17/12 15:18

Lille : Un "engin explosif artisanal" a été projeté contre des policiers sans faire de blessés - Une bouteille était remplie d'un liquide non identifié et de clous - 2 suspect interpellés par la police

Deux mineurs ont été interpellés, , après l'explosion d'une  bouteille d'eau remplie d'acide et contenant des clous, près de policiers qui étaient en faction devant la gare Lille Flandres, a appris franceinfo de source proche de l'enquête. L'explosion de la bouteille n'a fait ni blessé ni dégât.

Selon les informations recueillies par franceinfo et France Bleu Nord, les faits se sont produits vers 12h30, devant la gare Lille Flandres, dans le centre-ville de Lille (Nord). La bouteille, contenant selon les premières analyses de l'acide, de l'aluminium et des clous, a été lancée au sol en direction des policiers qui se trouvaient en faction à l'extérieur de la gare

L'un des policiers s'est retourné et a alors constaté qu'une petite bouteille remplie d'un liquide marron roulait dans leur direction. Les policiers ont eu le temps de s'écarter et de demander aux passants de s'écarter, tandis que la bouteille enflait avant d'exploser, envoyant des projections à environ cinq mètres. Personne n'a été blessé.

« Les policiers ont écarté les passants et se sont eux-mêmes écartés. L’engin, une bouteille, a ensuite explosé sur le parvis de la gare sans faire de blessé », a déclaré à l’AFP Jean-François Papineau, en précisant qu’une enquête avait été ouverte par le procureur de la République de Lille. Un autre suspect, présent également dans le cortège, a été interpellé vers 16 h. "Les deux hommes, très jeunes, ont été remis à la PJ de Lille."

Un témoin qui a vu un individu faire rouler la bouteille en direction des policiers et l'exploitation des caméras de vidéo-surveillance ont permis aux forces de l'ordre d'identifier un individu, accompagné d'une autre personne. Ils ont été interpellés peu après et placés en garde à vue. L'enquête est confiée à la police judiciaire. Les policiers ont effectué des relevés sur les débris de la bouteille explosive, pour y recueillir des traces et des indices. Il ne restait que le bouchon et trois vis, le reste ayant été dissous par l'acide.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djibou35
18/décembre/2019 - 17h11

une potence une corde et hop problème résolu

Portrait de clal
17/décembre/2019 - 16h38 - depuis l'application mobile
geneve a écrit :

et après, on dira que ce sont les policiers qui attaquent..... 

@geneve L’un n’empêche pas l’autre, si çà ne vous dérange pas d’être objectif

Portrait de geneve
17/décembre/2019 - 15h42

et après, on dira que ce sont les policiers qui attaquent.....