29/12 16:50

Grève Jour 25 - La SNCF et la RATP publient les prévisions de trafic pour demain et ce n'est pas brillant ! Et ce sera encore pire pour le 1er et le 2 janvier....

16h48: Du côté de la RATP, les lignes 1 et 14 fonctionneront normalement, 11 lignes de métro seront en partie assurées et un RER A et B (zone RATP) sur deux roulera entre 6 heures 30 et 20 heures.

16h24: La SNCF publie à l'instant ses prévisions de trafic pour demain et ce n'est pas brillant !

TRANSILIEN : 1 sur 4

TER : 4 sur 10 

TGV : 1 train sur 2 - Axe Est : un train sur deux. Axe Atlantique : un train sur deux. Axe Nord : trois trains sur cinq. Axe Sud-Est : un train sur deux.

Intersecteurs : trois trains sur dix.

Ouigo : un train sur deux.

International : trafic perturbé

Intercités : 1 sur 4

Pour les deux jours suivants, le trafic sera en recul avec 35% des trains le 1er janvier et 50% le 2 janvier, a indiqué le groupe ferroviaire

08h13: Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, accuse le gouvernement d'organiser "le bordel" et de jouer "le pourrissement" du conflit sur la réforme des retraites, au 25e jour d'un mouvement social déjà plus long que celui de 1995.

"À l'origine, nous avions encore des réunions prévues en janvier. Mais d'un seul coup, le calendrier s'est accéléré. Ils se sont dit  +on va leur coller les ultimatums pendant les fêtes de Noël+. Emmanuel Macron se veut l'homme du nouveau monde, mais il imite Margaret Thatcher", cingle le dirigeant cégétiste dans un entretien au Journal du Dimanche.

Pour Philippe Martinez, "les grévistes sont déterminés" à obtenir le retrait du projet de "système universel" de retraite par points voulu par l'exécutif, qu'il juge "individualiste".

"Il y a une vraie colère. Bien sûr, 24 jours sans être payé, c'est dur. Mais ce conflit est le reflet de deux ans et demi de souffrance", fait valoir le numéro un de la CGT, "surpris de la solidarité qui se manifeste", notamment à travers des cagnottes de soutien.

"Pendant ce temps, le gouvernement joue le pourrissement". Et même il "organise le bordel", assure Philippe Martinez, évoquant la circulation de trains "aux trois quarts vides" et la suspension - sur laquelle la SNCF est revenue - de l'offre de transports pour les enfants voyageant seuls. "Le gouvernement fait pleurer dans les chaumières pour jeter le discrédit sur les grévistes", estime le secrétaire général de la CGT.

Selon lui, "avec la grève, on obtient toujours quelque chose. Regardez, depuis deux semaines, on apprend chaque jour que tel ou tel régime spécial sera finalement maintenu".

Philippe Martinez attend que le président de la République, lors de ses voeux pour la nouvelle année mardi soir, reconnaisse "que la majorité des gens ne sont pas contents, qu'il s'est trompé".

"Il a dit qu'il avait changé, qu'il était prêt à l'écoute... Où est l'acte II du quinquennat ? Aujourd'hui, il joue avec le feu: avec le Rassemblement national aux aguets, attiser les rancœurs est dangereux", met en garde le responsable cégétiste.

06h30: Il va falloir marcher aujourd'hui à Paris avec un trafic quasi nul pour le métro parisien. 

Pour la journée de demain, lundi, le trafic devrait être encore très perturbé mais des améliorations significatives par rapport à vendredi dernier sont prévues. Pour le métro, les lignes 1, 14 et Orlyval fonctionneront normalement toute la journée alors que 11 lignes seront assurées partiellement. Le RER A et le RER B circuleront à raison d'un train sur deux entre 6h30 et 20 heures et trois bus sur quatre circuleront. Malgré ces améliorations, la RATP invite tous les voyageurs qui en ont la possibilité à différer leurs déplacements ou à privilégier un autre mode de transport.

