10/03/2020 19:22

Virus - Directeur Général de la santé en France : "Nous avons à cette heure 1.784 cas (+372 en 24h) et 33 morts" - Air France arrête tous ses vols avec l'Italie - Nombre record de morts en Italie aujourd'hui

19h07: Nouveau point du Directeur général de la santé, Jérôme Salomon:

"Nous restons au stade 2 en France. Nous avons à cette heure 1.784 cas  (+372 en 24h) et le nombre de décès est de 33. Dans le détail, il s'agit de "19 hommes et 14 femmes, dont 23 sont âgés de plus de 70 ans. 86 personnes se trouvent dans une situation grave et sont hospitalisées dans des services de réanimation. Dans le détail, il y a 9 "clusters" identifiés : Deux en Haute-Savoie  Un dans l'Oise, Un dans le Haut-Rhin après un rassemblement religieux à Mulhouse, Un regroupement de cas parmi des touristes de retour d'Egypte, Un dans le Morbihan, Un en Corse, Un dans l'Aude, Un dans le Calvados. 98% des personnes infectées guérissent en France.

 

18h37: Nombre record de morts en un journée en Italie soit +168 nouveaux décès en l’espace de 24 heures, ont annoncé les autorités ce mardi  en fin de journée. Jamais le bilan des décès en une seule journée n’a été aussi élevé dans la botte. Le virus a fait 631 morts au total dans la péninsule, pays le plus touché d’Europe, le deuxième au monde, alors que dans le monde le nombre de morts liés au coronavirus a dépassé le millier hors de Chine. “Je vais signer un décret que l’on peut résumer ainsi: ‘Je reste chez moi’. Il n’y aura plus de ‘zone rouge dans la péninsule’ (...) L’Italie toute entière deviendra une zone protégée. Il n’y a plus de temps à perdre”, a notamment déclaré lundi soir le Premier ministre italien Giuseppe Conte.

18h17: La Slovénie annonce fermer sa frontière avec l'Italie 

18h02: La compagnie Costa Croisières, filiale du groupe Carnival, a annoncé à l'AFP suspendre toutes ses croisières prévues en Méditerranée jusqu'au 3 avril en raison de l'épidémie de Covid-19, une mesure qui concerne des milliers de passagers. "Ces derniers jours, Costa Croisières avait déjà annulé et reporté tous les voyages des passagers italiens sortant du territoire italien et partant sur des croisières en dehors de la Méditerranée dans le but de limiter les risques, de préserver l'environnement et d'appliquer les mesures spécifiques émises par le gouvernement italien", a précisé la compagnie italienne dans un communiqué.

17h59: Air France annonce la suspension de toutes ses liaisons avec l'Italie du 14 mars au 3 avril

17h50: La Grèce annonce la fermeture de toutes les écoles, les crèches et les universités pour deux semaines afin de "ralentir la propagation" du nouveau coronavirus, qui a contaminé 89 personnes dans plusieurs régions grecques.

"Le gouvernement a décidé de suspendre les activités de tous les établissements scolaires dans tout le pays pendant 14 jours", a annoncé à la presse le ministre de la Santé Vassilis Kikilias.

17h39: Le ministre du Logement Julien Denormandie, qui avait été en contact avec un député contaminé, a été testé négatif ce mardi rapporte BFM TV. Il avait présenté plusieurs symptômes, comme de la toux et des maux de gorge.

17h24: Sur BFMTV, le président de la FFF, Noël Le Graët a annoncé que les deux matches de l'équipe de France, en mars, contre l'Ukraine et la Finlande, auront lieu à huis-clos, au Stade de France

17h11: La France attend de la réunion des 27 dirigeants de l'UE, par visioconférence mardi, "un signal de solidarité" plus "fort et visible" face à la crise du coronavirus, a indiqué l'Elysée.

Il faut "donner un signal au plus haut niveau de coordination", a souligné la présidence française avant le début, en fin d'après-midi, de cette réunion décidée la veille à l'initiative d'Emmanuel Macron selon Paris.

"L'Europe ne peut pas être le continent de l'attentisme", alors que les Etats-Unis, la Chine ou le Japon ont annoncé leur détermination de soutenir leur économie face à l'impact de la crise, selon l'Elysée.

Cette réunion, la première en visioconférence, rassemblera le président du Conseil européen Charles Michel et les présidentes de la Commission Ursula Von der Leyen et de la BCE Christine Lagarde avec les 27 chefs d'Etat et de gouvernement.

