30/01 17:34

Les députés disent «non» à un congé de 12 jours en cas de décès d'un enfant car cela "pénaliserait l'entreprise"

L'Assemblée nationale a autorisé jeudi le don de RTT en cas de décès d'un enfant mais retoqué d'extrême justesse la proposition initiale du groupe UDI-Agir d'instaurer un congé de deuil de 12 jours plutot que 5, les oppositions dénonçant une "mesquinerie". L'octroi de 12 jours de congés n'a été rejeté que par 40 voix contre 38, au terme d'un débat qui s'est rapidement envenimé. Le texte du groupe centriste, examiné dans le cadre d'une journée dédiée à ses propositions ("niche parlementaire"), avait été adopté en commission la semaine dernière, mais sans cette mesure phare.

Le rapporteur, Guy Bricout (UDI-Agir), a tenté dans l'hémicycle de revenir au texte initial, arguant que 5 jours n'était "pas à la hauteur" pour "reprendre pied suite à la mort d'un enfant" et en appelant à l'"humanité" de ses collègues. Il a rappelé que chaque année en France, 4.500 enfants meurent avant d'avoir atteint la majorité. En réponse, Sereine Mauborgne (LREM) a défendu la "possibilité pour l'employeur de créer un compte de don", la ministre du Travail Muriel Pénicaud mettant aussi en avant un "élan de solidarité" avec le don de RTT pour un collègue endeuillé. Mais les oppositions sont montées au créneau, disant leur "honte" du refus de la majorité d'étendre le congé, à l'instar de Pierre Cordier (apparenté LR). "On parle de la tragédie des tragédies", "douze jours, je pensais que ça passerait comme une lettre à la poste", a lancé l'insoumis François Ruffin, dénonçant une majorité "mesquine". C'est une conception de la solidarité nationale "qui m'échappe", a encore jugé Moetai Brotherson, membre du groupe à majorité PCF, tandis que l'ex-LREM Agnès Thill a raillé "une humanité à géométrie variable" chez ses ex-collègues.

Jean-Christophe Lagarde (UDI-Agir) a dit son "incompréhension", estimant que ce congé devait être "pris en charge par la nation" et pas renvoyé à des dons entre collègues. Mme Pénicaud lui a répondu que le texte centriste tel que rédigé ne reposait pas sur la solidarité nationale, mais sur un congé "payé 100% par l'entreprise". Après le rejet du congé de 12 jours, Brigitte Kuster (LR) a tancé une majorité "incapable d'écouter". "Quand on s'achète de la générosité à bon prix sur le dos des entreprises, c'est quand même un peu facile", lui a répondu Sereine Mauborgne (LREM), suscitant de vives protestations dans l'hémicycle. La proposition de loi a finalement été adoptée en première lecture par 46 voix et 37 abstentions. L'Assemblée a par ailleurs rejeté une autre proposition de loi du groupe centriste, qui entendait interdire le cumul d'une pension de retraite et de revenus d'activité pour les personnes nommées au sein des autorités administratives et autorités publiques indépendantes (Autorité de sûreté nucléaire, Conseil supérieur de l'audiovisuel...).

Le ministre des Relations avec le Parlement Marc Fesneau a renvoyé à un décret actuellement en préparation au Conseil d'Etat. Autre texte rejeté in extremis, celui de la députée Sophie Auconie, qui visait à lutter contre la déshérence des retraites supplémentaires. Les députés de gauche comme l'Insoumis Eric Coquerel ou Moetai Brotherson, membre du groupe à majorité PCF, en ont profité pour dénoncer le projet de réforme des retraites du gouvernement, qui pousserait, selon eux, les Français à aller vers ce système complémentaire par capitalisation. Le vote a été très serré: sur 43 votants, avec trois abstentions, 20 députés ont voté pour, et 20 contre, l'égalité valant rejet du texte.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Kevin 29
31/janvier/2020 - 16h31
Quid49 a écrit :

La priorité de Mme Penicaud ne sont pas les drames des français mais de défendre la Charia et d'ouvrir des enquêtes poyr blaspheme encers l'islam ! Chose pas vu à l'encontre d'une religion depuis Charles X !!!!

Et c est elle qui a mis a disposition des cabines téléphonique poyr les criminels sachant qu'ils ne parlent pas souvent français, il ont ainsi légalement un moyen pour developoer leur trafic depuis les prisons !!!!

Elle a instaurer aussi les caresses de poney et de cochon d'inde pour les criminels afi  de les reinsérer..

Bref Penicaud pro charia et français en detresse face au pire drame pour un parent leur fait un doigt d'honneur !!!

Écoeurant !! Loi faite par un clan.

#stopislam

#stopismamocollabos

#stopvoilesetbarbu

#jesuisMila

#jesuistoujourscharlie

#patriotisme

#franceperipherique

 

Pericaud = ministre du travail

Belloubet=ministre de la justice

#jécrisdelamerde

Portrait de OnlyPat
31/janvier/2020 - 11h17

Je me demande tous les jours si Marine Le Pen aurait fait pire ?

Portrait de Merlinot49
31/janvier/2020 - 07h32

par contre ils ont également voté non à l'interdiction du "cumul d'une pension de retraite et de revenus d'activité pour les personnes nommées au sein des autorités administratives et autorités publiques indépendantes (Autorité de sûreté nucléaire, Conseil supérieur de l'audiovisuel...)"......comme quoi c'est bien le fric qui nous gouverne....

Portrait de Rogers 33
31/janvier/2020 - 00h56

C'est vraiment dégueulasse , surtout que ca doit être très rare, donc un peu de compassion et de generosité dans ces cas là ne mettent pas en danger les finances de l'entreprise !

Portrait de Martha Smith
30/janvier/2020 - 23h35

Quels ordures ces députés parasites !

Portrait de vévert1416
30/janvier/2020 - 23h04
piedsdansleplat a écrit :

quel rapport de l'argent entre la perte d'un enfant et la rentabilité d'une entreprise. Quel est le plus important prendre le temps de se poser pour faire le point après un tel drame ? Ignoble

Entièrement d'accord. D'autant que reprendre rapidement le travail dans un tel état d'esprit ne doit pas être des plus évidents.

Portrait de piedsdansleplat
30/janvier/2020 - 23h01

quel rapport de l'argent entre la perte d'un enfant et la rentabilité d'une entreprise. Quel est le plus important prendre le temps de se poser pour faire le point après un tel drame ? Ignoble

Portrait de vévert1416
30/janvier/2020 - 22h30

40 voix contre 38. Où étaient donc les 499 autres députés ???? Peu leur importe. Ils seront payés. Et après ça on critiquera les grévistes......