17h15: La manifestation s'est terminée dans le calme Place du Châtelet à Paris après quelques incidents sans gravité cet après-midi - Vidéo

16h27: La police vient de donner l'ordre de dispersion Place du Châtelet à Paris

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Nono75
30/décembre/2019 - 22h12
B612 a écrit :

Vous oubliez de préciser que ce même rapport relativise ensuite les sommes que vous citez en comparant celles-ci avec le montant des pensions des retraités du secteur pouvant etre comparable dans le privé, c'est-à-dire celui des transports. Car il faut comparer ce qui est comparable. Et là l'écart est moindre. Page 55 tableau 13 :

Montants mensuels brut moyen de la pension de droit direct pour les salariés à carrière complète. (NB : les chiffres sont moins importants car les statistiques concernent des salariés nés entre 1940 et 1946. Mais on voit tout de même un resserrement de l'écart) :

Moyenne : SNCF et RATP 2170 € / Secteur privé 1750 €

Premier quartile : SNCF et RATP 1620 € / Secteur privé 1260 €

Médiane : SNCF et RATP 1920 € / Secteur privé : 1550 €

Troisième quartile : SNCF et RATP 2490 € / Secteur privé 1930 €

Chiffres officiels DREES.

Donc là on a plutôt un écart de 25% environ. Certes les salariés du public gagnent mieux, mais pas deux fois plus. 

En fait de rapport il ne cite que ce qui fait sensation, histoire d'ajouter de la violence aux propos.

Ce n'est pas la première fois qu'il se fait reprendre. Mais jamais il n'accepte les chiffres des autres, toujours mieux expliqués que les siens qu'il jette en pâture à la plèbe.

Évidemment que si on compare aux salaires des cadres dans une grande entreprise du CAC 40 on va avoir des montants en rapport et défavorables aux retraités RATP.

Mais il préfère comparer ce qui n'est pas comparable, répétant benoîtement ce qu'il entend à gauche à droite (François Langlet ou Pascal Praud, deux grandes pointures impartiales c'est bien connu).

Portrait de Nono75
30/décembre/2019 - 22h08
popeye55 a écrit :

C'est vous qui êtes malhonnête à  ne pas vouloir dire que les retraites de la RATP sont au moins 2 fois plus élevées que celles du secteur privé . Bien sûr  que ces chiffres sont exacts, ce sont ceux de la Cour des Comptes (3705 euros brut par mois). Ce qu'il faut préciser c'est qu'il s'agit de chiffres bruts (mais idem pour le secteur privé) et qu'ils s'agit de chiffres pour une carrière complète pour les retraités de 2017. Il faut également préciser que tous les agents ne partent pas avec une retraite complète à  la RATP (soit parce qu'ils ont travaillé ailleurs, soit parce qu'ils partent avant d'avoir tous leurs trimestres. De ce fait la moyenne réellement constatée est 2856 euros, chiffres officiels de la DREES, ce qui est au moins le double du secteur privé !!!

Alléluia !!! Maintenant tu acceptes un nouveau chiffres BRUT.

Avec un peu de chance tu vas bientôt comprendre que tu compares une entreprise parisienne composée en bonne partie de catégories ayant des qualifications supérieures à la France entière.

France entière avec ses commerçants, ses agriculteurs, ses emplois mal payés, ses femmes, ses salariés précaires, ses rentrées tardives sur le marché du travail, ses salaires inférieurs car en IDF les salaires sont supérieurs à ceux de la province, etc.

Donc comparer UNE entreprise pleine de qualifiés supérieurs à la France entière, t'as pas l'impression que tu fais un amalgame ?

Allez encore un chiffre : la DREES donne aussi 2 357 € bruts en 2017 pour le montant moyen des pensions par les agents de la RATP en retraite (y compris donc ceux ayant liquidé leur droit avant 2017).

Portrait de B612
30/décembre/2019 - 22h02
popeye55 a écrit :

C'est vous qui êtes malhonnête à  ne pas vouloir dire que les retraites de la RATP sont au moins 2 fois plus élevées que celles du secteur privé . Bien sûr  que ces chiffres sont exacts, ce sont ceux de la Cour des Comptes (3705 euros brut par mois). Ce qu'il faut préciser c'est qu'il s'agit de chiffres bruts (mais idem pour le secteur privé) et qu'ils s'agit de chiffres pour une carrière complète pour les retraités de 2017. Il faut également préciser que tous les agents ne partent pas avec une retraite complète à  la RATP (soit parce qu'ils ont travaillé ailleurs, soit parce qu'ils partent avant d'avoir tous leurs trimestres. De ce fait la moyenne réellement constatée est 2856 euros, chiffres officiels de la DREES, ce qui est au moins le double du secteur privé !!!

