06/10 08:25

Les militants écolos et gilets jaunes qui occupaient le centre commercial Italie 2 à Paris ont quitté les lieux vers 4h30 ce matin - vidéo

Dans la nuit de samedi à dimanche vers 04H00 , ils ont finalement décidé de quitter les lieux. Samedi vers 10H00, des centaines de manifestants, avaient occupé les lieux dans le calme, choisissant le centre Italie 2, avec ses 130 boutiques et restaurants dans le sud-est de Paris, comme un "symbole du capitalisme". Plusieurs centaines de manifestants, membres notamment du mouvement écologiste Extinction Rebellion (XR) et des Gilets jaunes, étaient entrés dans Italie 2, centre commercial de 130 boutiques et restaurants du sud-est de Paris. Dans la soirée, l'ambiance s'est grandement tendue alors que les forces de l'ordre ont tenté de les déloger. 

Dix heures plus tard, à la fermeture du complexe dont seule une partie a été occupée, les autorités les ont sommés de partir, selon des militants à l'intérieur, bien décidés à y passer la nuit.

Selon des images diffusées en direct sur les réseaux sociaux, les forces de l'ordre, utilisant notamment des gaz lacrymogènes, ont ensuite tenté d'entrer dans le bâtiment dont certaines entrées étaient barricadées avec des tables ou des chaises.

Certains militants se sont assis en tenant des parapluies ouverts au-dessus de leur tête, comme les manifestants pro-démocratie à Hong Kong. Ils ont même installé des toilettes sèches et un urinoir improvisé. Avant d'annoncer au milieu de la nuit avoir décidé de partir d'eux-mêmes.

Les images, abondamment partagées et critiquées sur les réseaux sociaux, avaient conduit à l'ouverture d'une enquête.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Cray38
6/octobre/2019 - 13h27 - depuis l'application mobile
La République C'est Moi a écrit :

Mélange improbable entre des marginaux écologistes et des neo-anarchistes avec un gilet jaune.

Dans tous les cas ces gens ne représentent rien ni personne.

 

Je comprends pas l’indulgence que certains ont envers ces militants d’extrême-gauche qui glorifient les tueurs de policiers. Pourquoi les laissent on agir ?

Portrait de LEPETITXXème
6/octobre/2019 - 12h19

Italie 2 : lieu de pouvoir !

Portrait de La République C'est Moi
6/octobre/2019 - 11h03

Mélange improbable entre des marginaux écologistes et des neo-anarchistes avec un gilet jaune.

Dans tous les cas ces gens ne représentent rien ni personne.

 

Portrait de sergio43
6/octobre/2019 - 10h35
Des écolos ?... Disons plutôt des anar's; ça me parait plus juste Et les boulets jaunes qui se mêlent à ces groupes pour qu'on ne voit pas trop leur déliquescence smiley
Portrait de nina83
6/octobre/2019 - 08h52

Ils sont vraiment tarés, j'espère qu'on les jugera pour abîmer ainsi des lieux de travail, je n'arrive toujours pas à comprendre que des écologistes soient aussi stupides et mal intentionnés, les GJ on a l'habitude : ils sont tous à mettre en psychiatrie, si les écolos les suivent maintenant ça prouve encore une fois qu'ils ne respectent pas l'humain et la planète.