12/11 10:16

Le mouvement des "gilets jaunes" a bénéficié d'une très forte médiatisation dans les journaux télévisés, selon une étude publiée ce matin

Le mouvement des "gilets jaunes" a bénéficié d'une très forte médiatisation dans les journaux télévisés, selon une étude des journaux des cinq principales chaînes françaises, publiée ce matin sur le site de la revue des médias de l'INA. "Le mouvement des +gilets jaunes+ a connu une médiatisation inédite par son ampleur", souligne l'Institut national de l'audiovisuel, avec 20 % des JT consacrés aux manifestations pendant 5 mois et, sur les chaînes d'infos en continu, plus de 14 heures quotidiennes d'information consacrées à ce mouvement social, lors des premiers week-ends de mobilisation. Le pic de la médiatisation a été atteint en décembre avec 842 sujets, soit 27 sujets par jour en moyenne dans les JT.

La médiatisation du mouvement suit ensuite le rythme hebdomadaire des appels aux blocages et aux manifestations, le samedi. Après un suivi régulier mais plus modeste des journées d'action en janvier et février, le nombre de sujets remonte le samedi 16 mars, à l'occasion d'un regain de violence à Paris.

TF1 et France 3 se distinguent par la part de sujets consacrés au mouvement (respectivement 24,7 % du JT de TF1 et 25,8 % du JT de France 3), suivies de France 2 (22 % du JT), M6 (18,9 %) puis le JT plus international d'Arte (6,3 %). Le volet économique des revendications apparaît central au début du mouvement mais est beaucoup moins médiatisé à partir de janvier. Les sujets en lien avec les débordements, les violences, y compris policières, le vandalisme et les questions de sécurité, connaissent un pic en décembre et en mars.

La polémique sur l'usage des armes utilisées par les forces de l'ordre fait l'objet de 28 sujets en janvier, tandis que l'affaire de l'ancien boxeur Christophe Dettinger frappant des gendarmes mobiles est traitée dans 14 sujets. En mars, 12 sujets se rapportent à la blessure d'une manifestante à Nice.

La médiatisation du mouvement a aussi été analysée sur LCI et BFMTV du 17 novembre 2018 au 4 janvier 2019, où l'on constate "un temps d'antenne considérable": un peu plus de 176 heures sur LCI et 184 heures sur BFMTV. Sur les chaînes d'info, les éditorialistes, "experts" et représentants des "gilets jaunes" assurent, proportionnellement, plus de commentaires que les représentants du gouvernement, davantage présents sur les grandes chaînes.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
12/novembre/2019 - 13h55

Les médias sont censés rapporter l'information, pas la créer.

Ils ont leur part de responsabilité dans les décès qui ont eu lieu à cause de ce mouvement.

Portrait de Citoyen86
12/novembre/2019 - 13h50 - depuis l'application mobile

En plus de ça, ces abrutis critiquaient ceux qui leur faisaient de la pub !

Portrait de Mimosas06
12/novembre/2019 - 11h47

Pas besoin d'une étude pour ça, c'est l'évidence même, et sans les médias ça n'aurait pas duré longtemps.

Portrait de jarod.26
12/novembre/2019 - 10h38
ce n'est pas une surprise
Portrait de lxa75
12/novembre/2019 - 10h29

Comme c'est bizarre on ne s'en pas rendu compte smiley