13/09 17:42

EN DIRECT - Grève des transports à Paris: Le point sur la situation minute par minute tout au long de la journée - Plus de 380 kilomètres de bouchons en Ile-de-France à 17h30, un niveau "exceptionnel"

17h42: Le site Sytadin indique actuellement plus de 380 kilomètres de bouchons en Ile-de-France. Un niveau considéré comme "exceptionnel" 

12h30: «C’est une réussite. La force de cette mobilisation montre bien que ce régime de retraite est au cœur de notre contrat social (...) À la RATP, c’est un deal entre le nouvel embauché et l’entreprise», a déclaré Thierry Babec de l’Unsa (premier syndicat).

Le régime spécial de retraite, «c’est du salaire différé» pour compenser «les contraintes et pénibilités», a-t-il ajouté, en plaidant pour «une convergence» des actions «avec tous ceux qui vivent les contraintes du transport, les routiers, les cheminots».

Fabrice Ruiz de la CFE-CGC a évoqué «une «forte mobilisation, y compris dans l’encadrement» avec un «taux de grévistes estimé entre 60% et 98% selon les secteurs».

11h00: Rappel de la situation dans les transports en commun ce vendredi

- Ce vendredi, aucun métro ne circule sur les lignes 2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12 et 13. Sur les lignes 4 et 7, 8 et 9, on pourra compter sur un métro sur trois entre 6H30 et 9h30, puis en soirée aux heures de pointe. Des stations seront fermées, comme Montparnasse, Opéra ou Gare de l’Est.

- Les lignes 8 et 9 ne sont en outre que partiellement ouvertes.

- Sur les lignes automatiques 1 et 14 du métro qui fonctionnent normalement, la saturation attendue n’est pas au rendez-vous, beaucoup d’usagers ayant pris leurs disposition pour être en télétravail pour prendre des transports alternatifs.

- Dans le RER, le trafic est très fortement perturbé avec un RER A sur trois et un RER B sur cinq (avec interconnexion interrompue avec la SNCF en gare du Nord) uniquement aux heures de pointe.

- Sur la partie nord du RER B (à partir de Gare du Nord), gérée par la SNCF, on compte un train sur deux dans la journée.

- La RATP «présente ses excuses aux voyageurs» et assure que le trafic reprendra normalement samedi à 5H30.

10h52: La mobilisation est inédite depuis douze ans: le 18 octobre 2007, une grève de la RATP et de la SNCF visait déjà une réforme des régimes spéciaux de retraite, sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

«Le fonctionnement est conforme à ce que la RATP a annoncé hier», a indiqué sur LCI le secrétaire d’État chargé des Transports Jean-Baptiste Djebbari, ajoutant «je comprends le niveau d’anxiété».

10h31: Les régimes spéciaux sont appelés à disparaître avec la mise en place du système universel de retraite par points voulu par le président Emmanuel Macron.

«Le chauffeur de bus du Havre, ou de Bordeaux ou de Metz, il a parfois le même travail que celui de la RATP dans les mêmes conditions, en tout cas avec des contraintes approchantes, et il a un régime de retraite qui n’a rien à voir», avait lancé jeudi le Premier ministre Édouard Philippe sur TF1.

«Je suggère à Monsieur Édouard Philippe qui connait bien Le Havre d’avoir de meilleures conditions pour les chauffeurs de bus parce que la pénibilité au travail, c’est la même. Au lieu de baisser les droits de ceux qui en ont, augmentons les droits de ceux qui n’en ont pas», a rétorqué Philippe Martinez.

Pour FO Transports et Logistique, la remise en cause du statut «aurait pour conséquence une baisse de 30%» des pensions des salariés de la RATP.

D’autres catégories et syndicats vont défiler tout au long du mois de septembre: avocats, médecins, ou encore hôtesses et pilotes lundi prochain, personnels d’EDF jeudi, avant une mobilisation nationale de FO le 21 et de la CGT le 24 septembre.

