09/01 13:02

La justice brésilienne ordonne à Netflix de retirer "La première tentation du Christ" dans laquelle Jésus entretient une relation homosexuelle

La justice brésilienne a ordonné  à Netflix de retirer de son offre de vidéos en ligne "La première tentation du Christ", une fiction dans lequel Jésus semble entretenir une relation homosexuelle. Un juge en deuxième instance de Rio de Janeiro, Benedicto Abicair, a expliqué qu'il avait pris cette décision à la demande de l'association catholique Centro Don Bosco de la Fe y la Cultura, afin de "calmer les esprits" au sein de "la communauté chrétienne et la société brésilienne" jusqu'à une décision de justice sur le fond de l'affaire. La demande de retrait avait été rejetée en première instance et la décision rendue mercredi peut faire l'objet d'un appel. Netflix et la société de production, Porta dos Fundos, à l'origine de cette fiction, ont indiqué à l'AFP n'avoir pas encore été informées de cette décision.

"La première tentation du Christ", disponible sur Netflix depuis le 3 décembre, raconte sur le ton de la comédie loufoque une soirée familiale surprise au cours de laquelle Jésus arrive en compagnie d'un autre homme, visiblement homosexuel. Ce scénario a suscité la colère des associations catholiques brésiliennes et des milieux conservateurs.

"Nous sommes en faveur de la liberté d'expression, mais est-ce que ça vaut la peine de s'en prendre à la foi de 86% de la population ? La question est posée", a réagi sur Twitter Eduardo Bolsonaro, le fils du président brésilien Jair Bolsonaro. Des milliers de personnes ont également signé une pétition demandant le retrait de sa fiction L'évêque de Pernambouc (est), Henrique Soares da Costa, a indiqué de son côté avoir annulé son abonnement à Netflix, assurant sur sa page Facebook que la plate-forme, "incitée par une force démoniaque (...) offrait dans sa programmation +Spécial Noël+ un film blasphématoire, vulgaire et irrespectueux de notre Dieu et Seigneur Jésus-Christ".

Le 24 décembre, le siège de la maison de production à Rio De Janeiro a été la cible de cocktails Molotov qui n'ont pas fait de victimes. La police a identifé un des attaquants, Eduardo Fauzi Richard Cerquis, après avoir analysé les enregistrements de caméras vidéo. Fauzi, arrêté en 2013 pour avoir frappé le secrétaire à la Sécurité de l'Etat de Rio de Janeiro, a déjà été condamné une vingtaine de fois pour agressions ou menaces. Il avait pris la fuite en Russie et figurait sur une liste de personnes recherchées par Interpol.

Porta dos Fundos, qui produit essentiellement des comédies depuis sa création en 2012, avait déjà fait parler d'elle en 2018 après la diffusion, également sur Netflix pendant la période de Noël, d'une autre fiction racontant cette fois le lendemain de cuite des apôtres après la dernière cène, dans un scénario rappelant celui du film américain à succès "Very bad trip". Cette fiction avait remporté un prix dans la catégorie comédie aux Emmy Awards en 2019.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Juillet2307
10/janvier/2020 - 07h17
JusteOne a écrit :
Excusez moi mais 13 mecs qui se baladent sur les routes pdt de nombreuses années, ça devait les chatouiller un peu.

smiley

Portrait de LesRipoublicains
9/janvier/2020 - 23h13
minou75 a écrit :
On vit vraiment la fin d'une civilisation...Tout part en vrille !!!

C'est pas faux !

Dieu n'a que 2000 ans d'existence, alors que l'univers en a 13.7 milliards d'années.

Il y a à peu près autant de grains de sable sur Terre que d'étoiles dans l'univers.

A cette échelle, la Terre, bien plus petite qu'une étoile ferait environ la taille d'un atome.

La Terre n'est rien à l'échelle de l'univers. Les religions empoisonnent le monde depuis trop longtemps, avec des croyances d'un autre âge, et on commence enfin à s'en rendre compte. Alors oui, c'est un peu la fin de la civilisation ... des croyances.

Portrait de LesRipoublicains
9/janvier/2020 - 23h01
JusteOne a écrit :
Excusez moi mais 13 mecs qui se baladent sur les routes pdt de nombreuses années, ça devait les chatouiller un peu.

sur la route ... toute la sainte journée smiley

Portrait de LesRipoublicains
9/janvier/2020 - 22h59
isidore75 a écrit :
Ah bon jesus n’est pas pas homosexuel ?

Je pense que si.

Ne disait il pas : "aimez-vous mes frères" ?

Portrait de LesRipoublicains
9/janvier/2020 - 22h57

La justice brésilienne est vraiment incompréhensible !

Car il est de notoriété maintenant que l'Église catholique est la plus grande communauté homosexuelle du monde, et que si seul le pape semble n'en pas faire partie, les 80 sous-papes qui animent la machine vaticane sont largement partie prenante (comme l'ex cardinal américain Theodore Mc Carrick ou le cardinal australien George Pell pour les cas qui ont défrayé la chronique en 2019).

Difficile dans ce cas d'imaginer que le tout premier grand gourou n'eut pas été lui même un homo, puisque ses dignes successeurs qui colportent la parole divine le sont quasiment tous  !

Bref, il y a là une belle hypocrisie de la part de la justice brésilienne à vouloir cacher que le Christ ne fut pas homo. Au moins, une chose est sure, c'était à minima un homo-sapiens, personne ne pourra le nier !

Portrait de JusteOne
9/janvier/2020 - 16h56 - depuis l'application mobile

Excusez moi mais 13 mecs qui se baladent sur les routes pdt de nombreuses années, ça devait les chatouiller un peu.

Portrait de Angelussauron
9/janvier/2020 - 16h24
Ninie76700 a écrit :

Exactement sur les catholiques on peut taper à tout-va par contre faut pas toucher aux autres religions sous peine de représailles, je ne vois pas pourquoi notre religion ne serait pas respecter au moins autant que les autres

Ça se voit que vous avez pas vu Messiah sur Netflix justement.Les musulmans en prennent pour leur grade comme toutes les religions qui seront remis à plat suite au passage du messie. Je vais pas plus spoiler que ça je vous conseille de regarder cette série proche d'un Homeland mais plus fantastique/religieux.

Portrait de Climato
9/janvier/2020 - 14h00

Bravo à la justice brésilienne. Ce film est une provocation inutile envers les Chrétiens pacifiques. Netflix n'osera en revanche jamais faire de film anti-Mahomet de peur de finir entre 4 planches. Les cathos c'est sans risques.

Portrait de minou75
9/janvier/2020 - 13h57 - depuis l'application mobile

On vit vraiment la fin d'une civilisation...Tout part en vrille !!!

Portrait de Ninie76700
9/janvier/2020 - 13h57
Climato a écrit :

Bravo à la justice brésilienne. Ce film est une provocation inutile envers les Chrétiens pacifiques. Netflix n'osera en revanche jamais faire de film anti-Mahomet de peur de finir entre 4 planches. Les cathos c'est sans risques.

Exactement sur les catholiques on peut taper à tout-va par contre faut pas toucher aux autres religions sous peine de représailles, je ne vois pas pourquoi notre religion ne serait pas respecter au moins autant que les autres