13/08 07:16

Manche - Ce que l'on sait de la sortie en mer qui a tourné au drame, hier, provoquant la mort de 3 enfants âgés de sept à treize ans en vacances au large d’Agon-Coutainville - Vidéo

Trois enfants sont décédés lors d’un naufrage, au large de Agon-Coutainville. Ces enfants se trouvaient à bord d’une vedette de plaisance, avec trois adultes, lorsque le bateau se serait retourné vers 15h30, à 800 m de la plage de Passous, selon la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

La raison de ce chavirement reste encore à déterminer. 

Les trois adultes éjectés lors du naufrage ont pu être rapidement repêchés. Mais, d’après plusieurs sources non confirmées pour l’heure par les autorités, les trois enfants seraient restés coincés dans la cabine du navire plusieurs minutes avant de pouvoir être dégagés et ramenés sur le rivage.

Les trois enfants étaient en arrêt cardiaque lorsqu'ils ont été pris en charge par les secours et n'ont pu être réanimés tandis que les trois adultes qui les accompagnaient sont indemnes ou légèrement blessés, selon les sapeurs-pompiers. C'est un appel de témoin qui a déclenché l'alerte à 15h33.

Les trois enfants décédés sont deux fillettes de 9 et 13 ans et un garçon de 7 ans, selon les secours. Le couple propriétaire du bateau sont les parents des deux enfants « âgés de 7 et 11 ans », selon le parquet. Le troisième enfant, « âgé de 7 ans », selon le parquet, se trouvait à bord en compagnie de sa mère.

La vedette de type pêche-promenade, à bord de laquelle se trouvaient les six passagers, « s’est retournée à environ 800 mètres de la plage de Passous à Agon-Coutainville », a précisé la préfecture maritime.

Une embarcation de l'école de voile voisine s'est immédiatement dirigée vers le lieu du chavirage, à la suite d'une alerte du CROSS (Centre régional opérationnel de secours et de sauvetage en mer) de Jobourg.

Ce dernier a engagé immédiatement "l'hélicoptère Dragon de la sécurité civile stationné à Granville (50), deux unités de la société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) d'Agon-Coutainville et de Blainville, le poste de secours de Passous, les pompiers du SDIS 50 et le SAMU 50", indique le communiqué de la préfecture maritime.

"La vedette ainsi que tous les passagers ont été ramenés sur la plage de Passous où ils ont été pris en charge, en état d'urgence, par les équipes médicales et les pompiers", conclut le communiqué de la préfecture maritime.

D'après les premiers éléments de l'enquête, le bateau a connu une avarie moteur puis s'est retourné à cause de l'agitation de la mer, indique un proche des investigations. Les adultes sont tombés à l'eau, mais les enfants sont restés à l'intérieur. » Le couple était propriétaire du bateau à moteur. Originaire de l'Orne, la famille était venue passer quelques jours de vacances sur la côte.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de JF_Lacour
13/août/2019 - 17h00

Tout petit bateau en fait ( Jeanneau Seabird de 4.5 m) et propriétaire inexpérimenté : permis bateau depuis 2 mois seulement et c'était sa deuxième sortie en mer. 

Portrait de nina83
13/août/2019 - 13h20

C'est horrible, pauvre famille smiley ils ne s'en remettront jamais..... 

Portrait de clal
13/août/2019 - 11h33 - depuis l'application mobile

7 ans, 9 ans et 13 ans, 2 lignes plus loin, 7, 7 et 11, relisez vous !

Portrait de clal
13/août/2019 - 11h33 - depuis l'application mobile

7 ans, 9 ans et 13 ans, 2 lignes plus loin, 7, 7 et 11, relisez vous !

Portrait de JF_Lacour
13/août/2019 - 11h17

Çà s'est passé sur un "pêche promenade" de 5.5 m qui est un tout petit bateau et qui n'est surement pas de première jeunesse et d'un niveau d'entretien que l’enquête établira 

La cabine avant de ce type de bateau est souvent minuscule avec un accès tout riquiqui et donc les pauvres gosses y ont été piégés quand le bateau a chaviré et s'est mis ensuite à naviguer "debout" ( cabine en haut ) d'après les sauveteurs SNSM. 

Çà c'est pas normal : un bateau qui chavire doit ensuite se remettre à plat et non debout mais si les caissons de flottabilité arrière sont pourries ( infiltrés d'eau ) et avec le poids du moteur il a pu prendre cette position fatale aux enfants piégés dans la cabine.

C'est triste à dire mais si en plus ils portaient des gilets ( pas confirmé ni infirmé ) ça n'a pu que faire empirer le problème. Les sauveteurs ont essayé de les sortir en cassant le plexiglas de la cabine avec des moyens de fortune ( pas de marteau, ils ont utilisé une ancre ) mais aucun n'a pu être ranimé car c'était beaucoup trop tard.

Accident horrible mais surement dû à l'imprudence ou l'inconscience des parents : on ne sort pas avec des enfants dans une mer un peu formée ( 1 à 2 m de creux ) avec une telle barcasse.  Une panne de moteur a été évoquée ( à confirmer ) 

Portrait de Lilou.St.Bo
13/août/2019 - 07h34

Quelle horreur dramatique ! Ces pauvres enfants et leurs parents marqués à tout jamais.