Elle doit permettre de faire un état des lieux de la crise sanitaire, de la recherche avec la quête d'un vaccin et de la réponse aux conséquences économiques. Au delà des mesures de court terme, essentiellement de soutien aux entreprises, "il faut préparer une réponse économique profonde qui ne sera pas monétaire" mais aussi "budgétaire", estime Paris.

Pour l'Elysée, la solidarité au sein de l'UE "n'est pas assez forte et visible" et doit être "renforcée" sur une base "pragmatique", "pas d'une façon bureaucratique et centralisée".

Cette réunion extraordinaire est organisée à deux semaines d'un sommet européen prévu à Bruxelles les 26 et 27 mars.

17h03: Ecoles vides et rues encore plus désertes que d'habitude: la petite ville de Neustadt/Dosse dans le Brandebourg vit au ralenti depuis le weekend dernier par crainte d'une propagation du nouveau coronavirus.

La raison: plusieurs enseignants d'une école ont participé le 2 mars à une réunion autour d'une éleveuse de chevaux venue de Berlin. Or, cette dernière a été diagnostiquée positive au Covid-19 plusieurs jours plus tard.

Tous les enseignants mais également leurs élèves et proches ont ainsi été priés depuis lundi de rester confinés chez eux jusqu'à la fin de la période d'incubation, soit le 17 mars.

En tout, ce sont plus de 2.200 personnes qui ont été placées en quarantaine, selon les autorités locales, sur les quelque 3.400 qui habitent la ville.

Le temps froid et pluvieux de mars est habituellement peu propice aux activités en plein air mais la ville semble désormais comme endormie, a constaté une journaliste de l'AFP.

Plusieurs panneaux ont été apposés devant des bâtiments, comme la mairie ou les écoles, expliquant leur fermeture jusqu'au 17 mars.

"Cette mise en quarantaine aurait dû avoir lieu bien avant: cela fait plus d'une semaine désormais et les enfants sont tout de même allés à l'école pendant ce temps", se lamente Nicole Lasch.

Cette mère de deux enfants s'inquiète pour leur santé, la sienne mais aussi et surtout celles de ses beaux-parents, âgés, qui ne peuvent pas faire leurs propres courses. Elle s'est donc rendue à la pharmacie pour leur rapporter des médicaments.

Le maire de la ville, Dieter Fuchs, compte d'ailleurs sur la responsabilité de ses administrés pour respecter au mieux la période de quarantaine étant donné "qu'un contrôle est impossible".

La décision de fermer l'école et d'appliquer la quarantaine pour la majeure partie des habitants a été prise en consultation avec les autorités sanitaires locales, explique-t-il.

Mme Lasch, pour sa part, n'est pas trop inquiète. "Nous pourrions tous l'attraper d'une manière ou d'une autre", dit-elle, rappelant les gestes élémentaires: "se laver les mains et éviter de se serrer la main quand c'est possible, comme on le ferait avec une grippe normale".

16h37: Le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, salue les "mesures audacieuses" prises contre le nouveau coronavirus par l'Italie, qu'il se dit prêt à soutenir par "tous les moyens" possibles.

"Le peuple italien" sera mis "à rude épreuve, mais il vaut mieux prendre ces mesures audacieuses maintenant pour protéger le plus grand nombre de personnes possible contre le virus", a déclaré le Letton. Les Italiens sont priés par leur gouvernement de rester chez eux, en vertu de mesures d'une ampleur sans précédent prises contre l'épidémie.

15h44: Tous les matchs de foot de L1 et L2 se joueront à huis clos jusqu’au 15 avril prochain, annonce la LFP dans un communiqué.

"La LFP s’est prononcée ce jour sur la tenue des matchs de Ligue 1 Conforama et Domino’s Ligue 2 à huis clos total jusqu'au 15 avril 2020. Cette décision intervient en stricte application de l'arrêté ministériel paru le 10 mars 2020. Les modalités de ces matchs à huis-clos seront définies demain lors du Bureau du Conseil d’Administration de la LFP", précise le texte.

15h30: Le nombre de cas confirmés en France grimpe à 1.606, soit 194 nouveaux cas, et 30 décès, annonce le Ministère de la Santé cet après-midi

14h32: La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, "légèrement fiévreuse", a annulé tous ses rendez-vous mardi, en attendant le résultat d'un test de dépistage du nouveau coronavirus, a-t-on appris auprès de la Chancellerie.