10h11: Invité de la matinale de France Inter, Jean-Paul Delevoye, Haut-commissaire aux Retraites, délégué auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, a été interrogé sur la situation à la RATP.

"A métier identique, retraite identique : comment justifier qu'un chauffeur de bus à Bordeaux n'ait pas la même retraite que le chauffeur de bus à Paris. C'est fini, nous l'avons dit, nous l'assumons. Mais le dialogue est ouvert", a-t-il déclaré.

09h57: Selon France Bleu, la Fédération des associations d'usagers des transports (FNAUT) demande un remboursement partiel pour les usagers de la RATP, victimes de la grève aujourd'hui, a indiqué le vice-président FNAUT Ile-de-France.

"Bernard Gobitz rappelle qu'il y a un contrat entre la RATP et Ile-de-France Mobilités qui précise que la RATP s'engage à assurer 50% du trafic aux heures de pointe en cas de perturbations ou de grève, ce qui n'est pas le cas ce vendredi", expliquent nos confrères.

09h48: Pour les syndicats qui ont appelé à la mobilisation, dont les trois organisations représentatives, Unsa, CGT et CFE-CGC, il s’agit du «premier coup de semonce» contre la réforme des retraites et pour le maintien du régime spécial des agents de la régie des transports parisiens.

Les régimes spéciaux sont appelés à disparaître avec la mise en place du système universel de retraite par points voulu par le président Emmanuel Macron. D’autres catégories et syndicats vont défiler tout au long du mois de septembre: avocats, médecins, ou encore hôtesses et pilotes lundi prochain, personnels d’EDF jeudi, avant une mobilisation nationale de FO le 21 et de la CGT le 24 septembre.

La Cour des comptes avait pointé dans un rapport en juillet dernier le coût des régimes spéciaux pour la collectivité: «les cotisations des salariés et des entreprises ne représentent que 36% du financement des retraites à la SNCF, 41% à la RATP et 68% pour les industries électriques et gazières», soulignait-elle.

Le régime de la RATP prend en compte pour le calcul des retraites les six derniers mois de salaire. En 2017, l’âge moyen de départ à la retraite était de 55,7 ans à la RATP, contre 63 ans pour les retraités du régime général, selon la Cour des comptes.

Les syndicats soulignent que ce régime tient compte des «contraintes spécifiques» et des «pénibilités liées à (leur) mission de service public».

09h39: Comme prévu par la RATP, les métros, le RER A et B, qui roulaient ce matin aux heures de pointe (6h30/9h30), viennent de s'arrêter. Les usagers pourront les reprendre à partir de 17h ce soir jusqu'à 20h.

A noter que la Ligne 1 et 14 - automatiques - fonctionnent tout au long de la journée.

09h30: Le point sur la situation en Ile-de-France ce matin

La journée a débuté sous le signe des embouteillages vendredi, alors que le trafic est «extrêmement perturbé» selon la RATP avec dix lignes de métro fermées, très peu de RER et un bus sur trois en moyenne, pour la première grande offensive syndicale contre la réforme des retraites. Des quais fermés ou bondés, et près de 200 km de bouchons sur les routes: une rude journée en perspective pour les franciliens.

La journée marque la plus forte mobilisation à la RATP depuis douze ans. La grève du 18 octobre 2007 visait déjà une réforme des régimes spéciaux de retraite, sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Facteur aggravant, à l’époque, la SNCF était également en grève.

Ce vendredi, aucun métro ne circule sur les lignes 2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12 et 13. Sur les lignes 4 et 7, on pourra compter sur un métro sur trois, mais «uniquement en heures de pointe». Des stations seront fermées, comme Montparnasse, Opéra ou Gare de l’Est.

Un métro sur trois aux heures de pointe est prévu sur la ligne 8, ouverte partiellement, un sur quatre aux mêmes heures sur la ligne 9, également ouverte seulement en partie.

Pour les lignes automatiques 1 et 14 du métro, le trafic sera normal mais «avec risque de saturation». Après 20h, seules la 1 et la 14 fonctionneront.

