07/10 11:01

Robert Ménard: "Quand Ardisson ne veut pas de kebab rue de Rivoli, personne ne trouve ça raciste. Quand c'est moi, tout le monde crie au scandale"

Ce matin, Robert Ménard était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFMTV. A la fin de l'interview, le maire de Béziers a été interrogé sur sa lutte contre les restaurants de kebabs dans sa ville.

"Je vous propose d'inviter à ma place Ardisson. Pourquoi je vous dis ça ? Quand Ardisson a expliqué que rue de Rivoli a fait signer un texte et pris position contre un kebab, je n'ai jamais vu un de mes exs confrères ou un média dire : 'Ardisson, mon Dieu quel raciste, quel xénophobe'", a-t-il déclaré. 

Et d'ajouter : "Quand c'est moi qui le demande dans ma ville en disant 'il y en a assez. J'ai envie d'une diversité autre que des kebabs'. Dès qu'il y a un truc qui ferme on te met un kebab ou un tacos. (...) Pourquoi moi c'est un problème que je le dise ?".

Après trois ans à la tête de l'association de défense des arcades de Rivoli, Thierry Ardisson annonçait l'année dernière qu'il renonçait à son combat contre les boutiques de souvenirs, sandwicheries et kebabs qui jalonnent la rue touristique de Paris.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de popeye55
8/octobre/2019 - 23h54
Nickel-chrome a écrit :

quelle tache ce Ménard... autant pour tous les beaufs qui le suivent

Vos écrits montrent que vous êtes une nullité par rapport à Ménard !!

Portrait de JF_Lacour
7/octobre/2019 - 16h55
sergio43 a écrit :
Pour revenir à l'article ci dessus, je partage l'avis de Ménard sur les réactions outrées des assoc's bien pensantes pour lui et leur silence géné vis à vis d'Ardisson :-) Je me demande si ceux qui réagissent sur le sujet sont bien d'accord pour une ouverture de "quaibabe" à coté de chez eux avec la clientèle qui va de soi :-) :-)

Le problème contre lequel s'était élevé Ardisson c'était pas tant les kebabs que TOUS les petits commerces divers alimentation à emporter et surtout souvenirs qui s'étalaient sous les arcades Rivoli en bouchant pratiquement le passage sur la moitié des trottoirs. Et pour y être passé encore récemment le pire c'est surement les boutiques de T-shirts et souvenirs qui s'étalent partout sans limites et bouchent le passage bien au delà des limites autorisées. 

Donc rien à voir en fait avec la fixette de Ménard qui semble viser essentiellement les commerces maghrébins avec une clientèle pas assez blanche pour Ménard. Si à chaque fois qu'un commerce ferme il veut mettre autre chose à son goût il n'a qu'à préempter comme tout Maire en a la possibilité. Seulement s'il ne trouve rien à mettre à la place c'est pas à la collectivité et aux contribuables bitterrois de payer pour des loyers avec personne dedans.

Portrait de sergio43
7/octobre/2019 - 14h35
Pour revenir à l'article ci dessus, je partage l'avis de Ménard sur les réactions outrées des assoc's bien pensantes pour lui et leur silence géné vis à vis d'Ardisson smiley Je me demande si ceux qui réagissent sur le sujet sont bien d'accord pour une ouverture de "quaibabe" à coté de chez eux avec la clientèle qui va de soi smileysmiley
Portrait de ascona
7/octobre/2019 - 14h19
morrigan13 a écrit :

Tous les gros animaux de mon département ou presque sont égorgés sans étourdissement . Il ne reste plus que 5 boucheries non hallal à St Etienne . Et après on nous soutient que Zemmour ment .. Les amoureux des animaux devraient voter en masse pour le parti animaliste au premier tour des élections. 

En effet !!!

Un coup d’œil sur Google permet de constater le nombre impressionnant de boucheries Halal à Saint Etienne !!

Portrait de papillon bleu
7/octobre/2019 - 12h09

Courage! renonçons! merci Ardison, la réalité n'est pas une emission de telé!

Robert Menard, ne lâchez rien vous!, les avis changent avec le temps, l'evidence de l'envahissement de nos us et coutumes, finira par payer, le temps est votre allié.

Portrait de lxa75
7/octobre/2019 - 11h17

Triste réalité malheureusement  , car maintenant  il y a les soit disant bien pensants qui ont tous les droits et les autres qui deviennent des pestiférés puis qu'ils disent des vérités qui dérangent

Portrait de Sorj
7/octobre/2019 - 11h14

Parce qu’Ardisson à la possibilité d'évoquer une lutte pour préserver le côté sélect du coin qui gomme le côté xénophobe de l’histoire.

Ardisson est comme tout le monde : des kebabs il n’en veut pas en bas de chez lui.

Ceci dit, il a raison, ça fait longtemps que les arcades ne ressemblent plus à rien.

Hormis WH Smith et deux ou trois salon de thé, c’est complètement défiguré.