La garde des Sceaux, 64 ans, "a ressenti un peu de fièvre ce (mardi) matin et préféré annuler, par précaution, un déplacement prévu ainsi qu'un rendez-vous avec le Premier ministre", a-t-on indiqué au ministère.

La ministre "vient d'être testée" pour le Covid-19, a-t-on ajouté, précisant que les résultats de ce test seraient connus en fin de journée.

Lundi, le ministre de la Culture Franck Riester a été testé positif au coronavirus. Premier membre du gouvernement contaminé, il est confiné chez lui et son état "n'est pas inquiétant du tout", selon le ministre de la Santé Olivier Véran.

Mardi matin, la présidence a annoncé que Patrick Strzoda, directeur de cabinet du président Emmanuel Macron et l'un de ses plus proches collaborateurs, allait télétravailler chez lui car il avait été au contact d'un cas positif au nouveau coronavirus la semaine dernière.

Ces derniers jours, cinq députés et deux membres du personnel de l'Assemblée nationale ont été contaminés par le nouveau coronavirus.

Mme Belloubet s'est notamment rendue la semaine dernière au Sénat, pour le vote sur le projet de loi relatif au parquet européen, et à l'Assemblée nationale, pour la séance des questions d'actualité au gouvernement.

Après l'annonce de la contamination de M. Riester, 46 ans, Matignon avait rappelé que les règles de prudence étaient les mêmes "pour les ministres que pour tous les Français", ce qui signifie que les cas suspects ou présentant des symptômes sans gravité sont priés de rester chez eux, en liaison avec les autorités médicales.

Avec au moins 25 décès et 1.412 cas de Covid-19 confirmés, la France reste le deuxième pays européen le plus touché derrière l'Italie.

Les mesures de protection contre la contagion ont été renforcées depuis mardi autour du chef de l'Etat et à l'Elysée, avec un espace créé autour de lui, l'arrêt des réunions dans ses bureaux. Pour autant M. Macron n'a pas renoncé à ses déplacements et s'est rendu mardi matin dans un centre d'appel 15 du Samu à Paris.

14h13: Le Ministre de la Culture Franck Riester s'exprime pour la première fois depuis l'annonce de sa contamination. Sur Facebook, il déclare:

"Chers amis,

Comme vous le savez, hier soir à Paris, j’ai été diagnostiqué positif au Coronavirus.

Je tiens avant toute chose à vous rassurer sur mon état de santé : je vais bien. Je souffre aujourd’hui des symptômes classiques d’une grippe. Je vous remercie sincèrement pour vos témoignages de soutien et vos vœux de prompt rétablissement qui m’ont particulièrement touché.

Suite à l’annonce la semaine dernière de cas avérés de Coronavirus – Covid 19 à l’Assemblée nationale, j’avais pris, en responsabilité, la précaution de ne pas participer aux réunions publiques organisées ce samedi par notre équipe ou aux échanges directs et prolongés avec les Columériennes et Columériens.

Ces derniers jours, j’ai strictement respecté les préconisations sanitaires qui m’ont été communiquées et j’ai privilégié les moyens téléphoniques et numériques pour communiquer avec les membres de notre équipe. Je ne suis donc entré en contact physique direct avec aucun de mes colistiers ni avec les personnes que j’ai pu croiser.

Je tiens à rappeler que je ne souffrais d’aucun symptôme ce week-end. Des symptômes bien caractéristiques d’un état grippal ne sont apparus qu’hier matin. La décision a donc été prise de me faire tester hier midi.

Aujourd’hui placé en quatorzaine à mon domicile, je continuerai de travailler à distance avec les équipes du ministère et continuerai de rester en lien étroit avec l’équipe de campagne. En revanche, je ne serai malheureusement plus en mesure de faire campagne sur le terrain.

Mais comme j’ai pu le dire précédemment, une liste, c’est avant tout un collectif !

J’ai donc toute confiance en Laurence PICARD et en nos colistiers pour poursuivre avec détermination notre campagne sur le terrain, pour vous présenter les 100 propositions de notre projet et répondre à toutes vos questions.

Chers amis, le scrutin de dimanche prochain est d’une importance capitale pour l’avenir de Coulommiers ! Soyez sûrs que dans ce contexte, chaque voix, votre voix, sera décisive pour élire l’équipe qui aura la responsabilité de la gestion de notre ville.

