mardi d’un cas confirmé par un test de Covid-19 à l’entrepôt de Saran, près d’Orléans. Selon la direction du groupe, un autre cas a été confirmé à Brétigny-sur-Orge (Essonne). Ces salariés sont "en convalescence" et tous les employés en contact "étroit" avec eux ont été mis en quarantaine 14 jours avec maintien du salaire.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de air pur
28/mars/2020 - 16h01

cette caissière a du voir passer au moins 200 clients par jour à un mètre de son nez, au début de l'épidémie sans masque et sans gants pour la plupart d'entre elles, mais certains défendent l'idée que c'est ailleurs qu'elle a pu être contaminée..... nos patrons ont encore de beaux jours devant eux.

Portrait de markolopo
28/mars/2020 - 12h18

Ce qu'on ne sait pas c'est si ses proches respectaient les règles du confinement.

Elle était exposée dans son travail et des mesures doivent être prises pour protéger les travailleurs, mais faire d'un décès sur des milliers la preuve par A + B que c'est à cause de son travail qu'elle a été contaminée est du niveau du slogan de la FDJ: 100% des gagnants ont tenté leur chance.

Portrait de soly
28/mars/2020 - 11h44
domino2008 a écrit :

Cela est bien triste,mais le virus ne s'attrape pas que sur son lieu de travail,l'absence réelle de confinement dans certaines cités elle aussi va devenir un vecteur important de la tranmission

Il est aujourd'hui indispensable que la force publique fasse respecter les mesures sanitaires dans certaines zones à haut risque,ceci quoi qu'il en coute

D'accord avec vous. Au lieu de mettre en avant que cette dame était caissière, il faudrait plutôt mettre en avant qu'elle travaillait et, peut-être, vivait en Seine St Denis. Lorsque l'on voit le non respect du confinement dans les zones de non droit, il y aura bien d'autres victimes à déplorer. 

Portrait de domino2008
28/mars/2020 - 06h52

Cela est bien triste,mais le virus ne s'attrape pas que sur son lieu de travail,l'absence réelle de confinement dans certaines cités elle aussi va devenir un vecteur important de la tranmission

Il est aujourd'hui indispensable que la force publique fasse respecter les mesures sanitaires dans certaines zones à haut risque,ceci quoi qu'il en coute

Portrait de Kratus
27/mars/2020 - 18h21

Ce n'est pas étonnant 

Pour avoir fait des courses samedi dernier on voyait que les gens se moquaient totalement de l'espace à respecter et se comportaient comme d'habitude pour la plupart...j'ai été choqué sachant que ce sont des anciennes collégues et je ne comprend pourquoi on n'interdit pas l'ouverture aux magasins possédant un drive...ils seraient bien obligés de s'adapter mais au moins les contacts avec des milliers de clients seraient supprimés...