20/09 17:31

La justice rend un non-lieu contre le maire d'extrême droite de Béziers Robert Ménard sur un supposé fichage des élèves musulmans dans les écoles de sa ville

La justice a rendu un non-lieu dans l'enquête ouverte contre le maire d'extrême droite de Béziers Robert Ménard sur un supposé fichage des élèves musulmans dans les écoles de sa ville.

Aucun fichier illicite faisant apparaître les origines "raciales, ethniques ou religieuses" des élèves de Béziers n'a été découvert lors de l'enquête, selon la décision de la juge d'instruction, consultée vendredi par l'AFP.

"Après plus de quatre ans d'une procédure infâmante à l'encontre de Robert Ménard (...), la justice a dû se rendre à l'évidence : la Ville de Béziers et son maire ne constituent pas et n'ont jamais constitué de fichiers, de quelque nature que ce soit, des enfants scolarisés", a commenté la Ville dans un communiqué.

L'affaire remonte à mai 2015, lorsque M. Ménard avait affirmé sur France 2 scolariser 64,6% de musulmans dans ses écoles. Il expliquait se fonder sur le fait que "les prénoms disent les confessions". "Pardon de vous dire que le maire, il a classe par classe les noms des entants. Je sais que je n'ai pas le droit de le faire, mais on le fait", avait-il ajouté.

Une enquête préliminaire avait été ouverte pour tenue illégale d'un fichier. La mairie avait été perquisitionnée, puis M. Ménard entendu. Il avait indiqué avoir procédé à un "comptage manuel" à partir de la consonnance des prénoms et n'avoir aucun fichier informatique à ce sujet.

La procédure avait d'abord été classée sans suite mais SOS Racisme l'avait relancée en portant plainte avec constitution de partie civile, ce qui avait entraîné la désignation d'un juge d'instruction. C'est cette information judiciaire qui s'est désormais soldée par un non-lieu.

M. Ménard avait à plusieurs reprises tenu par la suite des propos comparables en commentant cette affaire, ce qui lui avait valu une autre procédure, pour "provocation à la haine et la discrimination", dont il a été blanchi en juin par la Cour de cassation, qui a définitivement débouté les associations antiracistes qui l'attaquaient.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ladudule
23/septembre/2019 - 14h22

smiley

Portrait de papillon bleu
23/septembre/2019 - 13h25

Robert Menard est dangereux pour la présidence en place, et les associations pour "l'invasion de l'islam avec les papiers d’identité française", il dit des vérités, il mène une politique comme  il le faut au sein de la ville de Béziers, avec efficacité. La France aux français qui la respecte tout simplement!

Portrait de Flame1978
21/septembre/2019 - 16h58
yenavraimentmarre a écrit :

Et oui, c'est la France de maintenant, il ne faut pas dire certaines vérités sous peine d'être traité de raciste et d'être condamné.Bravo à Mr Ménard, lui au moins, il en a et  il devrait maintenant porter plainte contre toutes ses soi-disant associations.

Tout à fait ! plainte pour abus de procédure !!!

Portrait de yenavraimentmarre
21/septembre/2019 - 10h15

Et oui, c'est la France de maintenant, il ne faut pas dire certaines vérités sous peine d'être traité de raciste et d'être condamné.Bravo à Mr Ménard, lui au moins, il en a et  il devrait maintenant porter plainte contre toutes ses soi-disant associations.

Portrait de Blek37
20/septembre/2019 - 21h59

Pourquoi les médias disent ,maire d'extrême droite pour Menard et pas président d'extrême capitaliste pour macron ? 

Portrait de hummerH2
20/septembre/2019 - 18h25
C'ptain What101 a écrit :

"La procédure avait d'abord été classée sans suite mais SOS Racisme l'avait relancée en portant plainte avec constitution de partie civile"

A la place de R.Menard je porterai plainte contre cette association pour procédure abusive et dilatoire ce que le parquet aurait du faire de suite. 

Ça serait de bonne guerre en effet !

Portrait de lxa75
20/septembre/2019 - 17h51
C'ptain What101 a écrit :

"La procédure avait d'abord été classée sans suite mais SOS Racisme l'avait relancée en portant plainte avec constitution de partie civile"

A la place de R.Menard je porterai plainte contre cette association pour procédure abusive et dilatoire ce que le parquet aurait du faire de suite. 

 Vous avez raison . 

Portrait de lxa75
20/septembre/2019 - 17h50

La logique même les associations de chiottes qui cherchent la petite bête en sont pour leur frais ça les discréditent encore plus