Merci à tous pour votre soutien et restons pleinement mobilisés pour ce scrutin essentiel pour notre ville et ses habitants !

Je compte sur vous, vous pouvez compter sur moi !"

13h35: Christophe Castaner: "Il est recommandé aux électeurs de ramener leur propre stylo d'encre bleue ou noire indélébile pour émarger".

En revanche, "un électeur portant un masque chirurgical ne pourra être autorisé à voter que dans le cas où il est identifiable".

Et d'ajouter que "l'électeur devra pouvoir être maintenu à une distance suffisante de chaque personne dans les bureaux de vote (1 mètre environ)" et pourra se laver les mains sur place.

12h40: "Nous sommes au tout début de cette épidémie" du nouveau coronavirus en France, a souligné mardi le président français Emmanuel Macron après avoir visité dans la matinée un centre d'appel des services des urgences dans un hôpital à Paris.

"Nous sommes au tout début de cette épidémie, il faut être très clair, lucide (...) nous sommes organisés, et en particulier nos Samus affrontent le début de cette crise", a déclaré Emmanuel Macron, adressant un message de soutien et de reconnaissance au personnel médical.

Concernant un passage en stade 3, Emmanuel Macron a déclaré : "Il faut être très pragmatique. Les différentes régions et départements sont dans des stades très différenciés aujourd'hui".

12h39: Patrick Strzoda, directeur de cabinet d’Emmanuel Macron, va être testé après avoir été au contact d’un porteur du virus. Par mesure de précaution, il a été confiné chez lui.

«Patrick Strozda a été en contact avec une personne testée positivement la semaine dernière, il ne développe aucun symptôme», a dit cette source, confirmant une information de M6. «Il télétravaille de chez lui par mesure de précaution vis-à-vis du chef de l’Etat et sera testé aujourd'hui ou demain». «Son adjoint assure la continuité», a-t-elle ajouté.

12h31: Le président chinois Xi Jinping, en visite surprise à Wuhan, a jugé l'épidémie "pratiquement jugulée" à l'épicentre du Covid-19, selon des propos rapportés mardi par un média d'Etat.

"Les premiers résultats ont été obtenus en stabilisant la situation et en renversant la tendance à Wuhan et au Hubei", la province environnante où quelque 56 millions d'habitants sont placés en quarantaine depuis fin janvier, a dit M. Xi, cité par l'agence officielle Chine nouvelle.

12h27: 450 manifestations sportives ont été annulées ou reportées à cause du coronavirus en France, annonce la Ministre des Sports Roxana Maracineanu. Près de 2 millions de spectateurs sont concernés par cette situation.

12h16: La compagnie aérienne British Airways a annoncé mardi avoir annulé tous ses vols de la journée vers l'Italie après le confinement de l'ensemble du pays en raison de l'épidémie de coronavirus.

Interrogée par l'AFP, une porte-parole de British Airways a confirmé l'annulation des vols vers et depuis l'Italie mardi. Elle a précisé que "tous les clients qui devaient voyager aujourd'hui (mardi) ont été contactés", sans donner de précisions sur d'éventuelles annulations pour les prochains jours.

11h35: Face à la propagation de l'épidémie, les dirigeants européens doivent se concerter aujourd'hui par visioconférence pour coordonner leurs actions, selon l'Elysée, le président Emmanuel Macron réclamant "plus de coordination européenne et internationale".

En France, où certaines écoles sont fermées et les grands rassemblements interdits, "il faut faire en sorte que l'épidémie soit la plus courte et la plus petite possible", a souhaité le ministre de la Santé Olivier Véran qui a donné des nouvelles rassurantes de son collègue de la Culture. L'état de santé de M. Riester, "pas hospitalisé", "n'est pas inquiétant du tout", a précisé M. Véran.

Les membres du gouvernement "doivent se conformer aux gestes barrières et, s’ils ont été en contact avec des personnes malades, contrôler régulièrement leur température et prévenir les services de santé en cas de symptômes", a-t-on insisté à Matignon.

L'Elysée a nettement renforcé les mesures de protection autour d'Emmanuel Macron et de ses collaborateurs, en limitant visites et réunions, mais le chef de l'Etat compte poursuivre ses déplacements, a indiqué l'Elysée.

Cinq députés et deux membres du personnel de l'Assemblée nationale ont également été contaminés par le coronavirus, dont deux élues ayant participé aux réunions de la commission des affaires culturelles.

