27/11/2019 18:10

Disparition d'Estelle Mouzin en 2003: Le tueur en série Michel Fourniret a été mis en examen pour "enlèvement et séquestration suivis de mort"

Le tueur en série Michel Fourniret, entendu aujourd'hui dans le cadre de la disparition d'Estelle Mouzin en 2003, a été mis en examen pour "enlèvement et séquestration suivis de mort".

Le tueur en série Michel Fourniret était entendu par la juge chargée de l’enquête sur la disparition d’Estelle Mouzin. L’audition, réalisée dans le cadre d’un «interrogatoire de première comparution», a débuté vers 14H00 dans le bureau de la juge d’instruction parisienne Sabine Khéris, qui a récupéré l’enquête en juillet.

Le tueur en série a jusqu’à présent toujours nié son implication dans la disparition d’Estelle Mouzin, survenue le 9 janvier 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne), expliquant qu’il se trouvait ce jour-là à son domicile de Sart-Custinne, en Belgique. En guise d’alibi, l'«ogre des Ardennes» invoque un appel téléphonique passé à son fils le soir des faits pour son anniversaire. Son fils n’avait alors pas décroché mais l’appel a été attesté par des relevés téléphoniques.

Cette version est cependant fragilisée par les déclarations de son ex-épouse Monique Olivier, qui a raconté jeudi dernier à la juge avoir elle-même passé ce coup de téléphone, à la demande de son mari. «Cela signifie que Michel Fourniret n’était pas à Sart-Custinne le jour de la disparition d’Estelle Mouzin. Il était ailleurs», a assuré l’avocat de Monique Olivier, Me Richard Delgenes.

Le tueur en série se trouvait-il à Guermantes, village situé à 250 km de son domicile belge, à ce moment-là? «On sait qu’à l’époque il partait plusieurs jours». Mais «situer et dater ses absences de janvier 2003, c’est un peu compliqué aujourd’hui», a souligné Me Delgenes.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions