24/11 10:31

Un gardien de prison du centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne mis en examen dans une affaire de trafic de stupéfiants selon le Procureur de la République

Cinq personnes, dont deux détenus et un agent du centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne, ont été mises en examen et écrouées dans une affaire de trafic de stupéfiants, en lien avec des introductions en prison de téléphones portables, a-t-on appris  de sources judiciaires. Les deux autres personnes écrouées sont la femme d'un détenu et un homme qui faisait l'objet d'un placement sous surveillance électronique à son domicile.

En tout, onze personnes, dont deux agents pénitentiaires, avaient été placées en garde à vue mardi 19 novembre, en parallèle à des perquisitions dans des cellules. Déférés ce vendredi, les cinq suspects ont été mis en examen et placés en détention provisoire pour trafic de stupéfiants, l'agent de l'administration pénitentiaire étant également mis en examen pour "remise à détenus par un agent chargé de la surveillance des détenus, d'objets ou substances quelconques en violation de la loi", a indiqué dans un communiqué le procureur de Poitiers Michel Garrandaux.

Le procureur a expliqué que "les cinq personnes déférées ont été placées sous mandat de dépôt dans divers établissements pénitentiaires de la région Nouvelle-Aquitaine".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de et dieu créa l infâme
24/novembre/2019 - 14h57

Il est grandement temps que le ménage soit fait dans l institut de formation pénitentiaire , car le nombre d incidents qui impliquent des stagiaires et des agents et exponentiel....! voir hallucinant...comme cette stagiaire seule a un étage filmée dans une position digne d une prostituée de bas niveau ! Oui... il est grand temps de faire le ménage dans l encadrement de cette institution !!!