08/09 12:31

Une consultation pour fixer une distance minimale entre les champs traités aux pesticides et les habitations, va être lancée demain par le gouvernement - Vidéo

Demain,  une consultation pour fixer, dans la loi, une distance minimale entre les champs traités aux pesticides et les habitations, va être lancée par le gouvernement sur le site du ministère de l'Agriculture.

Les discussions dureront pendant trois semaines. Ce projet de décret se base sur les préconisations scientifiques rendues à ce sujet par l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) qui préconise la mise en place de distances de sécurité entre les surfaces traitées et les habitations allant de 5 à 10 mètres, selon les types de culture. Une décision qui reste en travers de la gorge des associations écologiques. 

La mise en place de zones de non-traitement est une mauvaise nouvelle pour le syndicat agricole FNSEA. « Ce sont des retraits importants de terres agricoles, ce qui représente un manque à gagner très important surtout dans les zones peri-urbaines », a commenté Christian Durlin, vice-président de la commission environnement à la FNSEA.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de hummerH2
8/septembre/2019 - 17h19
Harriet a écrit :

5 à 10 mètres, c'est une blague ?

Il y a peu , E. Macron disait soutenir le maire (Daniel Cueff) qui avait interdit l'épandage à moins de 150m des habitations ... 

Les lobbies auront ils toujours le dernier mot, au mépris de  la santé publique ?

5 mètres, c'est bien évidemment une décision ridicule !

Le problème, c'est que dans d’innombrables cas , 100 mètres, c'est carrément l'autre bout du champ !!! , ce qui signifie aucun traitement possible, et on tombe encore dans la case " décision ridicule"

La solution se trouve certainement dans quel type de produit, quelle quantité et quel dosage maximum autorisé auprès des habitations. smiley

Portrait de Harriet
8/septembre/2019 - 16h16

5 à 10 mètres, c'est une blague ?

Il y a peu , E. Macron disait soutenir le maire (Daniel Cueff) qui avait interdit l'épandage à moins de 150m des habitations ... 

Les lobbies auront ils toujours le dernier mot, au mépris de  la santé publique ?

Portrait de legaulois2009
8/septembre/2019 - 15h27

distance lol s'est prendre les gens pour des c....   interdiction total

Portrait de pypatche
8/septembre/2019 - 14h40
De qui se moque ce gouvernement ! C'est MOCHE ! MOT À LA MODE. ....