28/10/2019 10:02

Disney envisage de remplacer Jeremy Renner, la star de la saga Avengers, après les accusations de sa femme affirmant qu'il lui a mis une arme dans la bouche

Après que Jeremy Renner, la star de la saga Avengers, séparée de Sonni Pacheco depuis cinq ans, ait été accusée de "menaces de mort" et "chantage" par cette dernière la semaine dernière, elle exige désormais des mesures de protection selon TMZ.

Le mannequin canadien a ainsi raconté que l'acteur, sous influence de la drogue, aurait mis une arme dans sa bouche avant de tirer dans le plafond de leur maison. Des propos qui ont provoqué une vive émotion aux USA au point que, selon plusieurs sources, Disney envisage désormais de se séparer de l'acteur pour les prochains tournages de Avengers

Dans les documents officiels obtenus par TMZ, l'interprète d'Hawkeye dans la saga Avengers affirme que son ancienne femme voudrait en réalité se venger car il l'a rejetée quand elle a voulu sauver leur mariage. Via son avocate Susan Wiesner, le comédien explique ainsi que la top-modèle a inventé des preuves pour le nuire. Selon lui, elle aurait grossièrement falsifié une photo afin de faire croire qu'il avait réellement tiré un coup de feu au plafond de leur domicile. 

De son côté sa femme affirme également qu’en novembre dernier, l’acteur de 48 ans aurait eu une consommation abusive de drogues et d’alcool et aurait dit à un proche qu’«il ne pouvait plus la supporter et qu’il voulait qu’elle disparaisse», affirmant même qu’il voulait la tuer. La jeune maman aurait enfin évoqué dans ces documents, que Jeremy Renner aurait été sous l’emprise de drogues à plusieurs reprises alors qu’il avait la garde de sa fille. Il aurait même un jour laissé de la cocaïne accessible pour Ava sur le comptoir de la salle de bain.

En 2018, la pension alimentaire que devait verser la star d’«Avengers» était revue à la hausse, puisque le salaire que Jeremy Renner reçoit de Marvel se compte en millions. Celle-ci serait depuis passée à 200.000 dollars par an. L’ex-couple serait depuis en guerre pour revoir les termes de la garde de sa fille de 6 ans.

Ailleurs sur le web

Vos réactions