19/09 15:55

Polémique: Accusée de lacérer et jeter des baskets neuves à la poubelle, la direction de GoSport s’explique et tente de se justifier

Depuis hier, des clichés pris par une internaute font réagir les réseaux sociaux. Sur les images, on peut y voir des dizaines de paires de chaussures neuves dans une poubelle face à une enseigne Go Sport, située porte de Chatillon dans le 14ème arrondissement de Paris.

Face à la polémique, le directeur général des magasins a répondu aux questions de BFMTV. Brice Garnier, qui comprend que les images "aient pu choquer", a tenu à préciser que les produits qui ont été pris en photo par l'internaute sont "des articles défectueux, pas des invendus".

"Chez GoSport, nous n’avons jamais d’invendu : nous faisons des soldes, des promotions ponctuelles, nous détournons des stocks vers d’autres magasins et nous donnons à des associations. Nous n’achetons pas des produits pour les jeter, ce serait un non-sens économique", a-t-il indiqué.

Concernant les chaussures mises à la poubelle, le DG explique : "Ce sont par exemple des baskets qui ont été abîmées dans le magasin, par exemple avec une semelle qui se décolle, ou des chaussures qui se retrouvent seules parce que l’autre pied, installé comme modèle d’exposition, a été volé".

Sur les clichés, les internautes ont été scandalisés par le fait que les chaussures soient lacérées au cutter. Brice Garnier indique que "les règles en usage veulent que les produits inutilisables (...) soient endommagés pour éviter tout risque de fraude ou de récupération de produits de mauvaise qualité ou pouvant présenter un risque pour nos clients (...) Nous les marquons au cutter afin de les rendre VISIBLEMENT défectueux, pour s’assurer qu’on ne retrouve pas sur le marché des produits potentiellement dangereux".

Le directeur confie qu'en interne, ils réfléchissent à changer ces pratiques. Le groupe Go Sport a des échanges avec les équipes du ministère de la Transition énergétique - la secrétaire Brune Poirson avait réagi hier - "pour éviter tout type de gaspillage".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Gregeagle
20/septembre/2019 - 07h18

Blablablabla

Portrait de Kratus
19/septembre/2019 - 19h56

Vous comprendrez le jour ou vous constaterez qui sont les principaux acheteurs de produits à très bas prix...la plupart du temps les spécialistes du bon coin...et il est tres difficile pour un hyper de trouver des gens qui sont reellement dans le besoin ...meme les dechetteries de vetement sont pillées par des revendeurs 

Portrait de Philou-02.
19/septembre/2019 - 17h48

De toute façon ce n’est pas pire que le gaspillage alimentaire qui lui est honteux réellement.

Portrait de strass6756
19/septembre/2019 - 17h14

Et les unijambistes alors?

Portrait de Pierre henry 115
19/septembre/2019 - 16h33

"Nous les marquons au cutter afin de les rendre VISIBLEMENT défectueux, pour s’assurer qu’on ne retrouve pas sur le marché des produits potentiellement dangereux"

 

Bien sûr... C'est très courant les accidents de baskets défectueuses, tu marches et d'un coup ta basket défectueuse te fait perdre le contrôle et tu perds la vie en t'écrasant contre un mur, tragique.

La vérité c'est qu'il ne veut pas que les baskets soient ramassées pour être vendues à Clignancourt même pour quelques euros, ce que je peux comprendre car ça lui fait de la concurrence, mais bon le coup de la sécurité c'est mauvais. Et encore les gens qui vont acheter un paire de baskets sur un trottoir de Clignacourt je ne suis pas  persuadé que ce soit le même public qui fréquente Go sport.

Portrait de La Bougie
19/septembre/2019 - 16h17

La bonne excuse sortie du chapeau !