08/12 09:39

Le célèbre aventurier Mike Horn qui était en perdition dans l'Antarctique est sauvé ainsi que ses deux coéquipiers : "Ils sont sains et saufs malgré le fait d'avoir perdu 15 kg!"

L'annonce a été faite en anglais sur le compte Instagram de l'aventurier avec la photo des 3 hommes, Mike Horn et ses amis sont sauvés. Le texte explique: "Vers minuit hier soir, Pangea, le navire de Mike Horn parti à son secours, a reçu un appel de la Lance pour annoncer que Mike, @borgeousland, @aleksandergamme et @polarbengt sont finalement revenus au bateau sains et saufs. Nous publierons une mise à jour plus détaillée une fois que nous aurons plus d'informations, mais pour l'instant, il est temps de laisser nos deux héros se reposer bien mérités et se remettre de l'incroyable exploit qu'ils viennent d'accomplir !"

Et c'est un vrai soulagement, car le message précédent était des plus inquiétant, l'aventurier, n'hésitait pas à expliquer que la fin était proche : "Quand tu sais que la fin est proche, les jours paraissent de plus en plus longs. Nous nous sentons de plus en plus fatigués et fragiles. Nous estimons avoir perdu chacun entre 10 et 15 kg, et nous n'étions pourtant pas très gros au début... Comme vous pouvez l'imaginer, on rêve tous les deux de nourriture, surtout depuis ces dernières semaines." 

Cette traversée de l'océan Arctique s'inscrit dans le projet «Pole2Pole», dont l'objectif est de faire le tour de la planète par les deux pôles. Une aventure lancée le 8 mai 2016 à Monaco, lorsque le Pangeae avait mis le cap sur le pôle Sud, achevant la traversée de l'Antarctique en février 2017. Avec cette aventure, Mike Horn souhaitait « explorer la culture et la nature des régions éloignées, en partageant ses expériences et ses découvertes avec le grand public ».

Partis de Nome, en Alaska, le 25 août dernier à bord du navire Pangaea, Mike Horn et son acolyte Borge Ousland se sont donnés pour objectif de traverser l'océan Arctique. Les deux hommes ont atteint la mer de glace le 12 septembre, et se déplacent depuis à skis de randonnée, tirant derrière eux des traîneaux sur lesquels sont stockés leurs vivres.

En début de semaine, Mike Horn est tombé dans l'eau glacée, après que la glace a cédé sous son poids. Une mésaventure attribuée au réchauffement climatique. L'aventurier s'en est sorti avec une belle frayeur et a commencé un moment à perdre la sensation des ses extrêmités, en partie gelées. Un accident qui a poussé l'équipe à envisager un moment un plan de secours, option rapidement abandonnée.

Mais la situation était à nouveau compliquée ce mardi, après que le traîneau de Borge Ousland a rendu l'âme. «Après quatre-vingt jours passés sur la glace, quelque chose à laquelle nous n'étions pas préparés est arrivée. Le traîneau de Børge Ousland a craqué... Toute la partie avant est arrachée», a expliqué Mike Horn sur Instagram. «J'imagine qu'avec une sollicitation constante, le poids de notre équipement et le froid extrême, cela devait arriver à un moment ou à un autre. Mais pourquoi maintenant alors que c'était la dernière chose dont nous avions besoin ?».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de inasan
8/décembre/2019 - 16h12

C’est quoi le niveau des journalistes ? Premièrement, ils étaient au pôle nord, pas dans l’antarctique.(L’antarctique, il l’a aussi traversé, mais c’était avant).Deuxièmement, il n’avait pas deux coéquipiers mais un seul, ce sont deux autres explorateurs ( en plus ) qui sont venus les ravitaillés en nourriture . L’épaisseur de glace étant trop fine, leur expédition qui devait normalement se finir mi-novembre , a durée bien plus long que prévu…Celui qui a écrit le titre de l’article n’a aucune idée de ce dont il parle … niveau zéro du journalisme … pour lui, l’exploit ça serait déjà de savoir de quoi il parle !

Portrait de inasan
8/décembre/2019 - 16h11

Normal 0 false false false EN-US JA X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:8.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:107%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri",sans-serif; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;}

Portrait de nina83
8/décembre/2019 - 11h19

Bon, il va rentrer se mettre au chaud et fêter la fin d'année en famille, ça va peut-être le rendre plus prudent à l'avenir ???? hum, je crois pas non, mais il est vraiment borderline lui !

Portrait de bib
8/décembre/2019 - 11h05
L-ancien-voyageur a écrit :

En titre ils sont en Antarctique, dans le texte ils sont dans l'arctique, il y a juste
40 000km d'écart. Mais bon c'est dimanche......

 

40 000 km est la circonférence de la terre,

la distance entre l'Arctique et l'Antarctique est de quelques 18 000 km

et on est toujours dimanche smiley

Portrait de nataflo1
8/décembre/2019 - 10h35
jarod.26 a écrit :
et si tout ceci était du pipo :p

Un bon plan com!!!!

Portrait de L-ancien-voyageur
8/décembre/2019 - 10h29

En titre ils sont en Antarctique, dans le texte ils sont dans l'arctique, il y a juste 40 000km d'écart. Mais bon c'est dimanche......

 

Portrait de bib
8/décembre/2019 - 09h59

Bravo ! le sauvetage comme la tentative de parcours sont un exploit !

Portrait de jarod.26
8/décembre/2019 - 09h56
et si tout ceci était du pipo smiley