17/11 07:46

Gilets Jaunes : Voici résumée en 70 secondes la journée d'hier à Paris et la flambée de violence Place d'Italie et aux Halles dans la soirée

Des flambées de violence à Paris et un retour sur les ronds-points de France: le premier anniversaire des "gilets jaunes", qui ambitionnaient de donner un second souffle à leur mouvement de contestation sociale, a été marqué samedi par le retour du chaos dans certains quartiers de la capitale. Les manifestations ont rassemblé 28.000 personnes dans toute la France, dont 4.700 à Paris, selon le ministère de l'Intérieur. La dernière participation équivalente remonte au samedi 9 mars, avec 28.600 personnes en France.

De son côté le mouvement a donné une estimation globale de 39.530 participants ce samedi, selon le "Nombre jaune". A Paris, durant deux heures en début d'après-midi, la situation est restée confuse Place d'Italie, où les forces de l'ordre ont tenté de disperser de petits groupes de casseurs, alternant charges brèves et déluge de lacrymogènes. "Au vu des violences et des exactions", la préfecture de police a demandé l'annulation de la manifestation qui devait s'élancer de cette place à partir de 14H00.

Voitures renversées ou incendiées, engin de chantier et poubelles brûlés, abribus saccagés: les assauts sporadiques de petits groupes se sont transformés en flambée de violences, ont constaté des journalistes de l'AFP, qui ont vu des manifestants blessés -dont un journaliste indépendant atteint au visage-, et des pompiers empêchés d'intervenir.

Au centre de la Place, un monument en mémoire du maréchal Juin a été dégradé. La manifestation Place d'Italie "rassemblait des individus qui ne défendaient pas une cause, mais procédaient à des destructions" et "à des attaques systématiques contre les forces de sécurité et contre les pompiers", a déclaré le préfet de police Didier Lallement à la presse.

En début de soirée, des petits groupes de manifestants ont rejoint le Forum des Halles, très fréquenté à cette heure. Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour les disperser et ont interpelé plusieurs individus. Devant une entrée de la préfecture de police, une voiture siglée police a été retournée sur le toit au milieu de la chaussée, et une autre des douanes a eu le pare-brise détruit. Il n'y a pas eu de blessé selon la PP.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de fdupont
17/novembre/2019 - 12h02 - depuis l'application mobile

Les diables Jaunes...

Portrait de Citoyen87
17/novembre/2019 - 10h15

Effectivement, j'étais aux Halles et je n'ai vu aucun GJ, que des jeunes casseurs !