Avec au moins 25 décès et 1.412 cas de Covid-19 confirmés, la France reste le deuxième pays européen le plus touché derrière l'Italie.

11h22: Le bilan officiel en France passe à 30 décès, annonce la Direction générale de la Santé

11h21: Emmanuel Macron est arrivé mardi matin au centre d'appel (15) du Samu de l'hôpital parisien Necker-Enfants malades, pour le quatrième d'une série de déplacements consacrés à la crise du coronavirus.

Ce centre d'aide d'urgence reçoit actuellement 6.000 appels par jour, deux fois plus qu'en temps normal et a mis en place une organisation renforcée en mobilisant des étudiants en médecine et des médecins retraités.

«Le président souhaite adresser un message de soutien et de reconnaissance à des personnels fortement mobilisés, en pointe du dispositif de prévention et de lutte contre le coronavirus, qui font face à une demande d'information exponentielle du public qui doit apprendre à ne pas saturer le 15, numéro qui doit être réservé aux urgences vitales», a indiqué l'Elysée.

11h11: Un femme âgée de 49 ans, originaire du Pas-de-Calais et porteuse du Coronavirus, est décédée au CHU de Lille. Une annonce faite par la préfecture du Pas-de-Calais à La Voix du Nord.

10h54: A ce stade, le coronavirus ne provoque pas de pénurie de médicaments aujourd'hui en France. Mais, l'agence européenne du médicament alerte sur un risque à plus long terme

10h36: Les grandes Bourses asiatiques rebondissaient mardi, soulagées par la remontée des prix du pétrole après leur krach de la veille et par de nouveaux espoirs de mesures budgétaires des gouvernements pour soutenir l'économie mondiale vacillante à cause du coronavirus.

Les prix du pétrole remontaient fortement vers 06H15 GMT, le baril de brut américain WTI gagnant 7,61% à 33,50 dollars et le baril de Brent de la mer du Nord prenant 8,06% à 37,13 dollars.

Les deux contrats avaient perdu environ 25% la veille, dans la foulée de la guerre des prix lancée par l'Arabie saoudite après l'échec de négociations en fin de semaine dernière avec la Russie, provoquant une violente tempête lundi sur les Bourses mondiales, déjà apeurées par l'épidémie de coronavirus.

Après un bref vent de panique en début de séance, dans la foulée de la dégringolade de Wall Street la veille, la pire depuis 2008, la Bourse de Tokyo a un peu relevé la tête mardi.

L'indice vedette Nikkei a clôturé mardi sur un gain de 0,85% à 19.867,12 points, contre un plongeon de 5% la veille. L'indice élargi Topix a pris 1,28% à 1.406,68 points.

10h30: Les autorités sanitaires américaines ont exhorté lundi les personnes les plus susceptibles de tomber gravement malades, notamment les plus âgées, à faire des stocks de provisions et de médicaments afin de se préparer à rester chez elles. Boston a aussi annulé son défilé de la Saint-Patrick.

10h19: La province chinoise du Hubei annonce une levée partielle des restrictions aux déplacements

09h45: Le point sur la situation ce matin

Soixante millions d'Italiens priés de rester chez eux, au moment où la Chine, d'où est parti le coronavirus, semble voir la fin du tunnel: Rome applique mardi des mesures sans précédent dans le monde pour lutter contre l'épidémie, tandis que le président chinois Xi Jinping se rend pour la première fois à l'épicentre du Covid-19.

La maladie, qui a déjà tué plus de 4.000 personnes, est proche de la pandémie, a reconnu l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle a aussi gravement contaminé les places financières, qui redressaient toutefois la tête mardi matin en Asie.

"Tutti a casa" (tous à la maison), "tout ferme": les titres de la presse italienne résument mardi le décret signé par le chef du gouvernement Giuseppe Conte, qui étend à tout le pays les mesures drastiques confinant depuis dimanche un quart de la population du nord de la péninsule.

"Je vais signer un décret que l'on peut résumer ainsi: +Je reste chez moi+. (...) L'Italie tout entière deviendra une zone protégée", a-t-il affirmé sur un ton grave. Tous les Italiens devront "éviter les déplacements" sauf pour aller travailler, se ravitailler ou encore pour des soins médicaux. Les rassemblements sont également prohibés.

Dès lundi soir, à Rome ou Naples, des supermarchés ont été pris d'assaut.

