11/08 18:37

Suicide mystérieux de Jeffrey Epstein: Le New York Times révèle cet après-midi que les rondes n'avaient pas lieu en prison et les procédures n'étaient pas respectées

Théories du complot, relayées par Donald Trump, demandes d'enquêtes indépendantes: l'indignation est à son comble aux Etats-Unis après la mort en prison samedi du riche financier Jeffrey Epstein, beaucoup voulant croire à un meurtre plutôt qu'à un suicide pour ce sexagénaire aux nombreuses connexions dans les cercles du pouvoir.

Il faut dire que certaines révélations cet après-midi ont de quoi surprendre. Des responsables pénitentiaires anonymes cités par le New York Times ont reconnu que les procédures prévues pour la surveillance du détenu n'avaient pas été respectées: des rondes, prévues toutes les 30 minutes, n'avaient pas eu lieu, et il était seul dans sa cellule alors que la règle veut qu'ils soient toujours deux.

Jeffrey Epstein, 66 ans, était accusé d'avoir fait venir des dizaines de jeunes adolescentes dans ses luxueuses résidences, notamment à New York et en Floride, les forçant à des "massages" qui tournaient presque toujours aux rapports sexuels forcés.

Sans attendre le résultat des enquêtes annoncées, beaucoup voulaient croire au meurtre de cet homme qui avait invité tant de puissants dans ses jet privés ou à ses soirées - dont Donald Trump, Bill Clinton ou le prince Andrew, fils de la reine Elizabeth II - que certains risquaient de se retrouver, sinon dans le viseur de la justice, au moins dans l'embarras à l'approche de son procès.

Donald Trump a lui-même encouragé ce flot de spéculations, rassemblées sous le mot-dièse "#EpsteinMurder": il a retweeté samedi soir une vidéo publiée par le comédien Terrence Williams, affirmant qu'Epstein "avait des informations sur (l'ex-président) Bill Clinton" et en sous-entendant que cela serait lié à sa mort.

Un retweet dénoncé dimanche par plusieurs candidats démocrates à la présidentielle 2020, dont le Texan Beto O'Rourke et le sénateur du New Jersey Cory Booker. "Ce que (Trump) fait est dangereux: il donne vie non seulement à des théories du complot mais il fait aussi monter la colère et pire contre certaines personnes", a ainsi estimé M. Booker.

Pour attiser les théories du complot, toujours promptes à enflammer les réseaux sociaux, beaucoup mettaient en avant les quelque 2.000 pages de documents judiciaires rendues publiques vendredi, détaillant les accusations contre Epstein d'une certaine Virginia Giuffre dans une action intentée au civil.

Elle citait plusieurs hommes politiques avec lesquels elle aurait été forcée par Epstein d'avoir des relations sexuelles. Tous ont démenti.

La prison fédérale où se trouvait Epstein, le Metropolitan Correctional Center de Manhattan, est réputée l'une des plus sûres du pays. C'est là que fut enfermé jusqu'en juillet le narcotrafiquant mexicain Joaquin Guzman "El Chapo", à l'origine de deux évasions spectaculaires au Mexique.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lilou.St.Bo
13/août/2019 - 07h51
Philou-02. a écrit :

Conclusion il s'est suicidé de manière involontaire !! 

"à l'insu de lui-même" peut-être...! 

Portrait de megadrive
12/août/2019 - 08h44
" les rondes n'avaient pas lieu en prison "

c'est quoi cette Grossophobie smiley

Portrait de Ghislain Kremer
12/août/2019 - 08h05

Mystérieux ... quel euphémisme !

Portrait de nina83
11/août/2019 - 22h17

Qu'il soit mort, peu de monde le regrettera, qui d'ailleurs.... mais il n'aura pas eu le temps de parler.... je pensais qu'il y avait des caméras dans les prisons américaines.... si en plus ils ne font pas les rondes, et qu'il a en plus ce qu'il faut pour se pendre, alors qu'il avait fait une tentative 15 jours avant.... et bien, hum, on l'a tout simplement empêché de parler....

Portrait de Christ59200
11/août/2019 - 20h42

 Je suppose que les USA ont les mêmes problèmes que nous à gérer les prisons. Je retiendrai qu'une chose ce putain de pédophile est mort. Que l'Etat Américain récupère sa fortune et en profite pour soigner son peuple. 

Portrait de pypatche
11/août/2019 - 20h42

Il semblait venir souvent à Paris ! aurait il eu des succursales en France  ?  ou des affranchies ? Surprise ! surprise ! ! !

Portrait de Cathsam
11/août/2019 - 20h28

Et alors, une ordure en moins,  c est bien non?

Portrait de Polska
11/août/2019 - 19h27 - depuis l'application mobile

Selon le témoignage d’une de ses « esclaves sexuelles », deux françaises de 12 ans, « offertes » par un ami à l’occasion de son anniversaire ont fait le voyage dans son bordel volant jusqu’au États Unis.
Les parents des petites auraient reçu de l’argent.
Il existerait donc bien un volet français de l’affaire.
The Telegraph.

Portrait de Philou-02.
11/août/2019 - 19h20

Conclusion il s'est suicidé de manière involontaire !!