Dans le RER, le trafic sera «très fortement perturbé», avec un RER A sur trois et un RER B sur cinq (avec interconnexion interrompue avec la SNCF en gare du Nord) uniquement aux heures de pointe.

Sur la partie nord du RER B (à partir de Gare du Nord), gérée par la SNCF, on pourra compter «un train sur deux toute la journée».

La RATP «présente ses excuses aux voyageurs» et assure que près de 1.000 agents sont déployés sur le terrain pour assurer la sécurité et informer.

Le trafic reprendra normalement samedi à 5h30.

09h21: Au micro d'Europe 1, le ministre des Comptes publics à défendu la mise en place d'un régime de retraites unique: "Les agents de la RATP partent en retraite en moyenne à 56 ans, alors qu’un fonctionnaire civil part en moyenne à 61 ans. Les Français ont le droit de se dire pourquoi un tel régime spécial", estime-t-il. "La pension de retraite moyenne d’un agent de la RATP est de 3.700 euros, alors que c’est 2.200 euros pour un fonctionnaire civil. Il y a des différences, il faut les mettre sur la table et que l’on discute pour l’égalité entre les personnes"

08h30: Déjà 300 kilomètres de bouchons cumulés à cette heure en Ile de France à cette heure

08h00: Côté route, la circulation est très dense depuis ce matin, avec actuellement 235 km de bouchons cumulés sur la région parisienne. C'est beaucoup plus qu'habituellement, où l'on compte environ 80 km de difficultés pour un vendredi normal. Un niveau «exceptionnel » explique la Direction des routes Ile-de-France.

07h56: Selon BFM TV, les tarifs des VTC sont en forte hausse ce matin et ne cesse d'augmenter. La chaîne info écrit: "Sur les applications de VTC, les prix des courses s'envolent déjà en cette matinée. Pour un trajet entre Balard et la Gare du Nord, l'application Uber affichait à 7h30 un tarif de plus de 50 euros en UberX, contre moins de 40 euros une demi-heure plus tôt. Pour un trajet similaire, Kapten affiche de son côté plus de 58 euros.

07h06: Un point complet sur le trafic des métros parisiens :

- Trafic normal sur les lignes 1 et 14 trafic très fortement perturbé (avec lignes et stations partiellement ouvertes) uniquement en heures de pointe (6h30 - 9h30 / 17h - 20h) :

- ligne 4 : 1 train sur 3; les stations suivantes seront fermées : Montparnasse, Odéon, Strasbourg-Saint-Denis, Barbès-Rochechouart, Marcadet-Poissonniers, Gare de l'Est, Réaumur Sébastopol

- ligne 7 : 1 train sur 3; Les stations suivantes seront fermées: Place d'Italie, Jussieu, Opéra, Chaussée d'Antin-Lafayette, Gare de l'Est

- ligne 8 : 1 train sur 3 uniquement entre Créteil-Pointe du Lac et Reuilly-Diderot; toutes les stations situées entre Balard et Faidherbe-Chaligny seront fermées (Reuilly-Diderot ouverte).

- ligne 9 : 1 train sur 4 uniquement entre Pont de Sèvres et Franklin D.Roosevelt, et entre Nation et Mairie de Montreuil; seront fermées toutes les stations entre Saint-Philippe du Roule et Rue des Boulets (NB: Franklin D. Roosevelt et Nation ouvertes), seront fermées les stations Michel-Ange Auteuil et Trocadéro.

- Trafic interrompu sur les lignes 2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12, 13

06h36: Le point communiqué par la RATP à 6h30

A Paris, le RER et les quelques lignes de métro en service ce matin ont commencé à fonctionner. Le bulletin de la RATP sur l'état du trafic en direct confirme les prévisions déjà annoncés : 10 des 16 lignes de métro sont fermées, et les lignes 4, 7, 8 et 9 fonctionneront à une fréquence très réduite, seulement sur certains tronçons et uniquement aux heures de pointe. La 1 et la 14, automatiques, circulent normalement.