Vous oubliez de préciser que ce même rapport relativise ensuite les sommes que vous citez en comparant celles-ci avec le montant des pensions des retraités du secteur pouvant etre comparable dans le privé, c'est-à-dire celui des transports. Car il faut comparer ce qui est comparable. Et là l'écart est moindre. Page 55 tableau 13 :

Montants mensuels brut moyen de la pension de droit direct pour les salariés à carrière complète. (NB : les chiffres sont moins importants car les statistiques concernent des salariés nés entre 1940 et 1946. Mais on voit tout de même un resserrement de l'écart) :

Moyenne : SNCF et RATP 2170 € / Secteur privé 1750 €

Premier quartile : SNCF et RATP 1620 € / Secteur privé 1260 €

Médiane : SNCF et RATP 1920 € / Secteur privé : 1550 €

Troisième quartile : SNCF et RATP 2490 € / Secteur privé 1930 €

Chiffres officiels DREES.

Donc là on a plutôt un écart de 25% environ. Certes les salariés du public gagnent mieux, mais pas deux fois plus. 

Portrait de popeye55
30/décembre/2019 - 14h02
Nono75 a écrit :

Lol

Mais PERSONNE NE DIT QUE CES CHIFFRES SONT FAUX !

C'est juste que tu fais exprès de ne pas comprendre, évidemment la VÉRITÉ et la RÉALITÉ ne servent pas ton discours.

Ce que tu demandes aux autres (l’honnêteté) ne t'étouffe pas car lorsqu'on explique et que l'on démontre que ces chiffres ne sont que des chiffres, éloignés de la réalité tu ne sais que répondre toujours la même chose : Cour des comptes, bla bla bla.

Mais même la Cour des comptes explique que ces montants ne sont pas à prendre au pied de la lettre.

Et pourquoi refuser les vrais chiffres de la Caisse de retraite de la RATP elle même alors que c'est quand même elle qui paye les pensions ? Tu vas les accuser de mentir peut être ?

C'est qui parlait d'honnêteté ?...

C'est vous qui êtes malhonnête à  ne pas vouloir dire que les retraites de la RATP sont au moins 2 fois plus élevées que celles du secteur privé . Bien sûr  que ces chiffres sont exacts, ce sont ceux de la Cour des Comptes (3705 euros brut par mois). Ce qu'il faut préciser c'est qu'il s'agit de chiffres bruts (mais idem pour le secteur privé) et qu'ils s'agit de chiffres pour une carrière complète pour les retraités de 2017. Il faut également préciser que tous les agents ne partent pas avec une retraite complète à  la RATP (soit parce qu'ils ont travaillé ailleurs, soit parce qu'ils partent avant d'avoir tous leurs trimestres. De ce fait la moyenne réellement constatée est 2856 euros, chiffres officiels de la DREES, ce qui est au moins le double du secteur privé !!!

Portrait de Nono75
30/décembre/2019 - 13h18
popeye55 a écrit :

Ces chiffres sont issus du rapport sur les régimes spéciaux de la Cour des Comptes de juillet 2019, page 53. Je précise, car certains me l'ont fait remarquer, qu'il s'agit d'une carrière complète. Vous pouvez vérifier, c'est facile avec Internet et si vous êtes honnête, vous le direz !

Lol

Mais PERSONNE NE DIT QUE CES CHIFFRES SONT FAUX !

C'est juste que tu fais exprès de ne pas comprendre, évidemment la VÉRITÉ et la RÉALITÉ ne servent pas ton discours.

Ce que tu demandes aux autres (l’honnêteté) ne t'étouffe pas car lorsqu'on explique et que l'on démontre que ces chiffres ne sont que des chiffres, éloignés de la réalité tu ne sais que répondre toujours la même chose : Cour des comptes, bla bla bla.

Mais même la Cour des comptes explique que ces montants ne sont pas à prendre au pied de la lettre.

Et pourquoi refuser les vrais chiffres de la Caisse de retraite de la RATP elle même alors que c'est quand même elle qui paye les pensions ? Tu vas les accuser de mentir peut être ?

C'est qui parlait d'honnêteté ?...

