20/11 19:28

Suite à son interview calamiteuse à la télévision britannique sur l'affaire Epstein, le prince Andrew "met fin à ses engagements publics"

Le prince Andrew met fin immédiatement à ses engagements publics après avoir accordé une interview calamiteuse sur l'affaire Epstein, a annoncé le Palais de Buckingham. Le membre de la famille royale avait été sévèrement critiqué par la presse britannique après avoir tenu une interview jugée "surréaliste" dans laquelle il s'exprimait pour la première sur l'amitié qui le liait à Jeffrey Epstein, le financier américain.

Dans la foulée de ses explications peu convaincantes sur son amitié avec Epstein et ses rapports sexuels présumés avec plusieurs mineures, plusieurs sponsors de renom ont déserté les organisations philanthropiques présidées par le duc d'York, à l'instar d'associations d'aide à la jeunesse et aux entrepreneurs. Par ailleurs, plusieurs universités veulent couper les liens avec celui qui assure la présidence honoraire.

Virginia Giuffre, qui s’appelait à l’époque Virginia Roberts, accuse le prince Andrew de l’avoir violée à Londres en 2001 alors qu’elle avait 17 ans, puis à deux autres reprises à New York et sur l’île privée de Jeffrey Epstein, son ami, dans les Caraïbes. Une photo est parue dans la presse, montrant le prince et la jeune fille se tenant mutuellement par la taille. A l’arrière-plan apparaît Ghislaine Maxwell, fille du magnat des médias Robert Maxwell. Plusieurs accusatrices d’Epstein ont affirmé avoir été « recrutées » par cette amie du prince et ancienne campagne du financier américain, ce qu’elle a toujours démenti.

Dans cet entretien accordé à la journaliste de la BBC Emily Maitlis et diffusé samedi soir, le prince Andrew voulait aborder les problèmes de front avec « honnêteté et humilité ». Mais l’interview a viré au fiasco. Andrew a donné l’image d’un homme désintéressé par le sort des victimes : « Il n’avait pas l’air conscient du sérieux de l’affaire, riant et souriant à plusieurs reprises pendant l’interview (…) et n’exprimant aucun regret ou inquiétude envers les victimes d’Epstein », jugeait ainsi le quotidien The Guardian.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de HomoloGay
21/novembre/2019 - 16h53
TurnLeft a écrit :

Ce qui est surréaliste c'est que ce ne soit que des célébrités friquées qui soient accusées 45 ans ou 20 ans plus tard par des filles qui se sont, malgré leurs prétendus, viols, retrouvées à maintes et maintes reprises dans les mêmes soirées qu'elles. Perso même gamine, j'aurais été victimes d'attouchement avec ce genre de personnages et dans les soirées libertines auxquelles ils participaient, je n'y serais pas retournée 2 fois. Le syndrome Asia d'Argento qui s'est fait lécher la minette pendant 5 années par Weinstein à l'insu de son plein gré. Mais comment peut-on porter crédit à des filles prétendument violées et qui en redemandent. Les véritables femmes violées, ne cherchent pas la lumière et portent plainte dans la plus grande discrétion. Et puis pour finir je remarque une chose Weinstein, Epstein, Polanski, Bruel et que sais-je n'auraient-ils pas le point commun d'être juifs ? On voudrait descendre du juif qu'on ne s'y prendrait pas mieux. Ces gens-là évoluent dans un milieu où des gamines à peine majeures prêtes à tout pour "réussir" ne reculent devant rien, j'en ai été témoin, et 45, 25 ou 20 ans après elles n'ont pas réussi donc elles viennent accuser de viol des types qui certes ont profité d'elles, mais avec leur consentement ; Tous les hommes ne sont pas des ordures et toutes les femmes ne sont pas des victimes, on a un peu tendance à l'oublier.

Donc le scoop c'est que Prince Andrew serait Juif !!! si je vous ai bien lu...

Les théories du complot, ça va un moment !!!

Portrait de colin33
21/novembre/2019 - 09h40 - depuis l'application mobile

Elle se voyait princesse ! En ce qui concerne le prince il a tout pour être heureux, pourquoi chercher l'interdit ? Pas très intelligent....

Portrait de TurnLeft
21/novembre/2019 - 02h06

Ce qui est surréaliste c'est que ce ne soit que des célébrités friquées qui soient accusées 45 ans ou 20 ans plus tard par des filles qui se sont, malgré leurs prétendus, viols, retrouvées à maintes et maintes reprises dans les mêmes soirées qu'elles. Perso même gamine, j'aurais été victimes d'attouchement avec ce genre de personnages et dans les soirées libertines auxquelles ils participaient, je n'y serais pas retournée 2 fois. Le syndrome Asia d'Argento qui s'est fait lécher la minette pendant 5 années par Weinstein à l'insu de son plein gré. Mais comment peut-on porter crédit à des filles prétendument violées et qui en redemandent. Les véritables femmes violées, ne cherchent pas la lumière et portent plainte dans la plus grande discrétion. Et puis pour finir je remarque une chose Weinstein, Epstein, Polanski, Bruel et que sais-je n'auraient-ils pas le point commun d'être juifs ? On voudrait descendre du juif qu'on ne s'y prendrait pas mieux. Ces gens-là évoluent dans un milieu où des gamines à peine majeures prêtes à tout pour "réussir" ne reculent devant rien, j'en ai été témoin, et 45, 25 ou 20 ans après elles n'ont pas réussi donc elles viennent accuser de viol des types qui certes ont profité d'elles, mais avec leur consentement ; Tous les hommes ne sont pas des ordures et toutes les femmes ne sont pas des victimes, on a un peu tendance à l'oublier.

Portrait de Lilou.St.Bo
20/novembre/2019 - 20h31

Sur la photo elle avait l'air très heureuse d'être en compagnie du prince et, d'autre part, elle l'a rencontré à plusieurs reprises et dans différents endroits appartenant au magnat. Comment, dans ce cas, ne pas croire qu'elle était tout à fait consentante et non pas violée. CQFD

Portrait de pypatche
20/novembre/2019 - 19h46
Consentante ou pas ? Main dans la main ? Ça peu être confusionnant ! ! ! Tu veux ou tu veux pas. .