21/03 12:31

VIRUS - La rédaction du journal France-Antilles Guadeloupe, à l'arrêt depuis le 1er février, va "reprendre du service sur le net pour informer sur la crise sanitaire

La rédaction du journal France-Antilles Guadeloupe, à l'arrêt depuis le 1er février, va "reprendre du service avec un peu d'avance sur le calendrier officiel" pour informer la population sur la crise du coronavirus sur son site internet, a-t-elle annoncé vendredi. "Impossible de ne pas être à vos côtés dans un moment aussi difficile", écrit la rédaction guadeloupéenne à ses lecteurs, dans un billet posté sur le site internet du journal.

France Antilles, le seul quotidien de Guadeloupe, Martinique et Guyane, avait été liquidé fin janvier. Mais mardi dernier, une offre de reprise formulée par NJJ, la holding de l'homme d'affaire Xavier Niel, a été acceptée par le tribunal de Fort-de-France. Elle prévoit de reprendre les trois éditions du quotidien à partir du 1er avril et de garder 126 des 235 salariés du groupe. "Les journalistes, confinés chez eux, ont décidé de reprendre du service pour prêter main forte aux confrères sur le pont depuis le début de la crise et de vous informer au quotidien sur la situation en Guadeloupe", via des articles en accès libre, traitant uniquement des questions autour de la crise sanitaire, écrit encore la rédaction de Guadeloupe.

La rédaction travaillera avec "les moyens du bord", écrivent les journalistes, confinés et "exclusivement via le site internet".

La reprise officielle du journal, après le rachat par NJJ, la holding de Xavier Niel, n'interviendra qu'au 1er avril, mais "nous avons eu l'autorisation des anciens actionnaires, des nouveaux et de l'administrateur judiciaire pour relancer le site, afin d'assurer la mission de service public qui incombe à un journal tel que France Antilles", explique Caroline Bablin la rédactrice en chef de l'édition de Guadeloupe.

Ailleurs sur le web

Vos réactions