Ces nouvelles mesures ne prévoient pourtant pas "de limiter les transports publics, afin de garantir la continuité" de l'activité économique "et de permettre aux gens d'aller travailler", a assuré M. Conte.

L'Italie, membre du G7, devient ainsi le premier pays de la planète à généraliser des mesures aussi draconiennes pour tenter d'enrayer la progression du coronavirus, qui a déjà fait 463 morts et plus de 9.000 cas dans la péninsule.

La Chine a certes confiné elle aussi plus de 50 millions de personnes à leur domicile dans la province du Hubei d'où était partie l'épidémie en décembre, mais aucun pays n'a pris de telles mesures à l'échelle de tout son territoire.

Signe d'un retour espéré à la normale, le président chinois s'est rendu mardi en visite à Wuhan, la capitale du Hubei placée en quarantaine depuis fin janvier avec ses 11 millions d'habitants.

La Chine semble sortir de l'ornière avec seulement 17 décès en 24 heures et une progression quotidienne de la maladie (19 cas) au plus bas depuis janvier.

Alors que le régime communiste a été accusé d'avoir tardé à réagir après l'apparition du nouveau coronavirus en décembre, la visite du numéro un chinois devrait donner lieu à une débauche de propagande dans les médias.

M. Xi a ainsi échangé avec des malades et du personnel médical par visioconférence, d'après des photos publiées par des médias d'Etat.

Le dernier bilan chinois a fait franchir à la planète le cap des 4.000 morts, selon un comptage établi par l'AFP.

09h33: Le pape François a demandé mardi aux prêtres "d'avoir le courage de sortir et d'aller voir" les malades atteints du coronavirus, lors de sa messe du matin prononcée dans sa résidence hôtelière, la maison Sainte Marthe.

"Prions le Seigneur également pour nos prêtres, pour qu'ils aient le courage de sortir et d'aller visiter les malades, portant la force de la parole de Dieu et l'Eucharistie, et d'accompagner le personnel médical et les bénévoles dans le travail qu'ils accomplissent" auprès des malades, a-t-il dit.

07h54: Un protocole de vigilance a été mis en place autour du président de la République pour filtrer au maximum les visiteurs qui ont accès à son bureau et plus aucune remise de décoration ne figure à son agenda selon France Info.

07h00: Le gouvernement italien étend les restrictions de déplacement à tout le pays. Le président du Conseil italien Giuseppe Conte a ordonné ce lundi soir d'"éviter les déplacements dans toute l'Italie". Avant d'interdire tout rassemblement ou manifestation à partir de mardi matin. Les déplacements ne seront donc autorisés que pour des raisons professionnelles ou de santé, et l'ensemble des établissements scolaires vont être fermés jusqu'au 3 avril.

"Il n'y a plus de temps à perdre. (...) restez chez vous" , a-t-il déclaré.

Quant au championnat de football, il sera suspendu.

Les transports publics continueront toutefois de fonctionner, a précisé Giuseppe Conte.

06h23: Le ministre français de la Culture Franck Riester a été contaminé par le nouveau coronavirus, a indiqué lundi son cabinet à l'AFP, soulignant qu'il était "en forme" et à son domicile parisien.

"Le ministre a été testé positivement aujourd'hui" après avoir manifesté des "symptômes", a précisé le cabinet, notant que Franck Riester avait passé plusieurs jours la semaine dernière à l'Assemblée nationale où plusieurs cas où été confirmés.

06h13Confusion sur les chiffres des victimes en France hier soir

Le directeur général de la santé prend la parole comme tous les soirs à 19h15 hier et annonce:

'En France, nous sommes toujours au stade 2 avec une évolution inévitable vers une épidémie. 1.412 cas confirmés et 25 morts. Près de 38 cas en France. 65 cas graves ont été enregistrés. Mais de son côté, Santé Publique annonce  sur son site internet une forte hausse des victimes avec 30 morts en France et 1.412 personnes infectées en France selon un bilan à 15h. Interrogé sur la différence de bilan entre le site Santé Publique France sur le nombre de morts, le DG de la santé indique "ne pas avoir données consolidées et ne pouvoir parler que de 25 victimes mais faire toute confiance à Santé Publique France qui évoque 30 morts"

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Harriet
11/mars/2020 - 06h47

Je rejoins l'avis de @Bengalister ...

Le stade 3 est factuellement atteint ... On nous préviendra probablement après les élections ...

