28/01 09:18

Le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, annonce que le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets seront interdits fin 2021

Le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets seront interdits fin 2021 en France, a annoncé ce mardi le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume sur BFMTV et RMC. Ces pratiques étaient très controversées et remises en question, notamment par les associations de défense du bien-être animal. Le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets, pratiqués dans de nombreux élevages français, seront interdits fin 2021, a annoncé ce mardi le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume. Une annonce dans le cadre d'un plan pour l'amélioration du bien être animal.

Le ministre a également annoncé, sur BFMTV et RMC, avoir, avec notamment l'Allemagne et l'Espagne, décidé la mise en place "à partir de l'année prochaine" d'un étiquetage "sur le bien-être animal".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lilou.St.Bo
30/janvier/2020 - 03h01

Pourquoi pas tout de suite ? smiley

Portrait de CuiCui
28/janvier/2020 - 20h20

Putin 2 ans smiley

Portrait de shansa
28/janvier/2020 - 13h43

Je n'y crois pas une seconde   Les mauvais traitements continueront ou alors il faudrait des inspecteurs partout et ce n'est pas possible 

Portrait de Greenday2013
28/janvier/2020 - 13h34
Wouhpinaise a écrit :

Pourquoi attendre 2 ans ?

Le temps que les éleveurs concernés trouvent les moyens financiers et les méthodes pour changer de façon de faire ?

Portrait de Micheldu17.02
28/janvier/2020 - 13h05

Concernant l' abattage rituel ? Animaux égorgés tout vifs ?......Rien ?.....smiley....smiley

Portrait de Panurge
28/janvier/2020 - 12h10

De toute façon les antispecistes et les animalistes veulent l’interdiction de l’élevage ! Donc ce n’est qu’un début...

Portrait de .Kazindrah.
28/janvier/2020 - 11h19
Wouhpinaise a écrit :

Pourquoi attendre 2 ans ?

En effet. D'ici là,  combien encore de millions de malheureux animaux martyrisés par l'homme, l'homme qui n'a vraiment rien d'humain dans ce genre d'ignoble pratique.

Portrait de hummerH2
28/janvier/2020 - 10h55

Dans le même ordre:

"En 2022, tous les œufs en boîtes devront être issus d'élevage de plein air"

 

Qui se souviens de cette promesse électorale du candidat Macron ???

 

Portrait de Wouhpinaise
28/janvier/2020 - 10h12
Foofur a écrit :

Hélas, il faut laisser le temps aux entreprises qui utilisent ces pratiques de trouver des solutions alternatives. 

Pour la castration des porcelets, la solution est on ne peut plus simple : l'anesthésie locale. Pour les poussins, une technique a été mise au point en Allemagne : détecter le sexe du poussin dans l'oeuf et ainsi l'écarter du couvoir quand c'est un mâle. Après, reste le coût de ces mesures qui impactera forcément le prix de vente.

Portrait de Foofur
28/janvier/2020 - 10h00
Wouhpinaise a écrit :

Pourquoi attendre 2 ans ?

Hélas, il faut laisser le temps aux entreprises qui utilisent ces pratiques de trouver des solutions alternatives. 

Portrait de nina83
28/janvier/2020 - 09h55

Quand il s'agit d'augmenter les impots ou les taxes, ça va très vite, et là il faudra attendre 2 ans pour ces pauvres bêtes..... c'est lamentable. Et il y a tellement d'autres lois à mettre en place en faveur des animaux.....

Portrait de Wouhpinaise
28/janvier/2020 - 09h40

Pourquoi attendre 2 ans ?

Portrait de Ninie76700
28/janvier/2020 - 09h30

Et pourquoi pas maintenant  !!! Ce serait bien également de mettre en place des contrôles pour être sûr que certains éleveurs malveillant respecte la loi, qu'on les  castres à vif pour voir ce que ça leur fait. Les animaux peuvent au moins être élevé et partir dignement.

Il y a beaucoup d'éleveurs qui respectent leurs animaux  heureusement.