05/11 19:00

"Si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer": Les propos d’une invitée de David Pujadas sur LCI créent la polémique sur les réseaux sociaux - VIDEO

Hier soir, Julie Graziani, membre de la revue "L'Incorrect", fondée par des proches de Marion Maréchal, était sur le plateau de "24h Pujadas" sur LCI. Au cours de l'émission, le journaliste a proposé de revoir une séquence qui s'est déroulée la semaine dernière à Rouen. Lors de la visite du Président Emmanuel Macron, une mère a déclaré qu'elle était seule avec ses deux enfants et qu'elle touchait le SMIC. "Je ne vois pas comment on peut s'en sortir", a-t-elle déclaré face au chef de l'Etat.

Sur le plateau, Julie Graziani a réagi aux propos de cette femme. "Je comprends très bien qu’elle ne s’en sorte pas, c’est sûr qu’elle ne s’en sort pas à ce niveau-là. Je ne connais pas son parcours de vie à cette dame. Qu’est-ce qu’elle a fait pour se retrouver au Smic? Est-ce qu’elle a bien travaillé à l’école? Est-ce qu’elle a suivi des études?", s'est-elle interrogée. 

Et d'ajouter : "Et puis, si on est au Smic, et bien il ne faut peut-être pas non plus divorcer dans ces cas-là. À un moment donné, quand on se rajoute des difficultés sur des difficultés, et des boulets sur des boulets, on se retrouve avec des problèmes". Sur le plateau, la députée européenne Aurore Lalucq a été interloquée.

Des propos qui ont provoqué très vite la réaction des internautes sur les réseaux sociaux. La secrétaire d'Etat à l'égalité femmes/hommes, Marlène Schiappa, a interpellé la chaîne LCI. "Quel est le message quand on blâme une femme de ne gagner que le SMIC puis qu’on lui reproche publiquement d’avoir divorcé ? Riche on peut divorcer, pauvre il faut subir ? Sous couvert d’opinion, un violent mépris des mères isolées !", écrit-elle sur le réseau social.

Face à la polémique, Julie Graziani a répondu aux internautes sur son compte Twitter. "Je mets les points sur i. Chacun est responsable de ses parcours de vie. Tu as fait le mauvais choix de boulot, tu as fait le mauvais choix de mec, tu assumes. Ce n'est pas à l'Etat d'arranger tes problèmes", a-t-elle débuté.

Avant d'ajouter : "Notre société est devenue un gigantesque triangle de karpman avec des plaignants vindicatifs, attendant de l'Etat qu'ils les sauve et ne réalisant même plus que ce sont quand même eux les premiers responsables de leur sort. Quand j'étais jeune, nous vivions à 5 dans 35m2. Ma mère a dû emprunter de l'argent plus d'une fois pour les courses alimentaires. Et bien ça ne serait pas venu à l'esprit de ma mère de venir engueuler le Président de la République".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seb2746
6/novembre/2019 - 23h31

Comment se mettre à dos :

17% des smicard (donc bosseurs qui se lèvent le matin) + 32 % des travailleurs qui ont 2 à 3 taff/jours pour réussir à joindre les 2 bouts soit 49% des travailleurs Français.

En ajoutant les femmes divorcés, veuves, gravement malades, avec des enfants ayant des handicaps qui ne sont pris en charge qu'a 15% par la sécu ou avec handicap graves...

En plus elle répond à coté de la plaque, la personne se plaint à juste titre de devoir payer maintenant des impôts alors qu'avant NON sachant qu'elle n'a pas gagné +, tout cet argent est donc de suite plus dans le foyer, on ajoute l'augmentation des taxes dont edf/gdf (par l'état), c'est 7% à 18% de + par an au final pour 1.5% de smic en plus, un gouffre donc.

Après faut voir le cv de la dame, extrémiste catholique (c'est elle qui le dit et le milite) et de droite, faut pas s'attendre à grand chose de bon.

Portrait de th93100
6/novembre/2019 - 18h19

Ce qu'elle dit est TRES maladroit et très à contresens des modes de pensées actuelles.

Cependant, sur les fond, elle n'a pas tord en ce qui concerne le boulot (meme si elle méprise directemetn 10% des salariés frnaçais). Si tu bosses bien tu fais des études 'valorisants' et / ou tu évolues dans ton travail.

Pour ce qui est du divorce, c'est sordide, mais c'est un fait.... il y a un bon nombre de couples qui tiennent sur un rapport bancal incluant les revenus (et les gosses, l'image publique etc....)

Je ne connais pas 'le phénix', mais je partage le fait que la vie soit faite de choix... j'apprends à mon fils que grandir, c'est choisir

Portrait de Philou-02.
6/novembre/2019 - 15h43
OK a écrit :

la vie est faite de choix....

Il y a certes des choix que l’on fait mais parfois nous n’avons pas d’autres choix .. smiley

Portrait de OK
6/novembre/2019 - 14h52

la vie est faite de choix....

Portrait de france66
6/novembre/2019 - 11h37
Tenvalacruchealo a écrit :

Donc une femme battue devrait rester et se taire pour ne pas venir "réclamer "quand elle ne s'en sort pas ...