J'en veux pour preuve la situation dans les hôpitaux, l'amie de ma fille (externe comme elle) est dans un service pneumologie où le nombre de cas ne cesse d'augmenter et où seuls les internes ont "droit" à des masques et encore quand ils en portent ! Car l'un deux toussait depuis plusieurs jours et a finalement été mis en arrêt car atteint par le Covid-19 ...

Pendant ce temps il a pu infecter à la fois soignants et patients ...

Ma fille via son amie probablement aussi ( vu que sans symptômes déclarés elles continuent à aller en cours et  voir des patients )

Quand va t-on prendre des mesures pour équiper les hôpitaux en masques ?

Alors oui, nous ne sommes qu'au tout début de l'épidémie (comme le disait hier E. Macron) mais visiblement nous sommes incapables de la maîtriser ...

Portrait de hummerH2
10/mars/2020 - 18h14
Tenvalacruchealo a écrit :

Pourquoi attendre d'être au niveau de l'Italie pour fermer les écoles et confiner les gens? Vu que l'on y va tout droit ,tant qu'a avoir une crise économique autant faire un gros arrêt d'un coup plutôt que traîner en longueur...et perdre des vies 

Il semblerait que la France joue plutôt la carte ralentissement de l'épidémie, contrairement à l'Italie qui a mal gérée la crise au départ et se retrouve aujourd'hui débordée car son système d’accueil hospitalier est bien moindre que le système Français.

En gros, d'après ce qu'un épidémiologiste expliquait ce matin, dans le cas de l'italie, le pays s'est laissée déborder au départ, c'est pour ça que l'épidémie va très vite, c'est la raison pour laquelle le système de santé italien se trouve débordé, mais quand la courbe d'une épidémie monte très vite, elle redescend aussi très vite !

 

Toujours selon lui, jouer la carte du ralentissement, permets à la courbe de monter moins vite, aux autorités de mieux gérer la crise, au système d'acceuil hospitalier de ne pas se retrouver débordé,  mais la courbe descendente sera aussi moins rapide, donc si tout se passe comme les autorités le prévoient,  l'épidémie devrait durer plus longtemps en France, mais moins "violente".

 

PS: Que personne ne m'engueule !!! smiley , je n'affirme rien,  je répète ce qu'un épidémiologiste racontait ce matin ! smiley

 

 

 

Portrait de Tenvalacruchealo
10/mars/2020 - 17h47

Pourquoi attendre d'être au niveau de l'Italie pour fermer les écoles et confiner les gens? Vu que l'on y va tout droit ,tant qu'a avoir une crise économique autant faire un gros arrêt d'un coup plutôt que traîner en longueur...et perdre des vies 

Portrait de Kateadams
10/mars/2020 - 16h18

En une semaine : Emmanuel à Naples en pleine épidémie avec plusieurs ministres

Emmanuel à l'Elysée organise une fashion soirée avec deux cent représentants de la mode venant de tous les pays touchés par la maladie

Emmanuel à l'Ehpad dit qu'il ne faut surtout pas rendre visite à nos aînés

Emmanuel s'offre une soirée au théâtre alors que des centaines de manifestations annulées

Emmanuel en réunion à l'Elysée avec tous ses ministres et spécialistes de la santé

Emmanuel sur les Champs Elysées escortés de ses 200 sbires pour inaugurer un café tenu par des handicapés qu'il enlace et serre contre lui sans aucune précaution

Mais ...

Emmanuel a mis en place un protocole pour filtrer au maximum les visiteurs qui ont accès son bureau, Strzoda, directeur de son cabinet confiné chez lui 

et l'on nous dit "L'Elysée a nettement renforcé les mesures de protection autour d'Emmanuel Macron et de ses collaborateurs, en limitant visites et réunions, mais le chef de l'Etat compte poursuivre ses déplacements, a indiqué l'Elysée".

Emmanuel au Samu alors que dans son entourage de plus en plus de personnes touchées. 

Emmanuel dit : Je compte sur vous, vous pouvez compter sur moi. Il faudra alors nous expliquer l'incohérence, l'illogisme et l'irresponsabilité de ses actes. 

  

Portrait de tantan
10/mars/2020 - 15h59

Pourquoi les média ne parlent jamais de nombre de 64300 guérisons dans le monde

 

Portrait de minou75
10/mars/2020 - 10h01 - depuis l'application mobile

R.I.P ...???