31/01/2020 17:11

Gilles Beyer, l’ex-entraîneur de patinage accusé de viols par Sarah Abitbol, a été démis de ses fonctions par le club parisien des Français volants

Le club parisien des Français volants a démis de ses fonctions son manager général Gilles Beyer, accusé de viols et d’agressions sexuelles de 1990 à 1992 par la figure du patinage artistique français Sarah Abitbol, a indiqué vendredi le club. Cette «mise à l’écart de toute fonction et activité» du «délégué général Gilles Beyer, avec effet immédiat et sans limite de temps», «résulte des graves accusations portées à l’encontre de ce dernier à travers un grand nombre de médias», peut-on notamment lire dans un «communiqué interne», publié sur le site internet du club.

«Le Club tient à exprimer à ses adhérentes et adhérents toute son émotion et s’engage à déployer la plus grande attention et la plus grande énergie pour conserver la confiance que les pratiquantes, pratiquants et leur famille lui accordent depuis de nombreuses années en termes d’accueil et d’encadrement», ajoutent les Français volants, le club de patinage artistique et de hockey sur glace basé à Bercy.

Champion de France de patinage en 1978, puis directeur des équipes de France et entraîneur national dans les années 80 et 90, Gilles Beyer apparaissait encore jeudi comme «manager et conseiller technique» sur le site internet du club présidé par son frère, Alain Beyer.

Dans un livre paru jeudi («Un si long silence», Plon), Sarah Abitbol, multimédaillée européenne et médaillée de bronze mondiale en couple en 2000, l’accuse de l’avoir violée et agressée sexuellement entre 1990 et 1992, la première fois lors d’un stage de jeunes à La Roche-sur-Yon. Gilles Beyer a contesté les faits.

Au début des années 2000, sur la base d’un signalement de parents, Beyer a fait l’objet d’une enquête judiciaire qui n’a pas abouti, puis d’une enquête administrative, qui a conduit le ministère à mettre fin à ses fonctions de conseiller technique sportif, c’est à dire d’agent d’Etat rattaché à une fédération, le 31 mars 2001, a confirmé le ministère à l’AFP. Malgré cette mise à l’écart, Gilles Beyer a poursuivi sa carrière aux Français volants et a effectué plusieurs mandats au bureau exécutif de la Fédération française des sports de glace (FFSG) jusqu’en 2018.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Angelussauron
1/février/2020 - 13h32
somiaire a écrit :

La seule chose que tout le monde sait et dont nous sommes certains... c'est que quelqu'un l'accuse d'avoir fait quelque chose de répréhensible il y a vingt ans. Quelqu'un de notre entourage pourrait faire de même pour vous, pour moi,  sachant que, ni lui ni vous ni moi , ne pourrions rien prouver, à charge ou à décharge !

 

Vous avez pas dû avoir toutes les infos, il a reconnu les faits alors certes en les minimisant mais même minime soit il ce genre de geste est répréhensible par la loi.

Maintenant c'est pas le soucis actuel pour moi, car il sera condamné par la loi donc il purgera une peine sans parler du regard de la société envers lui, c'est de savoir qui était au courant de ça? qui a protégé durant des années des gens comme ça? Et pour ce genre de personnage déjà condamné par le passé comment ils ont pu passé des diplômes pour travailler avec des enfants?

Pour moi ce sont les questions les plus importantes et il n'y pas que les fédérations sportives, le ministère des sports qui doivent se remettre en question mais également l'éducation nationale où dans le passé on a vu des directeurs d’école déjà condamné pour des faites quasiment similaire et qui était encore directeur d'école à la fin de leur condamnation.

Bref il y a du boulot mais ce travail est essentiel.

Portrait de somiaire
1/février/2020 - 12h46
vévert88 a écrit :

Et alors ? Pour toi ça doit le dédouaner de ses horreurs ? Il ne sera pas condamné pour ce crime. Peut-être pour d'autres qu'il aurait commis et qui viendraient à être dévoilés. En tout cas, maintenant, tout le monde sait.....

La seule chose que tout le monde sait et dont nous sommes certains... c'est que quelqu'un l'accuse d'avoir fait quelque chose de répréhensible il y a vingt ans. Quelqu'un de notre entourage pourrait faire de même pour vous, pour moi,  sachant que, ni lui ni vous ni moi , ne pourrions rien prouver, à charge ou à décharge !

Portrait de Angelussauron
1/février/2020 - 09h02
hummerH2 a écrit :

les faits auraient eu lieu entre 1990 et 1992, et JF Lamour a été ministre des sports entre 2002 et 2004.

A mon avis, vous n'accusez pas le bon ministre des sports de l'époque ...

 

Et puis sincèrement peu importe le ministre de l'époque, je doute qu'il soit au courant de ce qui se passe dans les fédérations c'est tellement opaque dans certaines d'entre elles. Il faudrait réformer pour plus de transparence mais malheureusement certaines fédérations sont tellement puissantes.

Je prends l'exemple de la fédération de foot qui rapporte plus à l'état qu'elle ne coute donc à partir de là difficile de leur dire quelque chose et de les reformer ils sont autonome dans leur mode de fonctionnement.

Je ne sais pas trop la proportion pour les autres fédérations mais à mon avis pour le patinage et le tennis ça doit être pareil et quasiment autonome financièrement (même si il y a moins d'argent que le foot).

Portrait de Pierma
31/janvier/2020 - 20h15 - depuis l'application mobile

Donc elle s’exprime 20 ans après.... donc tout ce qu’elle dit est vrai et tout ce qu’il dit lui est faux. Et on le vire. Le jugement est fait sans enquête. Moi je dis simplement 1) présomption d’innocence, 2) Étudions ce que dit cette dame 20 ans après 3) écoutons ce qui dit son ancien entraîneur. Pour l’heure bla bla bla... on ne sait rien sauf ce qu’elle raconte aux médias....

Portrait de hummerH2
31/janvier/2020 - 19h45
vévert88 a écrit :

Jean-François LAMOUR, ministre des sports de l'époque, était également au courant.

les faits auraient eu lieu entre 1990 et 1992, et JF Lamour a été ministre des sports entre 2002 et 2004.

A mon avis, vous n'accusez pas le bon ministre des sports de l'époque ...

Portrait de minou75
31/janvier/2020 - 18h57 - depuis l'application mobile

Il y a prescription...!!!

Portrait de Loveusa51
31/janvier/2020 - 17h34

Enfin !!  Il en aura fallut du temps.....