08/09 11:31

Les évacuations s'accélèrent dans les Bahamas, ravagés par l'ouragan Dorian : Pas d'eau, pas d'électricité, des corps dans les rues...

Les évacuations s'accélèrent  dans les îles ravagées par l'ouragan Dorian près d'une semaine après son passage sur les Bahamas, où les autorités ne cessent de prévenir que le bilan provisoire de 43 morts est amené à grossir "considérablement". Les bâtiments du petit aéroport de Marsh Harbour ont souffert lorsque Dorian s'est acharné sur l'île d'Abaco avec des vents à plus de 250 km/h.

Plusieurs hangars ont été soufflés par l'ouragan de catégorie 5, la plus haute, mais la piste est toujours praticable et des centaines de personnes attendaient samedi de pouvoir embarquer pour Nassau, la capitale de l'archipel.

"Cela fait presque une semaine maintenant, les gens n'ont pas de nourriture, pas d'eau. Des corps traînent encore, ce n'est pas sain de rester ici", confie à l'AFP une jeune mère de famille, Chamika Durosier, venue prendre l'air à l'extérieur du terminal pour échapper à l'odeur pestilentielle des toilettes, dont les chasses ne peuvent être tirées, faute d'eau.

"Certains dorment ici depuis trois ou quatre jours, le nombre de places est limité dans les avions", poursuit-elle, encore ébranlée par le choc du passage de Dorian, le toit de la maison qui s'est effondré sur elle et sa fille et les coupures endurées en rampant au sol.

Au port de commerce de Marsh Harbour, plusieurs centaines de personnes attendaient également de partir sous un soleil revenu, dont certaines se protégeaient avec des draps alors que les odeurs des déchets se mêlaient à travers l'île à celles des corps en décomposition. "On n'a pas d'eau, pas d'électricité. On est en train de mourir, c'est vraiment catastrophique. J'ai dû faire la route à pied pour arriver ici à 04H00 du matin. Et depuis j'attends, je veux vraiment quitter l'île", témoigne Miralda Smith, une Haïtienne qui doit retrouver son mari bahaméen à Nassau.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de A.Thomas
8/septembre/2019 - 14h22
canopee02 a écrit :

Cet article est mensonger, on voit clairement que l'eau ne manque absolument pas, en fait.

Si ,elle manque !ils parlent de l'eau potable !!

Quoi je suis benêt ?smiley

Portrait de Philou-02.
8/septembre/2019 - 12h21

C’est apocalyptique là-bas ! Désolant smiley

Portrait de tvor
8/septembre/2019 - 11h34

Quelle horreur , ca va être dur de reconstruire ....