12/10 06:58

Xavier Dupont de Ligonnès: L'histoire d'une famille massacrée et d'un père introuvable depuis 8 ans qui affirmait être un agent secret qui allait être exfiltré vers les USA - Vidéo

Depuis huit ans, Xavier Dupont de Ligonnès est activement recherché. A maintes reprises, des signalements sont parvenus aux enquêteurs dont les milliers de procès verbaux rédigés n'ont pas permis de dire s'il était mort ou vivant, s'il avait pu organiser sa fuite ou s'il s'était suicidé. 

L'homme avait été aperçu pour la dernière fois en avril 2011: le 14 avril, il avait été filmé par la caméra d'un distributeur de billets, et le 15, il avait quitté à pied un hôtel Formule 1 de Roquebrune-sur-Argens dans le Var avec, sur le dos, un étui pouvant contenir une carabine.

Six jours plus tard, les corps de sa femme et de ses quatre enfants étaient découverts, enterrés sous la terrasse de la maison familiale, enroulés dans des draps et de la chaux. Agnès Dupont de Ligonnès, 48 ans, Arthur, 21 ans, Thomas, 18 ans, Anne, 16 ans, et Benoît, 13 ans, ont été tués à la 22 Long Rifle, vraisemblablement deux semaines plus tôt, entre le 3 et le 5 avril, d'au moins deux balles dans la tête. Une "exécution méthodique", selon les rapports d'autopsie.

Avec six jours de retard sur le père de famille, les enquêteurs avaient alors remonté le fil de son emploi du temps, sans percer l'énigme. 

Plusieurs opérations et campagnes de fouilles ont été menées dans le Var, département où la famille Dupont de Ligonnès avait habité dans les années 1990, notamment après des découvertes de cadavres non identifiés.

En avril 2015, des ossements découverts près de Fréjus (Var), non loin du dernier endroit où a été vu le père de famille, s'avéreront ne pas être les siens. A plusieurs reprises, les enquêteurs ont été menés sur de fausses pistes par des témoins qui affirmaient avoir l'aperçu, comme ces fidèles du monastère de Roquebrune-sur-Argens, en janvier 2018.

Une pincée de théorie du complot --née d'un courrier du père à neuf de ses proches, affirmant qu'il allait être exfiltré vers les États-Unis en raison de sa supposée vie d'agent double --, une famille en apparence tout à fait classique, une préparation qui semble méthodique et une certaine mise en scène de la disparition du père sont venus nourrir l'intérêt pour cette affaire hors du commun.

Lundi à 13h35 et en prime à 21h05, NRJ12 diffusera deux émissions spéciales en direct consacrées à cette affaire présentées par Jean-Marc Morandini et ses experts avec plusieurs invités, enquêtes et reportages

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de satine1
12/octobre/2019 - 12h23

Quand je vois les  visages de cette famille massacrée, ça fait vraiment mal au coeur ! 

Portrait de CTmieuxAvant
12/octobre/2019 - 08h08 - depuis l'application mobile

Vive la GPA !