26/03 10:31

Coronavirus - La fortune de Donald Trump en péril ? Ses hôtels sont vides à New York, Washington, Chicago, Las Vegas, Vancouver et Hawaï....

Donald Trump ne préside pas seulement la première économie du monde, menacée d'effondrement à cause de la pandémie de nouveau coronavirus. Il surveille également l'implosion possible de son propre empire: la Trump organization, ses hôtels et clubs de golf, qui ont fait de lui un multi-milliardaire. Aux Etats-Unis et au Canada, ses hôtels cinq étoiles sont quasiment vides, ses clubs de golf aux Etats-Unis, en Irlande et en Ecosse sont sous pression pour s'arrêter, et sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride, est fermée. Comme dans beaucoup d'hôtels du monde, la plupart des employés ont été congédiés, et les revenus de la Trump organization (435 millions de dollars en 2018) devraient vraisemblablement plonger.

Difficile toutefois d'évaluer dans quelle mesure face à une organisation largement opaque sur ses finances. "Cela me fait du mal, comme cela fait du mal à Hilton et à toutes les grandes chaînes d'hôtels partout dans le monde", a dit Donald Trump samedi. La société familiale, basée à New York, est dirigée par ses deux fils, Donald Junior et Eric, mais le milliardaire républicain y a conservé toutes ses parts.

La situation n'a pas manqué de soulever des inquiétudes: certains se demandent dans quelle mesure la réponse apportée par le président américain à l'épidémie de Covid-19 est guidée par les intérêts de son entreprise. Qu'il s'agisse du plan d'aide économique de 2.000 milliards de dollars sur lequel se sont accordés démocrates et républicains, ou de sa volonté affichée ces derniers jours de pousser pour la fin rapide des mesures de confinement. "On peut détruire un pays en le fermant de cette façon", a-t-il estimé mardi, en disant espérer une levée des restrictions d'ici mi-avril.

Le chef de la minorité démocrate au Sénat Chuck Schumer a assuré mercredi que le plan massif de relance américain, qui contient des mesures importantes à destination des entreprises, ne serait pas utilisé pour sauver celles du président. "Nous avons mis en place une clause", a-t-il expliqué sur CNN. "Pas seulement le président mais aussi toute figure du gouvernement, du Sénat, les membres du Congrès, si eux ou leur famille possède la part majoritaire d'une entreprise, elles ne peuvent pas se voir attribuer de prêt".

Les hôtels de Donald Trump sont pour ainsi dire vides à New York, Washington, Chicago, Las Vegas, Vancouver et Hawaï. Lundi, l'organisation écossaise de golf, anticipant un ordre de fermeture, a demandé à "tous les golfeurs d'Ecosse" d'arrêter de jouer "jusqu'à nouvel ordre". Malgré cela, la Trump organization refuse de fermer totalement ses principaux hôtels. "L'hôtel est ouvert, les restaurants sont fermés, le spa est fermé, la piscine est fermée", a dit à l'AFP une réceptionniste du Trump International Hotel & Tower à New York.

Evoquant un supermarché "de l'autre côté de la rue", elle a expliqué qu'il était possible d'y acheter des victuailles et de les apporter dans les chambres. Selon John Boardman, à la tête de la branche du syndicat Unite Here à Washington, l'hôtel Trump International dans la capitale américaine n'a pas fermé malgré le renvoi massif d'employés. "Il n'y a aucun sens à le garder ouvert. L'hôtel a un taux d'occupation peut-être de 3%". "Il ne le ferme pas juste pour pouvoir dire qu'il fonctionne toujours", estime M. Boardman.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Blek37
27/mars/2020 - 09h37

Ce qui m'étonne ,des médias Français ultra subventionnés ,c'est qu'ils ne mentionnent jamais que le grand-père de Donald Trump ,Frederick Trump , est mort à l'age de 48 ans en 1918 de la grippe Espagnole,(maladie qui n'a rien à voir avec l'Espagne mais l'origine est surement les USA, qui a fait peut être entre 20 ou 50 et ou encore 100 millions de victimes ) et que donc lui il doit être surement plus sensible ,(que ce que veulent nous cacher les médias Français vu leurs haines anti Trump ) ,qu'un ,(leur dieu unique) ,Macron ,m'as tu vu ,dépasser et contradictoire avec son mal rasé !

Portrait de Climato
26/mars/2020 - 10h39 - depuis l'application mobile

Une fortune en péril parce que ses établissements sont vides (comme d'autres) pendant quelques mois ? Qu'est-ce qu'il faut pas entendre. Lui et sa famille sont à l'abri du besoin jusqu'à la fin de leurs jours. Il a même refusé son salaire de Président.