08/11 12:01

La redevance télé ne sera pas modulée en fonction de la taille de la famille, assure le ministre de la Culture Franck Riester

La redevance télé ne sera pas modulée en fonction de la taille de la famille, a assuré vendredi le ministre de la Culture, alors que l'avenir de cette contribution adossée à la taxe d'habitation appelée à disparaitre suscite régulièrement des débats. Dans un article publié cette semaine, Le Figaro évoquait la possibilité d'une modulation de la Contribution à l'audiovisuel public (le nom officiel de la redevance télé) "en fonction de la taille du foyer", précisant qu'il pourrait y avoir deux montants fixés, un pour les personnes seules et un pour les familles.

"Je ne confirme pas et le Premier ministre lui-même a dit que cette piste là ne serait pas retenue", a répondu Franck Riester sur Europe 1. "Je ne sais pas quel sera le mode de calcul et sur quelle taxe ou impôt sera adossé la contribution à l'audiovisuel public, ça ne sera pas en tout cas modulé en fonction de la taille de la famille", a-t-il assuré.

La redevance télé, qui génère plus de 3 milliards d'euros de recettes nettes par an, est la principale source de financement de l'audiovisuel public (France Télévisons, Radio France...). Mais elle est adossée à la taxe d'habitation qui doit être supprimée d'ici la fin du quinquennat, ce qui alimente des débats récurrents sur son avenir. Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin avait proposé au printemps de la supprimer, provoquant une levée de bouclier des défenseurs du service public.

"Nous allons devoir remplacer le système, mais nous allons maintenir un système affecté spécifiquement pour l'audiovisuel public qui permet un financement pérenne et une indépendance par rapport au pouvoir politique", a déclaré vendredi M. Riester. "Nous sommes en train d'y travailler avec Bercy et le dispositif final n'a pas été tranché. Nous avons du temps, ce sera à partir de 2022", a-t-il ajouté, évoquant parmi les "pistes" de travail la possibilité que la redevance soit adossée à l'impôt sur le revenu ou une "contribution universelle".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lilirose45
8/novembre/2019 - 17h50

Plus france télévisions se goinfre, plus les émissions sont nulles 

Allez comprendre @

Portrait de La République C'est Moi
8/novembre/2019 - 15h51
guizmo74100 a écrit :

encore un ministre de ce gouvernement de merde qui n'a pas honte de venir sur un plateau télé pour dire ça...

140€ pour avoir de la daube tout les soirs...ah si Rolland Garros, le tour de France, l'athlétisme...

 

Pour une fois je suis d'accord.

Arrêtons, redevances, taxes et impôts. Plus de fonction publique.

Le rêve.

Portrait de Mimosas06
8/novembre/2019 - 15h10

Le même incompétent qui dit qu'il n'y a pas de pub le soir sur les chaînes nationales, il ne doit pas souvent regarder la tv.

Portrait de jarod.26
8/novembre/2019 - 13h44
on va faire semblant d'y croire
Portrait de guizmo74100
8/novembre/2019 - 13h44
pypatche a écrit :
On paie déjà assez cher pour les programmes proposés. Séries en pagaille .Rediffusions de films. Télé réalité nulles. Il est vrai qu'il faut payer des salaires mirobolants à certains présentateurs nuls .

encore un ministre de ce gouvernement de merde qui n'a pas honte de venir sur un plateau télé pour dire ça...

140€ pour avoir de la daube tout les soirs...ah si Rolland Garros, le tour de France, l'athlétisme...

 

Portrait de pypatche
8/novembre/2019 - 13h16
On paie déjà assez cher pour les programmes proposés. Séries en pagaille .Rediffusions de films. Télé réalité nulles. Il est vrai qu'il faut payer des salaires mirobolants à certains présentateurs nuls .
Portrait de LaLouise
8/novembre/2019 - 12h14

Je la trouve exagérément élevée si l'on considère l'offre que l'on a. Pour 140 Euros autant se payer un abonnement ocs ou autre.