06h22: 10 lignes de métro sont fermées ce matin. Sur le RER, aucun train ne circule sur le RER A et le RER B en heures creuses. Sur le RER A, seul un train sur trois roule en heure de pointe, c'est-à-dire de 6h30 à 9h30 et de 17h à 20h. Sur le RER B, un train sur cinq circule. Comptez environ un bus sur trois. Au niveau des tramways, un sur deux circule sur les lignes T3bis et T5. Sur les lignes T1, T2, T3a, T6, T7 et T8, il n'y a aucun train en heures creuses et un tramway sur trois en heure de pointe.

06h15: La RATP diffuse plusieurs codes de promotion pour avoir des réductions sur des VTC, scooters, vélos...

05h11: A l'appel de l'Unsa, la CGT et Sud, un appel à la grève qui s'annonce très suivi a été lancé contre la réforme des retraites. Les syndicats dénoncent les conséquences de la réforme qui prévoit de créer un système universel censé remplacer les 42 régimes existants et refondre notamment le régime spécial des agents de la RATP.

Voici le programme qui est annoncé et qui devrait se traduire pas une très grosse pagaille dans Paris:

Aucun train ne circulera sur le RER A et le RER B en heures creuses. Sur le RER A, seul un train sur trois roulera en heure de pointe, c'est-à-dire de 6h30 à 9h30 et de 17h à 20h. Sur le RER B, un train sur cinq roulera. La connexion sera par ailleurs fermée Gare du Nord. Le service sera néanmoins maintenu sur les lignes C,D et E ainsi que sur les lignes de Transiliens qui sont exploités par la SNCF.

Les lignes de métro 2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12 et 13 seront totalement interrompues toute la journée. Sur la ligne 9, il y aura un train sur quatre uniquement entre Franklin Roosevelt et Pont de Sèvres et entre Nation et Mairie de Montreuil. Il y aura un train sur trois sur les lignes 4 et 7. Sur la ligne 8, un train sur trois circulera entre Créteil Pointe du Lac et Reuilly-Diderot. Le service est maintenu sur les deux lignes automatiques, la 1 et la 14.

Un bus sur trois circulera sur le réseau.

Les tramways paralysés Un tramway sur deux circuleront sur les lignes T3bis et T5. Sur les lignes T1, T2, T3a, T6, T7 et T8, il n'y aura aucun train en heures creuses et un tramway sur trois en heure de pointe. Seul le tramway T11 circulera normalement.

>

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de popeye55
14/septembre/2019 - 21h36

Selon un rapport de la Cour des Comptes le salaire moyen brut d'un employé RATP est de 3705 € pour une carrière complète, alors que la moyenne nationale (y compris les régimes spéciaux) est de 1500 €....Et moi qui croyait que l'abolition des privilèges était  effective depuis 1789 !!! 

Portrait de jasonmadyson
13/septembre/2019 - 18h05

pays d'individualiste qui ne pense qu'à son petit confort,on sait comment ça finit.

pauvre france....

Portrait de Mimosas06
13/septembre/2019 - 18h02

Moi je les plains pas les parisiens, il aiment ça s’agglutiner, ils sont rodés à la foule et aux bouchons, et un vendredi jour de grève... ça fait plutôt week end prolongé.

Portrait de Lou Jacobs
13/septembre/2019 - 17h49

c'est reconductible au moins...

Portrait de Philou-02.
13/septembre/2019 - 17h25

la grève c’est un truc de fainéant smiley 

Portrait de Wouhpinaise
13/septembre/2019 - 13h54
satine1 a écrit :

Ce matin un employé de la RATP disait que la retraite à 51 ans (pénibilité de travailler sous terre)  allait passer à 58 ans..... « nous nous battrons  pour nos acquis » à- t-il dit.....

Retraite à 51 ans....ça laisse pensif.... Il y a d’autres métiers pénibles dans le privé, leur retraite n’est pas à 51 ans !!! 