 

 

Mais non, bien sûr, ne mélangez pas tout......

Portrait de Tenvalacruchealo
6/novembre/2019 - 11h05
guizmo74100 a écrit :

Julie Graziani ...je te souhaite de tout mon cœur le chômage, le divorce et si à cela s'ajoute la maladie alors tu aura toute ma sympathie et mon soutiens ...

Bonne chance ...

+1000

 

Portrait de Tenvalacruchealo
6/novembre/2019 - 11h04
france66 a écrit :

Même si sur la forme c'est direct et choquant, sur le fond, elle n'a pas entièrement tort. Aujourd'hui, ça divorce à tour de bras, et de plus en plus avec des enfants en bas âge. Ma mère est assistante maternelle et depuis quelques années, elle ne voit que ça : des mamans célibataires, séparées. Alors oui, avec 1 seul salaire, un loyer et 1 voir 2 enfants, c'est difficile. Est-ce à l'état de prendre en charge ces cas ? Chacun est responsable de ces choix, on connait par avance la situation dans laquelle on va se mettre, alors on assume et on trouve des solutions au lieu de venir réclamer sans cesse.

Donc une femme battue devrait rester et se taire pour ne pas venir "réclamer "quand elle ne s'en sort pas ...

 

 

Portrait de france66
6/novembre/2019 - 10h08

Même si sur la forme c'est direct et choquant, sur le fond, elle n'a pas entièrement tort. Aujourd'hui, ça divorce à tour de bras, et de plus en plus avec des enfants en bas âge. Ma mère est assistante maternelle et depuis quelques années, elle ne voit que ça : des mamans célibataires, séparées. Alors oui, avec 1 seul salaire, un loyer et 1 voir 2 enfants, c'est difficile. Est-ce à l'état de prendre en charge ces cas ? Chacun est responsable de ces choix, on connait par avance la situation dans laquelle on va se mettre, alors on assume et on trouve des solutions au lieu de venir réclamer sans cesse.

Portrait de guizmo74100
6/novembre/2019 - 09h34

Julie Graziani ...je te souhaite de tout mon cœur le chômage, le divorce et si à cela s'ajoute la maladie alors tu aura toute ma sympathie et mon soutiens ...

Bonne chance ...

Portrait de lxa75
6/novembre/2019 - 09h07

Même si ses propos sont violents  ; a-t'elle vraiment tord  ça pose question

Portrait de colin33
6/novembre/2019 - 08h29 - depuis l'application mobile

Si on se place uniquement côté financier, elle n'a, malheureusement pas vraiment tort !

Portrait de S.Mills
6/novembre/2019 - 06h45

Je ne suis pas du tout choqué par des propos aussi dégueulasse. 

Déjà, ce genre d'émission c'est le concours du chroniqueur qui va sortir les propos les plus choquants pour faire le buzz. Vous allez voir que cette dame gagnera en visibilité, sera suivi par les médias et peut etre même invitée dans d'autres émissions.

Et puis ses propos c'est quoi ? elle résume parfaitement la pensée des femmes, notamment des parisiennes. Tu es avec un Homme car c'est un avantage patrimoniale. Aujourd'hui, les femmes préfèrent un homme pour son patrimoine et sa notoriété que pour sa personnalité, pour ce qu'il est vraiment. Aujourd'hui, vous ne verrez pas une femme qui a réussi avec un ouvrier, un petit fonctionnaire ... Vous la verrez avec un homme du même calibre. C'est comme les femmes avocates, elles sont toutes avec des ingenieurs, des financiers... peu importe leur physique.

Et enfin, plus généralement c'est la pensée de la droite. Quand tu as réussi, c'est forcément du mérite et pas de la chance, et les pauvres, c'est juste des branleurs qui ont préféré s'amuser au lieu d'étudier. 

Pauvre France.

Portrait de tantan22
6/novembre/2019 - 00h07

Bon sang que quelqu’un me réveil , ces pas possible d'entendre un truc pareil, que l'on soit de droite ou de gauche , ces un films ,ou un cauchemar.

Portrait de Tenvalacruchealo
5/novembre/2019 - 22h06

D'après cette dame tout est une question de choix...des fois tu choisi pas tu subis les problèmes qui te tombes dessus... quelle sale gamine....

Portrait de Media44
5/novembre/2019 - 21h24

Une baltringue de journaliste. 

Portrait de Philou-02.
5/novembre/2019 - 20h13

Elle y a été fort tout de même !!  

Portrait de Pericles
5/novembre/2019 - 19h45

La pauvre, elle est jeune. 

Cela m'aurait moins surpris de la bouche d'un LREM. 

Portrait de seb2746
5/novembre/2019 - 19h35

Ton mari décède, c'est donc de TA faute ?

Ton mari a une grave maladie, c'est aussi de ta faute ?

Tes enfants sont handicapés gravement ou ont un accident, c'est de la faute de cette dame ?

le jour ou il lui arrive un truc, on oubliera pas non plus

Portrait de Le--Grinch
5/novembre/2019 - 19h29

Avoir une âme aussi laide ça doit être lourds à porter.