Portrait de fdupont
30/décembre/2019 - 11h05 - depuis l'application mobile

Greve jour 4655788: faut peut être penser a travailler les gars...mdr

Portrait de francaz33
30/décembre/2019 - 01h31

de nombreux agents de la sncf voudraient reprendre le travail mais martinez les en empêche il faudrait qu'il offre son salaire de 4200 euros me disait un agent

Portrait de lysniais
29/décembre/2019 - 22h20

Ce  cher Martinez rémunéré 4200€ par mois par vos cotisations de smicard, de subventions publiques (vos impôts hein!) et de cotisations patronales sur la masse salariale (ça c'est culotté quand même) se fout de votre gueule. La paye tombera toujours. Il peut pousser les salariés à la rue, ruiner les entreprises, augmenter le chômage, il s'en tape royalement le coquillard de vos gueules et vous le suivez comme des moutons à l'abattoir! Je m'adresse bien sur aux feignasses de grévistes de la SCNF et de la RATP.

Et puis cette cagnotte reversée aux grévistes, c'est du travail déguisé. Au pays du travail et de l'argent gratuits interdits, on en fait des grévistes professionnels. Allo les URSSAF et le fisc, votre avis?

Portrait de popeye55
29/décembre/2019 - 21h55
Nono75 a écrit :

Laisse, il va te sortir que c'est la Cour des comptes, repris par François Langlet et Pascal Praud, bla bla bla.

Sauf qu'il oublie volontairement de tout dire.

Ces montants ont été fact checkés et expliqués : il s'agit de montant bruts (déjà ça change un peu) pour une carrière complète, pour des personnes nées à une certaine période.

En outre ce sont des moyennes, forcément il y en a qui gagnent plus, d'autres moins.

C'est un montant pour ceux qui ont pris leur retraite en 2017, depuis et pour encore quelques années les gens doivent cotiser plus longtemps pour avoir le taux plein, mais ça aussi on oublie de le mentionner.

Lorsque je lui ai fait remarquer qu'il était compliqué de comparer une entreprise comme la RATP appliquant les règles du public (même salaire pour les femmes, droits forts pour les femmes, beaucoup plus de cadres, salaires supérieurs à Paris, etc.) au reste des Français (avec donc les femmes du privé, les agriculteurs, les commerçants, salaires moins élevés en France qu'à Paris, etc.) bizarrement plus de son, plus d'image.

Lorsqu'on fact checke on arrive à un montant de 2 856 € brut.

La RATP donne elle même son propre chiffre moyen cette fois et on est à 2 357 € brut.

Donc comme je le lui ai fait remarquer, on peut faire dire n'importe quoi aux chiffres.

Mis il faut avoir honnêteté intellectuelle de tout citer, pas juste ce qui arrange.

 

Et c'est pareil pour la SNCF.

Oui ils peuvent partir super tôt pour certains, sauf que ce ne sera pas à taux plein.

Il s'agit des chiffres officiels de la Cour des Comptes et je précise pour une carrière complète à la RATP. Je sais que ça embête énormément les agents RATP, EDF, SNCF de donner ces chiffres mais c'est la réalité. Ce qu'il faut dire également c'est que dans le privé ce chiffre est divisé par 2,5 soit environ 1400 euros. Alors ne comptez par sur moi pour défendre ces privilégiés égoïstes et fainéants qui sont toujours en grève  !!!!

Portrait de popeye55
29/décembre/2019 - 21h49
Vertonik a écrit :

D'ou tenez vous ces chiffres????

A titre d'information mon mari qui était agent sncf chef de brigade entretien voie niveau maîtrise à une pension de retraite de 1220€

Alors arrêter de gonfler les chiffres comme le fait le gouvernement MERCI

Ces chiffres sont issus du rapport sur les régimes spéciaux de la Cour des Comptes de juillet 2019, page 53. Je précise, car certains me l'ont fait remarquer, qu'il s'agit d'une carrière complète. Vous pouvez vérifier, c'est facile avec Internet et si vous êtes honnête, vous le direz !

Portrait de Nono75
29/décembre/2019 - 19h01
Vertonik a écrit :

D'ou tenez vous ces chiffres????

A titre d'information mon mari qui était agent sncf chef de brigade entretien voie niveau maîtrise à une pension de retraite de 1220€

Alors arrêter de gonfler les chiffres comme le fait le gouvernement MERCI

Laisse, il va te sortir que c'est la Cour des comptes, repris par François Langlet et Pascal Praud, bla bla bla.

Sauf qu'il oublie volontairement de tout dire.