Il y a d'autres métiers pénibles également dans le public, et leur retraite n'est pas à 51, 55 ou 58 ans. Mais bien à 62 ans (pour le moment...). Ces grévistes s'accrochent à leurs acquis et les défendent. Ok. Mais est-ce encore défendable aujourd'hui, alors que d'autres métiers sont bien plus pénibles et sans privilèges sur l'âge de départ en retraite ?

Portrait de atchoumfarmer
13/septembre/2019 - 12h17

et pendants ce temps là ont leur verse 11 euros par mois pour leur retraite

Portrait de C'ptain What31
13/septembre/2019 - 11h51
satine1 a écrit :

Ce matin un employé de la RATP disait que la retraite à 51 ans (pénibilité de travailler sous terre)  allait passer à 58 ans..... « nous nous battrons  pour nos acquis » à- t-il dit.....

Retraite à 51 ans....ça laisse pensif.... Il y a d’autres métiers pénibles dans le privé, leur retraite n’est pas à 51 ans !!! 

Oui et surtout des métiers dont on parle rarement comme ceux de bouches et de l'hôtellerie. C'est aussi des métiers aux horaires décalés, qui travaillent le W.E, qui sont pénibles car c'est station debout 8 à 12 h par jour et qui pourtant ne peuvent partir  dès 52 ans avec 3 7OO euros de retraite moyenne sur un calcul des 6 derniers mois d'activité.  

Portrait de chamonix
13/septembre/2019 - 11h02
LaRépubliqueC'estMoi a écrit :

Je viens de lire les grandes lignes de la réforme. Je comprends qu'ils ne veulent pas perdre leurs privilèges mais pour une fois, on va avoir une réforme digne de ce nom.

Plus qu'une caisse au lieu de 42!! Le délire quand-même. nous sommes les champions de la paperasse. Il était temps de faire quelque chose.

Les français demandaient de l'équité. Ils vont être servit. Tout le monde sera sur le m^me régime.

fini les privilèges.

normal quoi.

Je suis bien d'accord avec vous quand une réforme des retraite pour le privé à fait que maintenant les pension étaient calculées sur l'ensemble de l'activité nous n'avons pas entendu la CGT alors pourquoi refuse t'il qu'à la RATP les pensions devraient être calculée sur les 6 derniers mois.

Pénibilité du travail il faut partir à 52 ans que dire alors de la pénibilité du travail d'un maçon qui doit partir pour le moment à 62 ans .

Moi je n'ai plus envi que mes impôts viennent boucher le trou de régimes de retraite de privilégiés. Tout les français quelques soit leur métiers doivent avoir le même régime, quitte à ce que dans ce régime soit détermine de vrais métiers pénible avec un départ en retraite plus vite.

Pour moi avoir le cul la journée entière au volant du bus RATP n'est pas plus pénible que si vous êtes chauffeur dans une entreprise privées.

 

Portrait de atchoumfarmer
13/septembre/2019 - 10h50

ras le bol des preneurs d'otages qui nous pourrissent la vie....vivement le métro sans chauffeurs 

Portrait de lxa75
13/septembre/2019 - 10h47

Et après on s'étonne de la toute automatisation , à vouloir trop gagner on perd tout

Portrait de Visiteur96
13/septembre/2019 - 10h43

Nuit du 4 au 5 Août 1789 : ABOLITION DES PRIVILEGES.

Donc, on vire tous ces petits fumi*rs, et on les remplace par des gens motivés pour travailler. Il y a beaucoup dans nos rues.

Portrait de satine1
13/septembre/2019 - 10h36
Blek37 a écrit :

Pas grave ,du moment que Si Idiote Ndiaye à sa voiture de fonction , ça va ,la grande mentalité LREM et de ses militant(e)s de base ,tout pour ma gueule ,les autre vous pouvez .....!

Je ne veux pas la défendre parce que souvent elle m´agace, je n’aime pas toujours son attitude, mais en réfléchissant, n’a-t-elle pas voulu faire passer le message que les grévistes ne dérangent pas le gouvernement qui va se déplacer comme toujours dans leur voiture, mais plutôt les usagers des transports, des gens comme vous et moi. 

