31/08 10:01

Le président brésilien, Jair Bolsonaro, a décidé de ne plus se servir des stylos Bic car c'est une marque "française" préférant utiliser une marque brésilienne

Dans un contexte extrêmement tendu entre la France et le Brésil autour des incendies en Amazonie, Jair Bolsonaro a décidé de ne plus utiliser de stylo Bic. "Un stylo Compactor (marque brésilienne), à la place de Bic, fera l'affaire", a-t-il déclaré à Brasilia.

La veille, il avait écrit sur Facebook "maintenant ce sera Compactor, parce que Bic est française". Jusqu'à maintenant, le président brésilien signait les documents officiels avec les célèbres stylos bon marché Bic.

Il les brandissait régulièrement devant les caméras comme le symbole de la modestie de son train de vie présidentiel, contrairement à celui de ses prédécesseurs. Bic n'a pas souhaité commenté les déclarations de Jair Bolsonaro mais s'est dite "flattée" d'être reconnue comme étant "une marque démocratique".

Un porte-parole de la présidence a répondu ne pas souhaiter "faire de commentaires sur cette affaire" lorsqu'on lui a demandé si les déclarations présidentielles étaient à prendre au sérieux ou s'il s'agissait d'une boutade.

Quelque 95% des stylos vendus au Brésil par Bic sont fabriqués dans l'État d'Amazonas, l'un des neuf États à abriter la forêt amazonienne, a expliqué un chargé de la presse de la firme.

Le groupe emploie un millier de personnes au Brésil dans ses usines de Manaus et de Rio de Janeiro.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de colin33
31/août/2019 - 21h23 - depuis l'application mobile

Il est vrai qu'un mont blanc ferait l'affaire, mais pour signer des documents de populiste tout et n'importe quoi ferait l'affaire.....

Portrait de Chouffe57
31/août/2019 - 11h40

Et son cerveau, il va enfin se mettre à l'utiliser?

Portrait de Philou-02.
31/août/2019 - 10h27

Pas grave car nous on a déjà boycotté Neymar depuis un moment 1-1 balle au centre smiley 

Portrait de didi1969
31/août/2019 - 10h26

pas de bic pas de neymar produit bresil ?

Portrait de Mimosas06
31/août/2019 - 10h16

Avec un peu plus de solidarité peut-être que les agences de voyages  pourraient déconseiller le Brésil?

Portrait de Wouhpinaise
31/août/2019 - 10h14

Ça vire au grotesque (si toutefois c'est sérieux).