Ces montants ont été fact checkés et expliqués : il s'agit de montant bruts (déjà ça change un peu) pour une carrière complète, pour des personnes nées à une certaine période.

En outre ce sont des moyennes, forcément il y en a qui gagnent plus, d'autres moins.

C'est un montant pour ceux qui ont pris leur retraite en 2017, depuis et pour encore quelques années les gens doivent cotiser plus longtemps pour avoir le taux plein, mais ça aussi on oublie de le mentionner.

Lorsque je lui ai fait remarquer qu'il était compliqué de comparer une entreprise comme la RATP appliquant les règles du public (même salaire pour les femmes, droits forts pour les femmes, beaucoup plus de cadres, salaires supérieurs à Paris, etc.) au reste des Français (avec donc les femmes du privé, les agriculteurs, les commerçants, salaires moins élevés en France qu'à Paris, etc.) bizarrement plus de son, plus d'image.

Lorsqu'on fact checke on arrive à un montant de 2 856 € brut.

La RATP donne elle même son propre chiffre moyen cette fois et on est à 2 357 € brut.

Donc comme je le lui ai fait remarquer, on peut faire dire n'importe quoi aux chiffres.

Mis il faut avoir honnêteté intellectuelle de tout citer, pas juste ce qui arrange.

 

Et c'est pareil pour la SNCF.

Oui ils peuvent partir super tôt pour certains, sauf que ce ne sera pas à taux plein.

Portrait de Vertonik
29/décembre/2019 - 18h20
popeye55 a écrit :

Compte tenu de leur niveau de retraite, il me paraissait évident que la RATP (3700 euros en moyenne pour une carrière complète) et la SNCF (2950 euros pour une carrière complète) ne lâcheraient pas prise. J'ose espérer que le gouvernement l'avait anticipé et compris...

D'ou tenez vous ces chiffres????

A titre d'information mon mari qui était agent sncf chef de brigade entretien voie niveau maîtrise à une pension de retraite de 1220€

Alors arrêter de gonfler les chiffres comme le fait le gouvernement MERCI

Portrait de popeye55
29/décembre/2019 - 17h01

Compte tenu de leur niveau de retraite, il me paraissait évident que la RATP (3700 euros en moyenne pour une carrière complète) et la SNCF (2950 euros pour une carrière complète) ne lâcheraient pas prise. J'ose espérer que le gouvernement l'avait anticipé et compris...

Portrait de Ninie76700
29/décembre/2019 - 14h56
Panurge a écrit :

En tout cas la cgt a permis à certains commerçants et à leurs Personnels de ne plus se poser de question au sujet des transports.. car ils ont définitivement fermé leurs commerces!

Exactement, ( je ne dit pas qu' il ne faut rien négocié mai la CGT c'est rien pas de négociations ) il y en a qui vont tout perdre, pour des exigences d'un autre temps, c'est vraiment injuste

Portrait de Panurge
29/décembre/2019 - 13h30
Ninie76700 a écrit :

Les pauvres commerçants, restaurateurs et professionnels du tourisme de la région parisienne principalement, j'ai mal au coeur eux. Elle est belle l'image de la France 

Tout ça pour une bande d'andouilles qui refusent de négocier sans parler de certains qui veulent garder des avantages d'un autre temps comme  la RATP par exemple.

En tout cas la cgt a permis à certains commerçants et à leurs Personnels de ne plus se poser de question au sujet des transports.. car ils ont définitivement fermé leurs commerces!

Portrait de Ninie76700
29/décembre/2019 - 10h01

Les pauvres commerçants, restaurateurs et professionnels du tourisme de la région parisienne principalement, j'ai mal au coeur eux. Elle est belle l'image de la France 

Tout ça pour une bande d'andouilles qui refusent de négocier sans parler de certains qui veulent garder des avantages d'un autre temps comme  la RATP par exemple.

Portrait de LaLouise
29/décembre/2019 - 08h53

C'est Martinez qui le fout le bordel en refusant la négociation. Comme toutes ces personnes assoiffées de pouvoir et de gloire il fait durer son plaisir au détriment des gens qui galèrent, contrairement à lui qui est un nanti !

Portrait de CTmieuxAvant
29/décembre/2019 - 08h20 - depuis l'application mobile

Diviser pour mieux régner ! Un vieil adage qui a fait ses preuves de siècle en siècle.