Bon courage à ceux qui galèrent  aujourd’hui en tous les cas ! 

Portrait de satine1
13/septembre/2019 - 10h23

Ce matin un employé de la RATP disait que la retraite à 51 ans (pénibilité de travailler sous terre)  allait passer à 58 ans..... « nous nous battrons  pour nos acquis » à- t-il dit.....

Retraite à 51 ans....ça laisse pensif.... Il y a d’autres métiers pénibles dans le privé, leur retraite n’est pas à 51 ans !!! 

Portrait de Panurge
13/septembre/2019 - 10h05

Ndiaye  rappelez- vous de cette phrase de lautner : les cons ça ose tout . C est même à ça qu on les reconnaît !

Portrait de Oui-oui...
13/septembre/2019 - 10h00
KeroFr a écrit :

C'est vraiment insupportable ces syndicats ! Qu'ils viennent bosser dans la restauration ou le commerce et on en reparlera ! Pas de congés bonifiés pas de repos compensatoire pas de RTT pas ou peu de prime et j'en passe! Obtenir une journée de repos c'est mission impossible dans les petites entreprises! Et en plus de ça on doit supporter leur grève .... demain je vais marcher pendant une heure pour aller travailler, à cause de ces privilégiés qui ont l'impression d'avoir la vie dure ! Vivement une généralisation des lignes automatique qu'il se recycle dans un emploi où ils regretteront d'avoir fait des grèves a tout va!

C’est quand je lis ce genre de post que je m’aperçois que je suis un patron trop sympa smiley

Portrait de LaRépubliqueC'estMoi
13/septembre/2019 - 09h45
Blek37 a écrit :

Pas grave ,du moment que Si Idiote Ndiaye à sa voiture de fonction , ça va ,la grande mentalité LREM et de ses militant(e)s de base ,tout pour ma gueule ,les autre vous pouvez .....!

Le "tout pour ma gueule" n'existe encore moins dans notre pays que nulle part ailleurs puisque nous sommes le pays le plus imposé du monde (juste après le Danemark).

Et plus on gagne, plus on donne. Mais c'est vrai, vous, vous ne devez pas avoir l'honneur de payer pour les autres. Ça n'a pas l'air d'être votre genre. vous êtes sûrement un "rond-point-ïste". 

Portrait de Blek37
13/septembre/2019 - 09h39

Pas grave ,du moment que Si Idiote Ndiaye à sa voiture de fonction , ça va ,la grande mentalité LREM et de ses militant(e)s de base ,tout pour ma gueule ,les autre vous pouvez .....!

Portrait de Polska
13/septembre/2019 - 09h24
Mr Mo Ix a écrit :

Elle était tout sourire hier à la télé chez Barthes,j'irai avec ma voiture de fonction,vous vous irez à PINCES !

Jaguar est partenaire de la Biennale et met des voitures à disposition pour des essais.

Quitte à choquer en ce jour de grève, elle aurait du montrer l’exemple et en emprunter une pour son trajet.

Aucun esprit d’a propos.

Portrait de jasonmadyson
13/septembre/2019 - 09h17
Mr Mo Ix a écrit :

Elle était tout sourire hier à la télé chez Barthes,j'irai avec ma voiture de fonction,vous vous irez à PINCES !

cette fille à été choisi pour faire passer la pillule au milieu populaire.

elle passe bien,on dirai un gilet rouge de la sncf a qui on irai demander son chemin !

Portrait de jasonmadyson
13/septembre/2019 - 09h14

je me suis déplaçé ce matin,j'ai vue que je ne pouvait pas monter dans le train,eh bien je suis aller en vélo de sevran 93 à paris 13ème  30 km et je n'en suit pas mort pour autant.

si les parisiens était un peu plus courageux et arrêterai de râler sans cesse...

bienfait  pour les bobos parigo,allez marcher !!!!! faignasse !!!!

