23/09/2019 19:20

Jean-Luc Mélenchon annonce qu'il va interdire l'accès à ses meetings et à ses déplacements aux équipes de Quotidien de Yann Barthes: "Je ne veux plus que cette émission soit accréditée"

Le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a indiqué sur son blog que "Quotidien" ne se verrait plus attribuer d'accréditation pour ses événements, accusant l'émission de TMC d'avoir permis le "procès politique" qui s'est déroulé à Bobigny jeudi et vendredi.

"Sans +Quotidien+ il n'y a pas de procès possible contre nous", clame le leader insoumis, selon qui "seules les images montées et accommodées que l'émission a publiées il y a bientôt un an servent d'arguments et de +preuves+".

"En 10 ans d'expérience de cette émission dite de +divertissement+, j'ai fait mon expérience. Je ne veux plus que cette émission soit accréditée à mes réunions ni à aucun de mes déplacements", ajoute M. Mélenchon. "Attention, le parti médiatique est une composante clé du processus de la guerre judiciaire: il intervient en amont pour déclencher les enquêtes, faire les signalements, harceler l'opinion et en fin de parcours pour la propagande de mise à mort", écrit-il encore. Cette décision a été confirmée par son entourage à l'AFP, lundi.

"Ils se sont mis dans cette position, dans un camp, en bagarre officielle, ouverte avec LFI", a commenté cette source. Avant et pendant les débats de jeudi et vendredi au tribunal de Bobigny, les Insoumis ont affirmé être victimes d'un "procès politique" diligenté par le pouvoir, faisant un parallèle avec les situations d'autres opposants dans le monde.

La première matinée d'audience a été en majorité consacrée au visionnage des images de "Quotidien". On y voit notamment M. Mélenchon appeler à "enfoncer la porte" pour entrer dans les locaux perquisitionnés, et bousculer un représentant du parquet, ainsi qu'un policier qui tentait de s'interposer. Le parquet a requis vendredi trois mois de prison avec sursis contre Jean-Luc Mélenchon pour les incidents ayant émaillé la perquisition d'octobre 2018 au siège de LFI.

Le jugement a été mis en délibéré au 9 décembre. Poursuivi pour "actes d'intimidation envers un magistrat et un dépositaire de l'autorité publique, rébellion et provocation", M. Mélenchon, qui martèle être victime d'un "procès politique", encourt jusqu'à 10 ans de prison, une amende de 150.000 euros et 5 ans d'inéligibilité.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Tonton FL
24/septembre/2019 - 10h58

Je ne suis pas pour Mélenchon mais je trouve qu'il a raison ne ne pas faire confiance à ce pseudo journaliste qui fait des montages pour faire le buz

Portrait de papillon bleu
24/septembre/2019 - 10h20

Comment une certaine partie de la population peut croire en "Dieu Melenchon".  6 mois au pain et a l'eau, au chateau d'if, sans oublier une grosse raclée au réveil tous les jours; Cet homme ne mérite pas l’écharpe Bleu/blanc/rouge, il se sert des hommes et des femmes qui croient en une idéologie, pour nourrir son ego de Gourou!!!!

Portrait de lxa75
24/septembre/2019 - 09h56

et il critiquait l'autre extrême , il ne vaut pas mieux

Portrait de strass6756
24/septembre/2019 - 08h30

J'attends la réponse de Quotidien ce soir, ça va sans doute être drôle...

Portrait de strass6756
24/septembre/2019 - 08h28
CARAMEL MOU a écrit :

Quotidien a fait de son fond de commerce de se foutre des Insoumis et du Rassemblement National, il ne faut pas s'étonner que ses reporters soient interdits d'assister à leurs réunions.

Je vous rappelle que les 20 minutes montrées par Quotidien sur la perquisition étaient sans aucun commentaires, Mélenchon et Corbières se chargeant seuls du travail de sape de leur propre pari.

De plus, regardez plus régulièrement l'émission car tout le monde en prend pour son grade mais c'est sur qu'entre LFI et le RN il y a quand même matière à plus se marrer (ou être consterné plutôt).

Portrait de strass6756
24/septembre/2019 - 08h27
CARAMEL MOU a écrit :

Quotidien a fait de son fond de commerce de se foutre des Insoumis et du Rassemblement National, il ne faut pas s'étonner que ses reporters soient interdits d'assister à leurs réunions.

Je vous rappelle que les 20 minutes montrées par Quotidien sur la perquisition étaient sans aucun commentaires, Mélenchon et Corbières se chargeant seuls du travail de sape de leur propre pari.

De plus, regardez plus régulièrement l'émission car tout le monde en prend pour son grade mais c'est sur qu'entre LFI et le RN il y a quand même matière à plus se marrer (ou être consterné plutôt).

Portrait de michlo75
23/septembre/2019 - 22h02
one-again a écrit :

Il ressemble de plus en plus à Marine Le Pen. Je vous le dis, un jour ils vont se serrer la main.

Révolutionnaire (mais dans un pays démocratique, il est pas fou le vieux) aux petits pieds.

M.Lepen serre la main de Mélenchon comme Hitler serra la main de Staline 2 grands démocrates! 

 

Portrait de queenfr28
23/septembre/2019 - 21h42 - depuis l'application mobile

encore un point commun avec le Front national, RN désormais

Portrait de nina83
23/septembre/2019 - 20h21

Normal : c'est un dictateur, j'imagine s'il est un jour Président ...... la presse n'a qu'à bien se tenir, et c'est vrai qu'il est copie conforme avec l'extrême-droite.... surtout l'italien d'ailleurs, même façon de réagir, de se comporter, de ne rien respecter, l'insoumission le rend fou, plus rien ne l'arrête.