Portrait de jarod.26
13/septembre/2019 - 09h08
bon courage les parisiens !
Portrait de atchoumfarmer
13/septembre/2019 - 09h02

300 klm de bouchons ça en fais des particules fines !!!! MERCI  la ratp

Portrait de Next02
13/septembre/2019 - 08h56

Désolé messieurs les frotteurs, faudra remettre votre activité à demain !! smiley 

Portrait de Philou-02.
13/septembre/2019 - 08h41

Lorsque vous voyez les parisiens et banlieusards qui galères et vous entendez dire de la part  SN que elle, elle se déplacera en voiture de fonction le tout avec un petit sourire narquois, il y a mots qui vous viennent à l’esprit smiley

Portrait de Mr Mo Ix
13/septembre/2019 - 06h53
tvor a écrit :

Sur BFM ,Sibeth Ndiaye vient de déclarer que comme tous les jours , oui tous les jours  demain elle se déplacerait avec sa voiture de fonction et qu'elle était de tout cœur avec les usagers qui eux galéreront pendant des heures matin et soir pour arriver au boulot  , sympa de penser a toutes les petites gens que nous sommes , non ?

 
 

Elle était tout sourire hier à la télé chez Barthes,j'irai avec ma voiture de fonction,vous vous irez à PINCES !

Portrait de Alhekine
12/septembre/2019 - 20h28

Moi je suis super préparé, je ne vis pas à Paris.

Le problème des syndicats, c'est que pour eux, grève=pas de travail. 

Tant qu'ils ne comprendront pas que s'ils travaillent 1 ils seront payés mais 2 pourront faire des choses qui fera mal au portefeuille de leurs employeurs.

En effets, s'ils ouvrent les grilles, restent à leur poste sans se lever (etc), ils auront plus de poids.

Ca me fait penser au sketch de Coluche sur les syndicats.

Portrait de Mimosas06
12/septembre/2019 - 19h46

Lamentables ces syndicats, retraité fonction publique, j'étais très mal vu par les syndicats parce que je ne faisais pas la grève,  arrêté à 63ans (avec les trimestres), mais j'aurais pu continuer largement à travailler jusqu'à maintenant  à plus de 69. Et même je pense conduire un bus par ex. et si pas possible pourquoi ne pas reclasser ceux qui ne peuvent plus dans les bureaux par exemple.

Portrait de tvor
12/septembre/2019 - 19h07
KeroFr a écrit :

C'est vraiment insupportable ces syndicats ! Qu'ils viennent bosser dans la restauration ou le commerce et on en reparlera ! Pas de congés bonifiés pas de repos compensatoire pas de RTT pas ou peu de prime et j'en passe! Obtenir une journée de repos c'est mission impossible dans les petites entreprises! Et en plus de ça on doit supporter leur grève .... demain je vais marcher pendant une heure pour aller travailler, à cause de ces privilégiés qui ont l'impression d'avoir la vie dure ! Vivement une généralisation des lignes automatique qu'il se recycle dans un emploi où ils regretteront d'avoir fait des grèves a tout va!

Entièrement d'accord , et en plus  ces gens la veulent que la pénibilité ds leur travail soit reconnue , faut pas exagerer qd meme  , je suis ds le commerce  en magasin du matin au soir ou  l'on pourrait  parler  aussi de pénibilité et  surtout de  dangerosité .Pourquoi ne vont ils pas embêter  nos gouvernants plutôt que les citoyens ???

Portrait de go around
12/septembre/2019 - 18h53
atchoumfarmer a écrit :

les privilégiés vont faire chi... 10 millions de franciliens vivement le metro sans chauffeurs moi je peux pas partir a 52 ans a la retraite voir 55 ans . au fait il est ou le service minimum ?   pS : moi mon emploi n'est pas garanti a  vie bref Privilèges ....la république c'est moi lol 

Pour le service minimum, il ya la ministre des transports mais elle doit être.. en greve